FOLIO DU BLANC-MESNIL

06 juillet 2022

Ligne 16 : à Aulnay, arrêt du chantier de l’ouvrage Europe après le grave accident du travail. Le Parisien

 

Un compagnon de 20 ans a été très grièvement blessé dans la nuit de lundi à mardi, sur l’ouvrage Europe, puits de départ du tunnelier Houda, sur la ligne 16 du Grand Paris Express. Il aurait eu le bras happé alors qu’il intervenait sur une bande convoyeuse.

Saint-Denis, octobre 2021. La ligne 16 a connu deux accidents mortels du travail dont un, en janvier 2022, dans le chantier de la gare Saint-Denis-Pleyel. Ce lundi, c'est un compagnon de 20 ans qui a été grièvement blessé à un bras, sur le chantier de l'ouvrage Europe, toujours sur la ligne 16, à Aulnay. LP/C.G.
Saint-Denis, octobre 2021. La ligne 16 a connu deux accidents mortels du travail dont un, en janvier 2022, dans le chantier de la gare Saint-Denis-Pleyel. Ce lundi, c'est un compagnon de 20 ans qui a été grièvement blessé à un bras, sur le chantier de l'ouvrage Europe, toujours sur la ligne 16, à Aulnay. LP/C.G.
Le 5 juillet 2022 à 17h26, modifié le 5 juillet 2022 à 19h55

Un nouvel accident du travail touche la construction de la ligne 16 du Grand Paris Express (Saint-Denis-Pleyel/Noisy-Champs). Dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 juillet, vers 23h45, un jeune Italien de 20 ans, compagnon affecté au chantier de l’ouvrage Europe, à Aulnay-sous-Bois, a été grièvement blessé. Il aurait eu un bras happé alors qu’il intervenait, en surface, sur la bande convoyeuse du tunnelier Houda. Les secours l’ont pris en charge alors qu’il était en urgence absolue, c’est-à-dire que son état nécessitait des soins immédiats.

La victime est toujours à l’hôpital, son pronostic vital n’est pas engagé. L’enquête est confiée au commissariat d’Aulnay et à l’inspection du travail. D’après les premiers éléments et le parquet de Bobigny, le salarié était déclaré et formé. La Société du Grand Paris (SGP), qui pilote la réalisation des 200 kilomètres de lignes du supermétro à l’horizon 2030, précise que « des investigations sont en cours pour déterminer les circonstances de l’accident ». Pour l’heure, le chantier a été arrêté, indique ce mardi soir la SGP.

Déjà, en mai 2021, un accident similaire s’était déroulé sur un chantier d’Aulnay de la ligne 16 : un jeune homme de 22 ans, qui intervenait sur la bande convoyeuse d’un tunnelier, avait eu une main et une partie du bras coincés dans la machine.

Deux décès depuis fin 2020

L’ouvrage Europe est de « taille équivalente à celui d’une gare », selon les éléments techniques de la SGP. Il constitue le puits de départ du tunnelier Houda et accueille les équipements essentiels au creusement du tunnel de la ligne 16 du Grand Paris Express. Cette année, l’activité sur le site est justement réservée à l’évacuation des déblais creusés par Houda.

Les grands travaux de la ligne 16 ont par ailleurs été frappés par deux décès en Seine-Saint-Denis. En janvier 2022, Joao, 61 ans, a été écrasé par une plaque de métal de plusieurs centaines de kilos, tombée de l’étage supérieur sur le chantier de la gare de Saint-Denis Pleyel, en Seine-Saint-Denis.


En décembre 2020, Abdoulaye Soumahoro, 41 ans, est mort après être tombé dans un malaxeur, une sorte de broyeur, sur le tunnelier qui creuse la ligne 16 à hauteur de La Courneuve. S’ajoutent également des accidents du travail graves, qui n’arrivent pas forcément aux oreilles des médias et du grand public. Comme, le 25 mai dernier, où un ouvrier qui était à bord d’une nacelle à environ 30 mètres sous terre, a été percuté par la chute d’un morceau de béton, à Clichy-sous-Bois.

Posté par Alainramos à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2022

La droite extrême affairiste: ne nous prenez pas pour des américains, nous sommes nés en Seine Saint Denis

oncle sam

Le n°165 du journal municipal nous propose comme modèle du vivre ensemble, celui des USA. Depuis 2014, la droite extrême affairiste rêve de Miami, de ces casinos et de son taux le plus élevé de la délinquance de l'Amérique du Nord et de sa folie spéculative immobilière.

