FOLIO DU BLANC-MESNIL

16 avril 2014

Allégeance, clientélisme, pour briser les valeurs républicaines qui fondent la fonction publique territoriale

 

_jaures-au-pre-st-gervais

Le maire de droite extrême a réuni l'ensemble des fonctionnaires communaux de notre ville. Il a servi une intervention faite de miel, d'autant plus mielleuse, qu'il est sous le coup de plusieurs recours en annulation et qu'il passe au Tgi de Bobigny le 15 mai 2014, assigné pour utilisation frauduleuse du sigle du PUR. Bref, il se prépare à une éventuelle annulation des élections par les instances judiciaires compétentes.

Néanmoins, il y a un changement radical dans les relations humaines. Il a indiqué que sa porte serai ouverte, « au moins dix minutes » aux fonctionnaires territoriaux qui se penseraient maltraités. Il s'agit là d'un changement de fond nous passons du respect du droit et des droits acquis, à l'allégeance pour les conserver. Sous couvert de bienveillance, nous assistons à la mise en place d'un système de clientélisme enrobé d'un paternalisme patronal qui fleure bon le dix-neuvième siècle. En un mot, les fonctionnaires qui voudront faire valoir leur juste droit devront, à partir de maintenant, faire allégeance comme au temps d'avant la République.

L'allégeance c'est la porte ouverte aux discriminations et aux harcèlements de toute nature. L'allégeance engendre l'individualisme, la délation qui ont pour conséquence la dislocation de l'unité qui fonde la qualité du service public.

La droite extrême qui n'avait jamais de mots assez durs pour condamner la soi disante politisation de la fonction publique territoriale, sa véritable première décision est d'organiser l'adhésion des fonctionnaires territoriaux à l'UMP ou en fonction des choix du maire à l'UDI. Voilà qui en dit long sur la vérité des engagements devant les électeurs. En réalité ce qui gêne la droite extrême dans notre ville ce n'est pas la politisation de la fonction publique, ce sont les valeurs républicaines dont elle est porteuse. Il lui faut briser cela  pour imposer la dictature de la pensée unique. Il n'est pas surprenant que ce soit la première décision de la droite extrême dans notre ville. Briser les ressorts républicains de la fonction publique territoriale est primordiale, pour mettre en place une vaste opération de privatisation des services publics de proximité. Briser ceux qui ne feront pas allégeance, en clair il s'agit bien là d'une chasse aux sorcières, pour imposer ou tenter d'imposer le silence pour brader, à vil prix, le service public territorial et organiser l'enrichissement de quelques entreprises amies,déjà quelques unes sont à l’œuvre dans les locaux de l’hôtel de ville. Surtout ne pas oublier que cette politique clientéliste aura un coût, l'augmentation des impôts locaux et de la dette, situation qui servira de justification aux privatisations, qui seront autant d'amputation de notre patrimoine collectif communal.

Pour imposer cette remise en cause du fonctionnement normal de la fonction publique territoriale, il faut aussi avoir une officine syndicale au service de l'UMP/UDI, elle est déjà en place il s'agit du syndicat FO des territoriaux, qui a organisé, sous ordre du nouveau maire , une grève illimitée, une semaine avant le premier tour, en ayant la garantie que les jours de grève seraient payés en cas de victoire de l'UMP/UDI. Nous espérons que depuis un protocole de fin de grève a été signé, afin que la légalité soit au moins préservée. Certes, il n'y avait pas beaucoup de grévistes, les grèves politiciennes rencontrant rarement le succès. De plus il apparaîtrait que la direction de ce syndicat aurait quelques difficultés, difficultés pas très reluisantes qui mériteraient la plus extrême prudence de la nouvelle municipalité. Mais il est aussi vrai qu'une direction syndicale ayant des difficultés c'est du pain béni, si l'on peut dire, pour la droite extrême qui dirige notre ville.

