non a beton mesnil meignen

Un constat s'impose, la municipalité de droite extrême de notre commune transforme notre collectivité territoriale en une vaste société foncière et immobilière, une agence essentiellement dédiée à la prestation de service de la promotion spéculative financière et immobilière.

Lors du dernier conseil municipal, sur les 33 dossiers débattus, 12 étaient consacrés à la mise en coupe réglé de notre territoire, achats, ventes de parcelles et, en prime durant l'été, le maire de droite extrême a emprunté 15 millions d'euros, dont 4 millions d'euros exclusivement destinés à l'achat de parcelles destinées à BETON MESNIL.

Avec nos impôts locaux, le maire droite extrême dilapide nos finances locales pour offir à la spéculation immobilière du foncier à moindre coût, permttant aux sociètés immobilières de faire ruisseller de gras dividendes vers leurs actionnaires et la ville, c'est à dire nous nous, payera les intérêts sur les emprunts.

Oui, la municipalité de droite extrême est bien une vaste société foncière et immobilière et le « journal municipal » sa plaquette publicitaire.

Comme chacun le sait la publicité a surtout pour objectif de nous masquer la réalité des faits et de leurs conséquences. Néanmoins, les Blanc-Mesnilois ont une mémoire longue. En effet, ils souviennent de l'officine « SAUVONS NOS PAVILLONS » dont le fondateur était Meignen, qui en est, d'ailleurs, toujours le président d'honneur. Aujourd'hui, tous les Blanc-Mesnilois savent que la publicité de cette officine était de la publicité mensongère.

Il faut, donc, maintenant revenir sur le n°90 du soi-disant « journal municipal ». dans un dossier intitulé « une ville en mutation » plusieurs dossiers sont abordés. Comme d'habitude avec la propagande municipale, les petits arrangements avec la vérité, les caricatures et les approximations jalonnent cet article, curieusement non signé par un journaliste( autrement dit : rédigé par le cabinet du maire...)

Nous sommes satisfaits de voir M.Meigen se réjouir de l'arrivée du métro, lui qui n'y était guère favorable il y a quelques années et n'a participé à aucune mobilisations pour l'obtenir.

Revenons,néanmoins sur cet article qui dit que « l'ancien maire, Didier Mignot avait signé un plan d'aménagement de la ville. Il s'était ainsi engagé à construire 2000 logements par an »

Ces affirmations sont totalement fausse.IL N'A JAMAIS ETE QUESTION DE CONSTRUIRE 2000 LOGEMENTS PAR AN. Tous les documents officiels en attestent:le Contrat de développpement (CDT) impliquant l'Etat, notre ville et, notamment, les viles de dDrancy,Le Bourget et Dugny ; le programme Local de l'Habibat (PLH) ; le PV du comité régional de l'habitat ; une délibération du conseil municipal. Tous ces documents nous les tenons à votre disposition. Folio du Blanc-Mesnil s'engage à vous les faire parvenir sur simple demande de votre part.

La vérité, la voilà : le PLH (programme Local de l'Habitat) d'une durée de 6 ans (2012-2018), seul document faisant autorité en programmation de logements prévoyait ceci ; construction de 2000 logements en 6ANS soit en environ 340 logements par an répartis comme suit : 70% en accession à la propriété et 30% de logements sociaux.

Pourquoi, la municipalité de droite extrême lance-t-elle des affirmations mensongères ?

La réponse est simple, la colère monte au Blanc-Mesnil face à la frénésie immobilière et le maire de droite extrême tente ainsi de faire croire que cela se serait produit quelle soit la municipalité en place.

C'EST FAUX !

La réalité c'est que depuis avril 2014, la municipalité de droite extrême se livre à un bétonnage intensif de la ville. Constructions massives à un rythme effréné et au gré des opportunités fonciaires, absence totale de concertaion avec les habitants, réponse très partielle aux immenses besoin de logements sont aujourd'hui les marqueurs de la politique municipale de doite extrême de l'habitat, de l'aménagement et de l'urbanisme.

ENSEMBLE DISONS NON A BETON MESNIL !

UN COLLECTIF D'HABITANTS S'EST CONSTITUE POUR REFLECHIR AUX QUESTIONS :

-D'AMENAGEMENT

-D'URBANISME 

-D'HABITAT

-DE DEVELOPPEMENT DURABLE

-DE L'AVENIR DU BLANC-MESNIL.

 

REJOIGNEZ LE COLLECTIF « LE BLANC-MESNIL A VENIR »