Malheureusement le rêve américain est un cauchemar néo libéral. Le moins que l'on puisse dire c'est que cette opération de promotion du modèle US arrive au moment où celui-ci apparaît de plus en plus comme ultra conservateur dominé par des sectes rélgieuses évangéliques fondamentalistes, sexistes, racistes et violentes. Ce qui pourrait apparaître pour un contre temps médiatique, de la droite extrême, affairiste, semble surtout indiquer une sorte de fuite en avant contre la République sociale, la République laïque. Face au fanatisme capitalo-évangélique made in USA, nous faisons notre cette citation de Jean Jaurès: « La loi protège la foi, aussi longtemps que la foi ne veut pas faire loi.»

Mais cette opération marketing des affres de la socété de «l'Oncle Sam» a le mérite de nous montrer la catastrophe sociale, sociétale que produit le néo libéralisme, c'est ce choix politique que défendent avec ardeur LR, Libres, LREM et RN.

Bien entendu, comme à son habitude la droite extrême affairiste, pour cette semaine US, ne met en avant que l'écume des chôses, mais reconnaissons que proposer aux enfants de nos écoles primaires la mal bouffe américaine c'est une faute. Une faute d'autant plus grave que la gastronomie française est sûrement celle qui a le mieux conjugué et subblimé les cuisines du monde entier, ici, nous parlons de cuisine, de gastronomie, que nous ne confondons pas avec les fast food et leurs produits standardisés. La gastronomie en France c'est sa capacité à jongler avec un cassoulet, un couscous, une paélla, une pizza, un bacalhau. Mais, la droite extrême affairiste préfère servir la soupe aux grands groupes US, dont la seule priorité est de faire mijoter leurs dividendes dans des paradis fiscaux tel que le Delaware.

Vanter le modèle US, au moment où la Cour Supême:

-remet en cause le droit des femmes à l'avortement, expression d'une volonté de maintenir la domination patriarcale sur la moitié de l'humanité, pour pérenniser un politique néo libérale à bout souffle.

-permet de porter des armes sur l'espace public, sûrement pour assurer le droit à la vie et pour transformer chaque ville des USA, dans un retour assurer à Ok Corral.

Vanter le modèle US pour:

-Sa retraite à 67 ans

-Ses assurances maladies privées avec des franchises à 1000$

-Ses écoles maternelles privées aux tarifs prohibitifs.

C'est un aveu, c'est une allégeance à l'ultra conservatisme dominé par des fondamentalistes religieux évangélistes.

Mais au delà, des hots dogs et autres hamburgers, organiser cette semaine US souligne l'engagement total de la droite extrême affairistes LR, Libres, LREM et RN de notre commune à oeuvrer activement à une politique devant conduire à la remise en cause des valeurs et du contrat social qui fondent notre République.

En choisissant de lancer cette semaine US, la droite extrême affairiste LR, Libres, LREM et RN nous indique qu'elle est bien en osmose avec les ultras conservateurs fondamentalistes religieux évangélistes des USA fer de lance de la sphère financière.

Nous envoyons un message très claire à la droite extrême affairiste LR, Libres, LREM et RN, ne nous prenez pas pour des américains, car nous sommes nés en Seine Saint Denis

 

Posté par Alainramos à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2022

Soumya BOUROUAHA notre députée pour toutes et tous.

sb photo

sb merci

Posté par Alainramos à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2022

Non à la casse des logements sociaux des Tilleuls, Non béton mesnil, Oui la transition sociale, écologique et climatique

Comité Génération.s du Blanc-Mesnil

Communiqué

 

 

arbre 1

Le 30 juin 2022, les habitants de la allée Paul Cézanne ont été convoqués à une réunion qui avait pour objectif de les informer sur les conditions de leur futur relogement.

Ainsi, les habitants des Tilleuls sont mis devant le fait accompli de la mise œuvre de la casse du quartier des Tilleuls.

Cette réunion n'a qu'un seul et unique objectif créer un climat de peur, pour empêcher la mobilisation citoyenne qui se développe, pour :

-protéger ce quartier, imposer une réhabilitation massive de tous les logements,

-faire du quartier des Tilleuls un puissant écoquartier pour contribuer la transition climatique, qui devient incontournable.