En mettant en place, une pratique d'allégeance pour voir ses droits respectés et en dominant une officine syndicale, nous voyons se mettre en place un clientélisme où il faudra avoir la carte syndicale labellisée UMP/UDI pour se faire embaucher, pour faire reconnaître ses droits, tout cela ressemble à si méprendre à ce qui a conduit au climat délétère que connaît la ville de Marseille et dont la campagne pour les élections municipales sale et nauséabonde qu'a connue notre ville en était malheureusement qu'un mauvais avant goût.

Posté par Alainramos à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2014

Un hold up violent, un incendie suspect, sur la question de la délinquance et la sécurité publique, nous ne lacherons rien.

dessin pour la justice et le droit

Le début du mandat du maire de droite extrême, de notre commune, semble démarrer sur de bien curieux hospices. En effet, la semaine dernière un début d'incendie à la supérette du marché Casanova, une enquête est en cours pour déterminer la nature de cet incendie « spontané ou provoqué ». Il y a quelques jours s'est déroulé un hold-up violent au débit de tabac et de journaux sur l'avenue Pierre Sémard.

Ce hold-up mérite que l'on s'y arrête quelques instants. Il s'est produit à la fermeture de la boutique, le commerçant a été frappé très violemment, et le tout a été suivi d'une tentative d'incendie. Il y a très, très longtemps que notre ville n'avait pas été confrontée à une action d'une telle violence.

Les enquêteurs et la justice nous diront la réalité des faits et nous souhaitons que ceux qui se sont livrés à ces actions soient arrêtés et déférés devant la justice. Nous exprimons au commerçant qui a été si gravement frappé et volé, l'expression de notre solidarité et de notre soutien. Nous condamnons avec la plus extrême sévérité cet acte inacceptable.

Curieusement, l'UMP, auparavant, si prompte à réagir est bien silencieuse.

Par ailleurs, nous signalons que le hold-up qui s'est déroulé il y a quelques jours, se trouve dans un espace qui est couvert par des caméras de surveillance.

Nous rappelons, que la police de proximité a été supprimée en septembre 2002, par Nicolas Sarkozy, décision qui avait entraîné la suppression de 48 fonctionnaires de la police nationale du commissariat de notre ville, sans que cela ne soulève aucune initiative du maire actuel.

Nous constatons, avec regrets, mais sans surprise, que sur la question de la sécurité, l'état de grâce n'aura pas existé après ces élections municipales de 2014. Mais cela ne nous étonne pas, après la campagne sale et nauséabonde qui a été menée,ici, par l'UMP/UDI/MODEM.

Il va de soi que nous serons d'une extrême vigilance sur les questions de sécurité publique, de protection des personnes et des biens.

Posté par Alainramos à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2014

L'obsession de la gratuité de la droite extreme, aura deux conséquences, l'augmentation des impots et de la dette

attention arnaque

Nous sommes allés, avec Didier Mignot, au banquet des retraités,qui se tenait à la Grange Montmartre, grange aux dîmes du treizième siècle à Barbéry dans l'Oise. Ces banquets se dérouleront jusqu'à la fin de la semaine et se termineront dimanche dans le préau de l'école Jules Ferry. Ces banquets ont été instaurés par Eugène Le Moign en 1945. Celui de 2014 a été organisé par la municipalité précédente. Didier Mignot et moi-même avons accueilli les 400 Blanc-Mesnilois qui sont venus participer à cette initiative conviviale et solidaire. Nous avons été très touchés par l'accueil qui nous a été réservé, beaucoup de sympathie, de gentillesse et d'espoir dans un retour rapide à une gestion humaine,solidaire et qui rassemble.

Didier Mignot et moi-même avons été extrêmement touchés par la multitude de petits gestes amicaux, qui nous ont été prodigués, ils nous honorent et ils nous engagent à poursuivre notre engagement militant, citoyen et républicain. Nous serons toujours à vos cotés pour agir avec vous, pour vous.

