FOLIO DU BLANC-MESNIL

23 mai 2015

Grand Corps Malade, spécial dédicace pour Rachid Taxi, Inch Allah, tous ensemble pour la liberté le 12 juin 2015

GCM

Grand Corps Malade, Reda Taliani - Inch'Allah - Clip officiel

Posté par Alainramos à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2015

Le coeur du Blanc-Mesnil était rassemblé place de la Libération, pour la liberté, pour la liberté d'expression

 

ar

Le cœur du Blanc-Mesnil était rassemblé ,le 21 mai 2015, sur la place de la Libération. Le cœur du Blanc-Mesnil c'est la liberté, la liberté d'expression, la démocratie, la solidarité, la République. Rassemblés, sereins, calmes et déterminés les citoyens qui étaient présents étaient ce qu'est Blanc-Mesnil.

Le rassemblement d'hier soir ,sa sérénité, sa tranquillité , tranchait avec la violence, le mépris, l'inculture et la médiocrité de la municipalité UMP/Ripoublicain, qui s'exprimaient par la présence de responsables syndicaux là pour dénoncer les fonctionnaires territoriaux républicains, nous leur rappelons que Vichy c'est dans l'Allier. Les méthodes, les pratiques, le harcèlement moral et physique, les tentatives d éradication de tous ceux qui ne font pas allégeance font chaque jour un peu plus les conversations en ville, chez les coiffeurs, dans les bistrots.

Chaque jour un peu plus la réalité de la politique mise en œuvre par l'UMP/Ripoublicain apparaît pour ce qu'elle est beaucoup de propagande, de jeux et de bals masqués, pour cacher la fermeture des Centres Municipaux de Santé, la vente des centres de vacances, la subordination de l'urbanisme à la promotion immobilière spéculative pour que notre ville se transforme en Béton-Mesnil. Déclassement des logements de fonction des enseignants du 12 avenue de la division Leclerc, afin de pouvoir les attribuer aux soutiens politiques de l'UMP/ripoublicains, poursuite du harcèlement des fonctionnaires territoriaux par des humiliations publiques, utilisation de la police municipale à des fins politiciennes qui n'ont rien à voir avec ses missions.Non content d'avoir censurer le concert de Grand Corps Malade, l'accès à la culture continue d’être remis en cause par la désorganisation de la Médiathèque. Comme vous le voyez tout cela est bien loin de l’intérêt général.

Pour mener à bien cette politique, la méthode utilisée est détestable, utilisation du journal municipal, pour diffuser des rumeurs pour mettre en musique les fausses raisons qui permettront, de fermer les CMS en indiquant une baisse de fréquentation, en diminuant les moyens financiers nécessaires au bon fonctionnement des centres de vacances, en différant les travaux à y faire, en attaquant une association sur la base d'informations que personne ne peut vérifier.

En un mot, la censure du concert de Grand Corps Malade, la déstabilisation de BMS/judo sont la partie visible de l'iceberg de la politique de l'UMP/Ripoublicain. Un mot le pire de cette politique est encore immergée, mais elle fait de moins en moins illusion.

Celles et ceux qui se sont rassemblés hier soir, l'UMP/ripoublicain pensait les avoir enfoncés , mais ils sont les graines qui produiront le levain nécessaire pour construire un avenir de fraternité, d'égalité et de liberté au Blanc-Mesnil.

Nous vous donnons rendez vous le 12 juin 2015 au concert que donnera au Blanc-Mesnil Grand Corps Malade.

Posté par Alainramos à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2015

Au Blanc-Mesnil: la censure partout après Grand Corps Malade, le 40°tournoi international de Judo du BMS/judo

 

 

BMS JUDO SOLIDARITE

Nous étions ce soir, place de la Libération, pour dire notre attachement républicain à la liberté, à la liberté d'expression, pour refuser la censure. Nous nous souvenons tous de cette campagne de propagande qui tentait de nous enfariner avec son slogan «la culture partout». Lorsqu'une municipalité utilise ce mot d'ordre c'est que la réalité de sa politique est: la censure partout.