Ce choix confirme la volonté de la droite extrême affairiste de casser près de 400 logements sociaux pour faire de la place à la spéculation financière et immobilière pour lui permettre de construire 1400 appartements en accession à la propriété.

Cette stratégie de la tension se met en place à veille de l'été, alors que depuis 2014 la très grande majorité des habitants du quartier des Tilleuls sont majoritairement opposés à ce projet de casse du logement social climaticide.

Ce projet porté par la spéculation immobilière et financière soutenu avec vigueur par la droite extrême affairiste aura pour conséquence une densification, qui se fera par une artificialisation accrue des sols et la destruction d'un patrimoine arboré sexagénaire.

Depuis 2014, de manière délibérée, la droite extrême affairiste organise la dégradation des conditions de vie et de logement de l'ensemble de la population du quartier des Tilleuls, qui se concrétise entre autre par la fermeture de la Maison Pour Tous des Tilleuls.

Cette guerre à l'encontre des salariés de ce quartier qui sont les premiers de corvées ceux qui ont assuré la continuité du vivre ensemble pendant la pandémie est inacceptable, insupportable.

Cette action de destruction de logements sociaux est l'expression visible du mépris de classe dont est porteuse la politique néo libérale conduite par la droite extrême affairiste. Les habitants du quartier lors des dernières élections législatives ont envoyé un message très clair, ils ne veulent pas de cette politique de casse du logement social, la candidate soutenue par la droite extrême affairiste a recueuilli dans ce quartier que 3,60% des suffrages exprimés.

Dans ces conditions il y a urgence que la mobilisation citoyenne et l'expression de la démocratie par le suffrage universel soient entendues.

Le projet anti social et climaticide porté par la droite extrême affairiste pour servir les intérêts exclusifs de la spéculation financière et immobilière doit être immédiatement stoppé.

Il y a urgence à mettre en chantier:

-la réouverture de la MPT des Tilleuls

-le projet de réhabilitation massif de l'ensemble des logements du quartier des Tilleuls

-le projet d'un puissant écoquartier pour contribuer activement à la nécessaire transition climatique et écologique.

Le comité Génération.s du Blanc-Mesnil réaffirme:

-sa totale opposition au projet de casse du logement social climaticide la droite extrême affairiste et de ses soutiens de la spéculation immobilière et financière.

-son total soutien aux habitants du collectif citoyen des Tilleuls

-son engagement à agir avec les habitants du collectif citoyen des Tilleuls, pour construire un projet d'avenir et écologique, pour faire des Tilleuls un puissant écoquartier

Posté par Alainramos à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2022

Les potentiels dangers de la gare de triage, la droite extrême affairiste, la spéculation financière et immobilière.

Pompier gare de triage

Les dangers potentiels de la gare de triage appellent à la grande vigilance pour assurer la sécurité des populations des communes avoisinantes. Depuis bientôt une décennie, une association continue son travail d'alerte et de construction participative pour que soit assurer une protection de plus en plus efficace de l'ensemble des citoyens.

Depuis une décennie la droite extrême affairiste, pour permettre à la spéculation financière et immobilière de prospérer à déployer une puissante stratégie pour rendre invisible ce potentiel danger industriel que représente la gare de triage.

Heureusement, la SNCF et l'ensemble des pouvoirs publics, grâce aux mobilisations citoyennes, se sont engagés dans une stratégie responsable, des investissements ont été déployés et les mesures de prévention ont été mis en oeuvre.

Le 28 juin 2022, la simulation, d'une alerte matières dangereuses, grandeur nature a été organisée sur le site de la gare de triage. Cette initiative de protection civile a mobilisé 150 personnels, en tenue NBRC (Nucléaire, Biologique, Radiologique, Chimique). Les enseignements de cette simulation seront rendus publics et ne manqueront pas d'enrichir les travaux de la Commission d'Information et d'Echange qui sera présidé par le Préfet de Seine Saint Denis avant la fin de l'année 2022.

Nous devons nous féliciter de la mise en œuvre de cette grande simulation par les services de la protection civile, elle souligne et met en exergue la potentialité des dangers de la circulation et du stationnement de wagons transportant des matières dangereuses et toxiques sur la gare de triage. L'accident qui s'est produit dans un port jordanien, le 27 juin 2022 est une puissante alerte, l'explosion d'une cuve de chlore a fait 13 morts et 263 blessés .