La politique n'est jamais très loin, le maire a réaffirmé son engagement de mettre en place des navettes gratuites sur notre commune. La gratuité semble être son obsession, après la cantine scolaire gratuite pour tous qui coûtera 3,5 millions d'euros aux contribuables Blanc-Mesnilois, et qui se fera au détriment de la qualité des repas servis aux enfants. Par ailleurs, sur ce dossier de la gratuité de la restauration, pourquoi les repas servis à domicile aux retraités ne sont-ils pas intégrés à cette proposition.

Mais revenons aux navettes gratuites qui seront payées, parait-il, par la publicité, car en définitif rien n'est gratuit. A part la gratuité et la publicité, nous ne savons rien de leur nombre et de leur mode de fonctionnement.

Ce projet en tout cas dénote, une méconnaissance de la législation en matière de transport public. Nous rappelons à cette occasion le nouveau maillage des transports en commun qui irrigue notre ville, depuis septembre 2013,qui permet à tous de parcourir tous les lieux de vie de notre commune. Il est vrai que notre maire habite le seizième et qu'il n'a pas encore perçu l'ensemble des possibilités déjà mises en service. Mais au delà de cela, il semble ignorer qu'il y a dans notre pays des instances de régulations et pour la question des transports, il y a fort à parier qu'il sera nécessaire de leur demander leur avis. Cette précipitation sachez le n'a rien à voir avec le service qui vous est proposé, il s'agit avant tout de servir la société sûrement déjà pressentie.

Il sera aussi d'un grand intérêt d'avoir l'avis des chauffeurs de taxi sur ce projet

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé sur ce dossier, sur le nom de la société qui aura le marché, sur le niveau nécessaire de publicité pour en assurer la gratuité. Il y a fort à parier qu'une fois le marché obtenu la société désignée ne manquera pas de se retourner vers les finances locales pour assurer sa rentabilité. Comme quoi la gratuité est un mythe, elle met,ici, en exergue le caractère démagogique des promesses de la droite extrême locale, elle aura une réalité l'augmentation des impôts locaux, l'augmentation du niveau de la dette et pour finir la privatisation massive des services publics de proximité.

Posté par Alainramos à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2014

Amis des Antilles, de la Guyane, de la Réunion exigez que les promesses qui ont été faites, par UMP soient tenues

chateau d'eau

Chers concitoyens des DOM et des TOM, amis des Antilles, de Guyane, de la Réunion, des territoires du Pacifique, de Nouvelle Calédonie, en ce début avril beaucoup d'entre vous songent ou préparent un voyage pour retrouver leurs familles qui sont restées outre-mer.

Comme vous le savez, pendant la dernière campagne électorale pour les élections municipales, beaucoup de promesses ont été faites. En ce qui vous concerne, le maire UMP ou UDI de notre ville s'est engagé, lors d'une réunion dans une boutique, avenue Paul-Vaillant-Couturier, de produits provenant des DOM et des TOM, à prendre en charge par les impôts locaux 50% de votre billet d'avion.

Nous vous suggérons de vérifier la solidité de cet engagement pris devant une centaine de vos concitoyens. Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de téléphoner à la mairie au 01 45 91 70 70 et de demander le secrétariat du maire afin de vous informer sur les démarches à mettre en œuvre pour pouvoir bénéficier de cette promesse de campagne.

Vous pouvez aussi prendre contact avec votre compatriote Jean-Marie Musquet, conseiller municipal, qui, nous en sommes surs, pourra vous être d'une aide puissante pour faire aboutir votre dossier.

Néanmoins, nous sommes aussi dans l'obligation de vous prévenir de l'adage suivant qui a été inventé par l'UMP : « les promesses n'engagent que ceux qui les croient ».

Nous espérons que vous ne ferez pas partie de la longue liste des pigeons qui ont cru aux promesses de campagne faites par les responsables de la liste UMP/UDI/Modem.