Oui, la censure partout en transformant le journal en outil de désinformation, pour préparer les mauvais coups qui se préparent pour les justifier à l'avance. Les Blanc-Mesnilois ne sont pas informés, ils sont manipulés.

Le maire UMP/Ripoublicain veut se débarrasser des Centres municipaux de santé, alors il diffusent des fausses informations sur le taux de fréquentation des CMS, qui accueillent par an en moyenne plus de 17000 patients ce qui représente un tiers de la population du Blanc-Mesnil.

Oui la censure est partout, comme le souligne la réunion qui a eu lieu hier soir à l’hôtel de ville pour préparer la fête des associations où seules ont été invitées celles soigneusement sélectionnées par le cabinet noire du deuxième étage. Il est loin le temps où la préparation se faisait de manière transparente et où pour participer il suffisait d'avoir la volonté de le faire. Pourquoi l'ensemble des associations n'a-t-il pas été invité.

Oui la censure est partout. Chacun se souvient de l'article paru dans le journal UMP/ripoublicain du 24 avril 2015, qui consacrait une page entière à salir, le club BMS/JUDO. Cette opération préparait la justification de la baisse des subventions et la déstabilisation de l'organisation du 40°tournoi international, animé par le BMS/Judo, qui rassemble les plus grands clubs français et plusieurs équipes étrangères, normal pour le BMS/judo puisqu’il est un des grands clubs hexagonaux.

Dans ce cadre, il est intéressant de relire cet article, qui est un bel exemple de ce que peut fabriquer une officine aux méthodes et objectifs troubles. Cet article contient une série d'affirmations qui ne s'appuie sur aucune justification vérifiable par tous. Avec le maire UMP/ripoublicain sa parole vaut preuve. Dans ce journal qui est municipal la parole n'est donnée pas à ceux qui sont mis en cause. Ainsi le lecteur est dans l’impossibilité d'appréhender la véracité des faits. Nous ne sommes plus dans l'information, mais dans la propagande.

Prenons quelques exemples, dans l'article il est reproché au club de ne pas fournir des photos au journal, mais nous pourrions nous posez la question pourquoi depuis plusieurs mois le journal occulte-t-il les résultats obtenus par les athlètes du BMS/judo ? Autre reproche celui que le club aurait utilisé une salle pour une fête , afin de lancer la campagne électorale de l'un de ses membres, alors que l'ensemble des participants à cette initiative festive n'a le souvenir d'une quelconques prise de parole politique. Mais au travers de ce reproche, l'on comprend surtout qu'il y a là une transcription des méthodes utilisées par le Maire UMP/ripoublcain lors des élections. Pour conclure sur la question des appartements attribués, pourquoi à par l'affirmation ne trouvons-nous pas des éléments la justifiant.

Nous percevons là une instrumentalisation du journal municipal qui dès le 24 avril 2015, préparait les esprits pour justifier le sabotage du 40°Tournoi international des 13 et 14 juin 2015. La question que nous nous posons quand l'attribution du gymnase Jean Bouin sera-t-elle effectuée? Le BMS/JUDO qui compte dans ses rangs plus de 400 judokas devra-t-il délocaliser son 40° Tournoi International?

Oui au Blanc-Mesnil la censure est partout, oui les choix anti républicains du maire, nuisent gravement et salissent l'image du Blanc-Mesnil, cela est insupportable.il faut rappeler au maire, qu'il n'est pas au service d'un clan, de son clan, de sa clientèle, mais au service de l’intérêt général.Folio du Blanc-Mesnil appelle celles et ceux qui sont attachés aux valeurs de la République, quelques soient leurs orientations politiques à se rassembler pour préparer un autre avenir au Blanc-Mesnil que nous aimons.

Posté par Alainramos à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Déclaration des élus Blanc-Mesnil au Coeur, à propos de la censure du concert de Grand Corps Malade, au conseil municipal.