Dans ce contexte, nous considérons que l'octroi de deux permis construire de 690 logements à moins d'un kilomètre de la gare de triage est totalement irresponsable. Nous avons consulté le dossier d'attribution de ces deux permis de construire, a aucun moment il n'est fait référence au Plan Particulier d'Intervention (PPI) qui intègre tous le phénomènes dangereux identifiés dans l'études de dangers concernant la gare triage. Ce plan a fait l'objet d'un arrêté préfectoral n°2019-1562 du 19 juin 2019. Pire le consultant sur ces questions évoque à la page 47 de son rapport que la présence de quelques machines fonctionnant au diesel et oublie de signaler la présence de wagons de chlore et de nitrate d'ammonium.

De plus l'étude du dossier d'attribution des permis de construire fait apparaître qu'il me semble pas exister sur la commune du Blanc-Mesnil un plan communal de sauvegarde pourtant obligatoire dans les communes comprises dans un PPI article L.731-3 du code de sécurité intérieur, il doit être réalisé sous la responsabilité du maire pour planifier les actions des acteurs communaux de la gestion du risque en cas d'événements majeurs naturels, technologiques ou sanitaires.

La simulation, la consultation des documents d'attribution de deux permis de construire de 690 sur le site industriels des tubes de Montreuil, nous permettent de constater qu'en matière de sécurité civile a droite extrême affairiste ne respecte pas l'arrêté préfectoral 2019-1562 du 19 juin 2019, ni l'article L 7313 du code de sécurité intérieur.

Ce non respect de la législation en vigueur pour assurer la protection civile de la population, souligne que la sécurité des personnes et des biens n'est pas une préoccupation de la droite extrême affairiste.

Ce non respect des règles, n'a qu'un seul et unique fondement, leur application coûterait beaucoup d'argent à la spéculation financière et immobilière, coûts supplémentaires pour rendre les immeubles plus sécures et baisse du prix de vente du m².

Chacun conviendra que cette situation est inacceptable, en aucun cas nous ne pouvons accepter que la sécurité des habitants soit amoindri ou absente, pour favoriser la production de dividendes.

Le PPI concerne l'ensemble du territoire de notre commune, en ne le respectant pas et décidant de construire pour les années qui viennent près de 15 000 logements qui amèneront sur notre ville 40 000 habitants supplémentaires, la droite extrême affairiste fait prendre des risques considérables à tous les Blanc-Mesnilois et en plus participe activement au dérèglement climatique.

La droite extrême affairiste de notre commune est irresponsable et dangereuse.

Elle:

-ne tient aucun compte de la nécessité d'assurer la sécurité et la protection civile de tous les habitants de notre commune,

-est obnubilée par son avidité à s'enrichir et à enrichir toutes les formes de spéculation, - -participe activement à l'accélération d'une catastrophe écologique et sociale.

La situation politique d'aujourd'hui souligne et met en exergue que les décisions autocratiques et autoritaires sont insupportables, anti sociales et en contradiction avec l'urgence à la nécessaire transition climatique.

Il y a donc urgence à mettre en oeuvre une démarche transparente, participative pour construire le bien vivre ensemble dans une ville respectueuse de la planète, des femmes et des hommes.

 

Posté par Alainramos à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2022

Contribution citoyenne exigeant la refonte totale du projet de 690 logements sur le site industriel des tubes de Montreuil

Alain

Contribution citoyenne à «L'avis de participation du public et mise à disposition du dossier environnemental relatif au projet Eiffel sis sur le site des tubes de Montreuil au Blanc-Mesnil. Conformément à la rubrique 39a de l'article R 422-2 du code de l'environnement, concernant le projet d'opération immobilière Eiffel portant sur la création d'une opération urbaine en vue de la création de 700 logements, ainsi que des commerces et des locaux d'activités, sur l'ancien site industriel des tubes de Montreuil....»

Cet avis appelant à la participation du public a été ouvert le 28 mai 2022 et se terminera le 28 juin 2022 à 17h30.

Avant d'intervenir sur le fond du dossier quelques remarques qui ne sont pas que de forme, cet appel à la participation des Blanc-Mesnilois est pour le moins confidentiel.