Posté par Alainramos à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2014

Municipales 2014: pour la première fois depuis 1929, le maire de notre commune ne réside pas au Blanc-Mesnil

 

Jean jaurès

Sans surprise, après les résultats du deuxième tour des élections municipales, le conseil municipal a élu une municipalité de droite extrême.

Le maire est celui qui a conduit la liste UMP et nous avons treize adjoints au maire. La particularité de cette municipalité tient surtout dans le fait que beaucoup de ses membres ne résident pas au Blanc-Mesnil. Le maire habite dans le seizième arrondissement, ainsi que sa compagne qui est la sixième adjointe. Il en va de même pour le deuxième adjoint, le quatrième et le septième adjoint, la neuvième adjointe, qui est la sœur du maire, travaille toute la semaine à Nantes.

Comme vous le constatez, voilà une équipe qui aura quelques difficultés à être disponible et proche des préoccupations qui sont les nôtres , tant il est vrai que vivre dans le seizième arrondissement permet d'avoir une bonne compréhension des conditions de vie et de travail de la population de notre ville.

Chacun comprendra que le maire et une grande partie de son équipe aura du mal à être rapidement aux côtés des habitants, si par malheur il se produit un accident grave sur la gare de triage la nuit.

Dans cette réunion d'installation du conseil municipal, il y a eu un premier pigeon et il s'appelle Jean Marie Musquet il n'est pas adjoint au maire, il est signifiant de constater qu'il est un habitant de la cité des Tilleuls. Comme quoi, pour être adjoint au maire dans cette équipe de droite, il vaut mieux habiter Paris,Gagny, Aulnay-sous-Bois ou ailleurs. Nous sommes aussi conscient qu'en signalant ce premier pigeon, nous serons une contribution afin qu'il obtienne, dans les jours qui viennent, un hochet. Nous espérons qu'il sera nous en remercier pour cette contribution à l’éventuelle amélioration de sa situation personnelle.

Cette situation doit mettre en alerte toutes celles et tous ceux qui se sont laisser séduire par les promesses d'emploi et de logement faites à profusion par le maire actuel.

Bref rappel, nous rappelons que les promesses n'engagent que celles et ceux qui les croient.

Par ailleurs, nous avons constaté la pléthore de grands élus de l'UMP et de l'UDI, présents eux aussi pour tenter de garder ou de récupérer dans leur giron politicien la municipalité de notre ville, gageons que cela va donner du piment, notre maire va-t-il rejoindre l'UDI ou rester à l'UMP. Comme vous le voyez dès le premier conseil municipal les préoccupations des responsables de la droite départementale sont bien loin des nôtres, emploi, le pouvoir d'achat, le logement, l'éducation et la réduction des inégalités.

La liste le Blanc-Mesnil au cœur compte onze élus. Elle conjugue la jeunesse et l'expérience, onze élus de proximité qui eux pourront être immédiatement à vos côtés en cas de problème et quelques en soit la nature. Ces onze élus, eux partagent tous les jours vos conditions de vie et travail.

Pour conclure, comme vous le savez la campagne a été particulièrement sale, nauséabonde et le discours mielleux du nouveau maire, n’efface en rien le climat délétère, de violence et de division qu'il a provoqué tout au long de cette campagne. Les élus Le Blanc-Mesnil au cœur ont déposé un recours en annulation auprès du Tribunal Administratif.

Posté par Alainramos à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2014

Usine de méthanisation, Meignen a voté pour le 23 mai 2013, Il est maintenant au pied du mur de ses contradictions

Nous vous invitons à lire attentivement la délibération n°127.
Votée par le conseil municipal du 23 mai 2013. Meignen a voté POUR.
Il a donc entérimé le projet de construction de l'usine de méthanisation.
Pourtant depuis un an il écrit et dit le contraire.