 

Blanc-Mesnil au coeur

Déclaration de « Blanc-Mesnil au cœur » au conseil municipal du 21 mai 2015

 

« Monsieur le Maire, chers collègues,

 

C’est avec solennité que nous faisons la présente déclaration à cette séance de notre conseil municipal.

 

Vous avez pris, monsieur le Maire, une décision, inédite dans notre ville et très rare en France, une décision grave, en annulant une prestation artistique, un concert inscrit à la programmation du nouveau Théâtre Neuf.

 

Cette annulation n’a aucune justification valable. Le prétexte d’un problème d’assurance ne tient pas une seule seconde au regard de la réalité des faits.

 

Tout le monde connait la vraie raison qui vous a amené à cet acte. Vous l’avez d’ailleurs confirmé sur les ondes en tentant de salir l’artiste et son ami Blanc-Mesnilois Rachid Amghar, dont vous ne vouliez pas de la prestation en duo dans une chanson qui prône la tolérance. Vous devriez écouter cette chanson et vous en inspirer.

 

C’est pourquoi nous condamnons ce qu’il est convenu et justifié d’appeler un acte de censure de votre part. Ce mot est fort, nous le savons, et nous l’assumons. Et nous assurons de notre soutien l’artiste Grand Corps Malade.

 

« Tout le monde a le droit de s’exprimer » aviez-vous dit lorsque nous vous avions interpellé sur le prêt d’une salle municipale au parti raciste Front National et son dirigeant Florian Philippot. Nous constatons amèrement mais sans surprise que votre conception de la liberté d’expression est à géométrie variable.

 

Cette censure vient abonder un ensemble de décisions et de mesures antidémocratiques, de comportements graves et brutaux à l'encontre de certaines associations, de citoyen-ne-s y compris à l'égard d'élus de la République qui ont décidé de ne pas vous faire allégeance.

 

Votre décision est en droite ligne de la politique culturelle que vous menez au Blanc-Mesnil. Vous avez sacrifié la création contemporaine, l'éducation artistique, le dialogue direct entre les artistes et les publics, les résidences d'artistes pluriannuelles pour le théâtre et la danse au profit de la seule diffusion de spectacles. C’est votre choix et celui de votre adjoint à la culture.

 

 

Vous le savez, ce choix nous ne le partageons pas. Pour autant ce qui vient de se passer lors de ce rendez-vous manqué avec le plus célèbre slameur de France, au talent très largement reconnu, est dommageable, par la force des médias, au rayonnement culturel de la France et à l'image de tolérance de notre ville.

 

La responsabilité d’un élu de la République en matière de culture n’est pas déterminé par ce qui lui plait ou pas, mais de permettre à des professionnels de la programmation culturelle d’agir pour une offre culturelle diversifiéepermettant l’épanouissement de tous et toutes.

 

C’est en tout cas notre conception, d’ailleurs partagée par de nombreux habitants de notre ville qui par-delà leurs diversités d’opinions, sont choqués par votre décision et rassemblés actuellement place de la libération

 

En signe de protestation, quelques élus de l’opposition vont quitter cette séance du conseil pour se rendre place de la libération, rebaptisée ce soir « place de la liberté d’expression », où se tient un rassemblement citoyen pacifique contre cet acte de censure. 

 

Nous donnons bien sur procuration aux élus du groupe restant en séance. »

Posté par Alainramos à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Grand Corps Malade Rachid Taxi

a je suis gc

Grand Corps Malade Rachid Taxi

 

Posté par Alainramos à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2015

Grand Corps Malade, présent au rassemblement citoyen du 21 mai 2015 a 19h, place de la Libération au Blanc-Mesnil

 

GCM

J-1, nous n'avons plus que quelques heures encore pour assurer le succès de l'initiative citoyenne qui appelle à un rassemblement demain sur la place de la Libération au Blanc-Mesnil , pour la liberté d'expression, pour la liberté artistique, pour la liberté de création. La décision despotique, anti-républicaine et liberticide prise par le maire UMP du Blanc-Mesnil a été condamnée par tous les républicains.