Une très banale et très peu incitative affiche a été placardée sur les panneaux administratifs, mais pas sur tous.

Nous avons pris des photos des panneaux sur lesquels cette affiche n' a pas été apposée. Dans le même temps nous n'avons pas trouvé sur les n° 162, 163,164 du journal municipal, couvrant la période la moindre information concernant cet avis à participation du public sur ce dossier.

Le moins que l'on puisse dire c'est que le minimum a été fait pour communiquer sur ce projet important, nous pourrions même affirmer que tout a été fait pour s'assurer que les Blanc-Mesnilois ne se saisissent pas de ce dossier.

Dans ce cadre, il faut rappeler que le Plan Local d'Urbanisme de la ville du Blanc-Mesnil a été voté par le conseil du territoire de l'EPT Paris Terres d'Envol et qu'a aucun moment le conseil municipal de notre ville en a débattu et qu'il n'est toujours pas informé de son contenu.

Comme il n'a as été informé des décisions prises le premier mars 2021 par le conseil de territoire de l'EPT Paris Terres d'Envol concernant l'instauration de plusieurs périmètres de sursis à statuer sur plusieurs dizaines de parcelles Que veut dire le sursis à statuer «L'instauration du périmètre de prise en considération au titre de l'article L 421-3° du code de l'urbanisme sur le périmètre et les parcelles définis indique que la procédure pourra être appliquée, par décision motivée de la commune du Blanc-Mesnil à toute demande d'autorisation de travaux, construction ou installation située à l'intérieur de ce périmètre.»

Donc, on demande à la population de donner un avis sur un projet urbain, alors qu'elle n'a aucune information sur le PLU, ni sur les périmètres de sursis à statuer de mars 2021.

Les remarques concernant le PC 93 007 21 CO 154 BF3

Première remarque: il est indiqué que ce projet urbain sera implanté sur des terrains industriels, peut-on savoir si la destination des terrains industriels a été modifié sur le PLU en vigueur, pour devenir des terrains pouvant accueillir la construction de logements. Dans ce cadre, il serait opportun aussi de donner les dates de ces modifications si elles ont été effectuées, ou si elles avaient été déjà intégrées dans le PLU en vigueur.

Deuxième remarque: alors que le Permis de construire n° 93 007 21 CO 154 BF3 du 21/12/21 et 93 007 21 CO155 SCCV village Eiffel du 22/012/21 aucun d'eux n'est affiché sur le périmètre des constructions à venir, ainsi que l'absence du permis de démolir Constat effectué le 27 juin 2022 à 17h.

Troisième remarque: Sur le PC 93 007 21 CO 154 BF3, il est annoncé dans un premier document 317 logements F1 32, F2 87, F3 120, F4 45, F5 33. dans un dossier complémentaire on ne retrouve que F1 30, F2 76, F3 119, F4 52, F5 33 soit un total de 310 logements Il conviendrait que l'on précise le nombre de logements réels qui vont être construit. Ou que l'on explique pourquoi cette différence 7 logements.

Quatrième remarque: sur le PC 93 007 21 CO 154 BF3 sur le nombre de parking là aussi deux chiffres 321 places et ensuite 319. Cette proposition n'est pas en adéquation avec une étude de 2005 qui indiquait qu'il fallait prévoir 1,25 place de parking par logement dans ce cas nous estimons que pour 317 logements il faut 396 places de parkings, pour 310 logements il faut 387 places de parkings. Il manque en moyenne 75 places de stationnement.

Cinquième remarque:Le récépissé du PC 93 007 21 CO 154 BF3 indique R+6+ combes la notice de l'architecte écrit 16 mètres hauteur maximale à l'acrotère 22 mètres hauteur maxi au faitage, la page 8 indique R+4+2 combe et évoque un faitage à 25 mètres tout cela nous semble un peu éloigné des engagements de plus d'immeubles au dessus R+4, qu'elle est a ce jour la règle du PLU ?

Sixième remarque: pourquoi ne sont pas prises en compte les nouvelles normes de la réglementation thermique RE 2020 pour les bâtiments d'habitation publié le 3 décembre 2021 entrant en application le 1er janvier2022.