GRAND CORPS MALADE

PRESENT

AU RASSEMBLEMENT DU 21 MAI 2015

A 19 H

PLACE DE LA LIBERATION AU BLANC-MESNIL

 

Depuis le 12 mai 2015, Grand Corps Malade et Rachid Taxi ont reçu le soutien de tous les républicains:la ministre de la culture Fleur Pellerin, Jean-Christophe Lagarde président de l'UDI, Thierry Solère députe UMP, Pierre Laurent secrétaire national du PCF, Stéphane Troussel président du conseil départemental de la Seine Saint Denis, les élus de Blanc-Mesnil au cœur. Ces soutiens, venant de tous les horizons, montrent que l'initiative du 21 mai 2015, n'est pas une opération de récupération politique, elle est le résultat du bon sens citoyen qui exige que les valeurs de la République, qui sont le bien de tous, soient être protégées.

POUR PROTEGER LES VALEURS DE LA REPUBLIQUE

POUR LA LIBERTE D'EXPRESSION

CITOYENNES, CITOYENS

DU BLANC-MESNIL,DE LA SEINE SAINT DENIS

REPONDEZ PRESENT

AU RASSEMBLEMENT D'INITIATIVE CITOYENNE,

RENDEZ VOUS LE 21 MAI 2015,

A 19H

PLACE DE LA LIBERATION

AU BLANC-MESNIL

Posté par Alainramos à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2015

Communiqué de la CGT spectacle, à propos de l'annulation du concert de Grand Corps Malade

cgt

BLANC-MESNIL:POUR LE RESPECT DE LA DEMOCRATIE SYNDICALE ET CULTURELLE.

Le maire UMP du Blanc-Mesnil continue de frapper contre la démocratie au sens propre, comme figuré: La bourse du travail a été fermée et les militants syndicaux qui protestent sont molestés un élu de l'opposition est jeté à terre, tandis que le Forum Culturel -scène nationale- a été privé de subventions municipales.

Le maire vient désormais d'interdire le concert de Grand Corps Malade pour l'empecher d'inviter un militant-Rachid Taxi- à chanter avec lui. Depuis quand un maire a-t-il le droit d'intervenir dans le contenu politique ou non d'un artiste?

La CGT du spectacle et ses syndicats d'artistes particulièrement apportent tout leur soutien à Grand Corps Malade comme aux salariés en lutte pour retrouver la bourse du travail.

LA LIBERTE D'

EXPRESSION, ARTISTIQUE OU SYNDICALE NE SE NEGOCIE PAS!

 

Posté par Alainramos à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2015

Communiqué du Collectif Culture Création du PCF 93, à propos de l'annulation du concert de Grand Corps Malade.

pcf

Le maire UMP du Blanc-Mesnil instaure la censure et méprise les habitants de la ville en interdisant le concert de Grand Corps Malade.


Thierry Meignen, maire UMP du Blanc-Mesnil vient de décider brutalement d’annuler le concert prévu de longue date de Grand Corps Malade au motif que « Rachid Taxi » ami de Grand Corps et inspirateur de la chanson du même nom, également blanc-mesnilois et esprit libre, pourrait comme il est de coutume accompagner Grand Corps Malade pour une chanson sur la scène du Théâtre Neuf, ancien Forum culturel.


Décision incroyable et effrayante.


Ainsi le voile se déchire. Pourfendeur avec son adjoint Karim Boumedjane de la culture élitaire dont le Forum culturel était à ses yeux le symbole honni, il avait promis de rendre la culture aux Blanc-Mesnilois et de mettre « enfin » des programmes populaires dans la salle de spectacle. Le souvenir de Georges Brassens avait été mobilisé dans ce but pour une mémorable opération « moustaches ». En fait ils sont menteurs et tricheurs: le diktat dont est victime Grand Corps Malade nous le prouve. Des centaines de places étaient réservées, pour cet artiste populaire qui croque avec bonheur les habitants de ces banlieues dont il est issu et le fait avec chaleur, poésie et tendresse. Cette humanité-là, M Meignen n’en a cure En vérité, roitelet d’opérette et parfait populiste, il méprise profondément les publics populaires. Il veut une ville à sa botte et ne tolère pas la dissonance.