Septième remarque: pourquoi la case « si votre projet se situe dans une zone où un plan de prévention des risques impose la réalisation d'une étude n'est pas cochée. Cela est étonnant étant donné que la préfecture de Seine Saint Denis a élaboré un PPI (Plan Particulier d'Intervention qui intègre tous les phénomènes dangereux identifiés dans l'étude de dangers, ayant des effets dangereux en dehors des limites de la gare de triage du Blanc-Mesnil/Drancy qui se situe à moins de 600 mètres du projet urbain sur le site industriel des tubes de Montreuil. Ce plan est prévu par le code de la sécurité intérieur et a été approuvé par un arrêté préfectoral n°2019-1562 daté du 18 juin 2019 sur la base de l'étude de dangers réalisée par l'exploitant, qui en autre indique la présence de wagon de chlore dont les émanations sont létales jusqu'à 2500 mètres. Par ailleurs, le plan communal de sauvegarde, il est obligatoire dans les communes comprises dans un PPI (article 731-3 du code de la sécurité intérieure), doit être réalisé sous la responsabilité du maire pour planifier les actions des acteurs communaux de la gestion des risques.

Par ailleurs une brochure PPI destinée à la population et à l'ensemble des acteurs locaux est disponible, il est donc étonnant que les acteurs de ce projet n'en est pas connaissance.

Pour conclure, il est surprenant que Technisur Consultant à la page 47 de son rapport sur la proximité de la gare de triage ne fasse aucune remarque sur la potentialité des dangers des produits toxiques qui circulent sur ce site. Ce manque ne peut que jeter un sérieux doute sur la qualité de son étude.

Huitième remarque: Le choix architectural très daté proche du second empire est sans surprise inadapté à l'utilisation maximale de l'énergie solaire ce qui dans la période doit être considérée comme une faute, d'autant plus grave qu'elle met en exergue un projet qui ne s'inscrit pas dans une perspective active pour favoriser la transition climatique et risque de pénaliser lourdement les futurs propriétaires ou leurs locataires, qui vont être confrontés à la crise des énergies fossiles résultats de la spéculation et de la guerre en Ukraine. Certes, le réseau de chaleur qui existe depuis 1983 sur cette ville contribuera à la marge à la réduction des charges.

Les remarques concernant le PC 93 007 21 CO 155 SCCV Village EIFFEL.

Première, deuxième, remarques: sont de même nature que celles portées sur le PC 93 007 21 CO 154 BF3.

Troisième remarque: sur le PC 93 007021 155 sccv village Eiffel, sur le premier document 379 logements, F1 56, F2 90, F3 144, F4 64, F5 23, F6 2. Dans un autre document nous passons 380 logements, F1 48, F2 98, F3 139, F4 66, F5 27, F6 2. Donc 1 logement de plus et un répartition différente du type de logement, la version retenue sera laquelle?

Quatrième remarque: sur la question des parkings 379/380 logements 421 parkings une étude de 2005 estime nécessaire 1,25 places par logement, il en faudrait 475 places, il en manque donc 54. Situation aggravante ce projet porte la construction de m² d'activités et de commerces, il apparaît que dans cette configuration ces activités ne soient pas prises en compte. Dans le PC 93 007 21 CO 154, il y a 1,03 places de parking pour un logement, dans ce PC le ratio passe à 1,10 soit 0,07 de plus. La surface prévue pour les activités est de 6475 m², l'augmentation est dérisoire et notoirement insuffisante.

Si on tient compte de l'étude de 2005, l'ensemble des deux projets apportera 862 véhicules supplémentaires, sans tenir compte de l'apport des véhicules concernant les activités commerciales, on peut estimer qu'au minimum 120 véhicules devront stationner sur l'espace public. Espace public déjà saturer, comme on le constate dans tous les secteurs où la promotion immobilière a livré ses logements. D'autant, que ces logements ne seront pas occupés par leur propriétaire, mais en location et que dans bien des cas les parkings ne seront pas loués.

Pour la suite même remarque que la sixième, septième, huitième que pour le PC 93 007 21 CO 154.

il est clair que la non prise en compte des dangers potentiels présents sur la gare de triage, l'absence de référence du PPI dans cet avis de participation du public exige, une refonte totale du projet.