M. Meignen se trompe d’époque et de lieu: nous ne sommes ni en 1942 à Vichy ni en Corée du Nord ou au Quatar. Ce résident du XVIème arrondissement n’a pas compris qu’ici en Seine Saint-Denis on ne se laisse pas imposer ce qu’il faut aimer et écouter. L’autoritarisme y a mauvaise presse.


Il reste que cette décision, pour ridicule qu’elle soit, nous inquiète. Elu récemment Conseiller départemental (avec sa femme, également maire-adjointe - la famille est une valeur cardinale à droite, jusqu’en affaires), M Meignen a donc des responsabilités départementales. Cela nous préoccupe quand par ailleurs la casse des politiques culturelles conquérantes et la désagrégation du service public de la culture sous les coups de butoir conjugués de l’austérité budgétaire et des industries du loisir, laissent le terrain libre à un populisme et un autoritarisme dont cette affaire est un symptôme inquiétant. Proches de Valérie Pécresse, et de cette droite qui rêve de prendre une historique revanche en Ile de France, M Meignen et ses amis sont impatients de mettre l’art et la création au pain sec et au pas en Seine Saint-Denis et en Ile de France.


Nous invitons les créateurs, professionnels de la culture et publics de notre département à la plus grande vigilance et les appelons à se rassembler dans la diversité des opinions pour empêcher les mauvais coups et promouvoir des politiques publiques de la culture audacieuses libres et créatives. Le collectif culture-création PCF93 et l’ensemble des communistes de Seine Saint-Denis y contribueront avec détermination et esprit d’ouverture.


Nous assurons Grand Corps Malade de toute notre sympathie et le prions de continuer de peindre des fragments de vies dans les quartiers populaires avec finesse et en toute liberté.


Et invitons M.Meignen et son adjoint Karim Boumedjane, fins amateurs des cultures populaires, à méditer les chansons de Brassens, « Quand on est con…» et de Brel « Les bourgeois ».


Collectif culture-création PCF93
16 mai 2015

Posté par Alainramos à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Initiative citoyenne, rassemblement pour la liberté d'expression au Blanc-Mesnil, le 21 mai 2015 à 19h place de la Libération

 

a je suis gc

Chacun l'aura compris, la décision d'annuler le concert du 21 mai 2015 de Grand Corps Malade a soulevé une vague d'indignation de condamnation à travers toute la France. Chaque Blanc-Mesniloises et chaque Blanc-Mesnilois a été meurtri de voir ainsi sa commune salie par un choix despotique qui met à mal la liberté d'expression.

La liberté est au cœur des valeurs de la République y a attenté c'est remettre en cause la Constitution de notre pays, c'est inacceptable, cela doit être combattu, afin que la République assure et protège le vivre ensemble.

Dans cet objectif, Folio du Blanc-Mesnil soutiendra toutes les initiatives et toutes les mobilisations qui se développeront pour protéger, assurer et développer la liberté d'expression.

Actuellement, il circule un texto appelant à un rassemblement:

JEUDI 21 MAI 2015

A 19H00

PLACE DE LA LIBERATION

AU BLANC-MESNIL.

FOLIO DU BLANC-MESNIL APPORTE SON SOUTIEN A CET APPEL CITOYEN POUR FAIRE VIVRE ICI ET PARTOUT LA LIBERTE D'EXPRESSION.

Nous mettrons tout en œuvre, pour assurer le succès de cette initiative citoyenne, nous vous teindrons régulièrement informer.

 

Posté par Alainramos à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]