Le chlore représente un tonnage non négligeable du trafic sur la gare de triage, sans oublier le nitrate d'ammonium. Hier, 27 juin 2022 dans un port de Jordanie, il y a eu une explosion de chlore qui a fait 13 morts par asphyxie et 263 blessés. Nous vous rappelons que le plan communal de sauvegarde est obligatoire pour la commune du Blanc-Mesnil qui est comprise dans le PPI Article 731-1 du code de sécurité publique.

En cas d'accident grave, la responsabilité du maire serait engagée. Il serait donc responsable d'avertir toutes les parties prenantes à ce projet et de procéder à une refonte totale de ce projet.

arbre 1











 

Posté par Alainramos à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2022

Exigeons la refonte totale du projet de 690 logements, sur le site des tubes de Montreuil, pour des raisons de sécurité

générations

Comité Génération.s du Blanc-Mesnil.

 

Communiqué.

 

Aujourd'hui, est l'une de ces journées rassemblant des faits dans une concordance improbable où nous pouvons joindre le local et le monde.

Nous venons apprendre, que dans un port de Jordanie, une explosion de chlore a fait 13 morts par asphyxie et 260 blessés, dont la moitié est encore hospitalisée. Nous exprimons notre soutien et notre solidarité aux victimes, à leurs familles et au peuple jordanien.

Ce matin, sur le site la gare de triage Drancy/Blanc-Mesnil a eu lieu un exercice de grande envergure du dispositif contre les risques industriels. Nous, nous félicitons de cette action des pouvoirs publics, qui renforce  l'efficacité les services publics de protection civile et de secours.

Cette excellente initiative met, aussi, en exergue, la dangerosité potentielle de la gare de triage de Drancy/Blanc-Mesnil/Le Bourget.

Nous vous rappelons, que des wagons transportant des matières dangereuses et toxiques circulent et stationnent sur ce site. Il s'agit entre autre de wagons de chlore et de nitrate d'ammonium.

Ce soir se termine «L'avis de participation du public sur le dossier environnemental d'un projet de construction de 690 logements sur le site industriel des tubes de Montreuil». La droite extrême du Blanc-Mesnil a mis un zèle tout particulier pour éviter que les Blanc-Mesnilois puissent étudier ce dossier, pour donner leur avis. Pour la droite extrême, il est hors de question, que la démocratie participative puisse avoir l'audace d'entraver la machine à produire les dividendes . La transition climatique et la sécurité des futurs habitants n'a aucune importance, face aux profits qui sont l'unique préoccupation de cette droite affairiste.

Les militants de Génération.s ont été consultés le dossier de ce projet de la spéculation financière et immobilière. Ils ont eu la désagréable surprise de constater, alors que notre commune est concernée par le Plan Particulier d'Intervention concernant la dangerosité potentielle de la gare de triage (arrêté de la préfecture n° 2019-1562 du 18 juin 2019), que celui-ci n'a pas été pris en compte dans l'élaboration des Permis de Construire concernant ce projet.

Nous vous rappelons que les fuites de chlore sont létales jusqu'à 2500 mètres et le site industriel des Tubes de Montreuil se situe à moins d'un kilomètre de la gare de triage. Nous vous rappelons les dégâts humains et matériels que peut produire l'explosion du nitrate d'ammonium, souvenons-nous de la catastrophe de Beyrouth.

Par ailleurs, l'étude de ce projet montre que notre commune concernée par le PPI de la gare de triage ne semble pas avoir mis en œuvre le plan communal de sauvegarde qui est obligatoire dans ce cadre ( article L.731-3 du code de la sécurité intérieur).

Les deux permis de construire ignorant, qu'ils sont sur une commune concernée par un plan de prévention des risques majeurs n'ont pas entrepris de faire faire une étude d'impact. Ce projet si il est mené à son terme concernera près de 1897 habitants.

Les militants de Génération.s constatant la non prise en compte des dangers potentiels présents sur la gare de triage, l'absence prise en compte du PPI et de référence à un plan communal de suvegarde dans cet avis de participation public, ont déposé ce jour une contribution exigeant la refonte totale de ce projet.

Le comité Génération.s du Blanc-Mesnil publiera la totalité de sa contribution citoyenne sur le blog: Folio du Blanc-Mesnil.



Le Blanc-Mesnil le 28 juin 2022.

 

Posté par Alainramos à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lycée Mozart: la DSDEN de Bobigny couvre le chaos!

lycée mozart 25 juin 2022

lycée mozart 25 juin 2022 1

Posté par Alainramos à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]