Dechets-Usurbil-Visuel-zero-dechet-reduit1

DEPARTEMENT
DE LA SEINE SAINT DENIS
ARRONDISSEMENT
DU RAINCY
CANTON
DU BLANC-MESNIL
OBJET : SIGNATURE
D’UNE CHARTE AVEC LE
S.Y.C.T.O.M. RELATIVE A
LA PREVENTION DES
NUISANCES
POTENTIELLES
CONCERNANT LA
FUTURE UNITE DE
METHANISATION.
300513/NC
Le nombre de Conseillers
Municipaux en exercice est
de 43
Le Maire certifie avoir
fait afficher, aujourd'hui,
à la porte de la Mairie,
le compte-rendu de la
délibération ci-contre
Le 24 MAI 2013
Didier MIGNOT, Maire,
R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E
LIBERTE -EGALITE -FRATERNITE
--------------------------------------N°
127
2013
V I L L E D U B L A N C -M E S N I L
--------------------------------E
X T R A I T D U R E G I S T R E
D E S
REUNION DU 23 MAI 2013
L'an deux mille treize, le vingt-trois du mois de mai à 18 heures 45, le Conseil Municipal dûment convoqué, s'est
réuni en la Salle des Délibérations de l'Hôtel de Ville, sous la présidence de M. MIGNOT, Maire.
PRESENTS :
M. MIGNOT, Maire,
MM. VADILLO, SOURY, SOUBEN, Mme BOUVIER, M. BRAMY, Mme GALLIOT,
M. BARRES, Mmes ICHOU, LANGLOIS, BOUSEKKINE, Adjoints au Maire,
MM. BROUILLARD, FEURTET, BOISSEL, CAGNON, Mme DELMAS, MM. LE POLLOTEC,
FRANCIETTE, Mmes MILOT, ALEXANDRE, HERSEMEULE, MM. MEIGNEN, RANQUET,
Mmes HAMA, NOTARIANNI, MM. RAMOS, BOUMEDJANE, Mme VALIAME, Conseillers
Municipaux.
EXCUSES :
M. SERRANO, Adjoint au Maire, proc. à M. VADILLO,
Mme TANSERI, Adjointe au Maire, proc. à Mme MILOT,
M. BENZIMERA, Conseiller Municipal, (sans procuration),
Mme BUFFET, Conseillère Municipale, proc. à M. BRAMY,
Mme IGHIL, Conseillère Municipale, proc. à M. LE POLLOTEC,
M. MAIGA, Conseiller Municipal, proc. à M. BARRES,
Mme GASPERI, Conseillère Municipale, proc. à Mme BOUVIER,
Mme EL HASNAOUI, Conseillère Municipale, proc. à Mme BOUSEKKINE,
M. BOUSSAGUET, Conseiller Municipal, proc. à Mme HERSEMEULE.
ABSENTS : Mme DAGHEFALI, Conseillère Municipale,
M. FOURNET, Conseiller Municipal,
Mme GALVANI, Conseillère Municipale,
Mme LEMARCHAND, Conseillère Municipale,
M. CAVALLARI, Conseiller Municipal,
M. MONANY, Conseiller Municipal.
ASSISTAIT A LA SEANCE : M. FERRIER, Directeur Général des Services.
Les Conseillers présents formant la majorité des membres en exercice, conformément à l'article
L.2121-15 du Code Général des Collectivités Territoriales, il a été procédé à la nomination d'un secrétaire pris
dans le sein du Conseil. M. FRANCIETTE, ayant obtenu l’unanimité des suffrages exprimés, a été désigné pour
remplir ces fonctions qu’il a acceptées.
LE CONSEIL,
Vu le code général des collectivités territoriales ;
Vu sa délibération n° 350 en date du 21 décembre 2007 concernant l’écopôle et
la coopération avec la Ville d’Aulnay-sous-Bois dans le cadre de l’appel à projets
« In’Europe » ;
Considérant qu’en 2007, le Conseil Municipal a donné son accord de principe
sur le projet d’écopôle, qui met en synergie une usine de traitement des eaux usées et
un centre de valorisation par méthanisation des bio-déchets ;
Accusé de réception en préfecture
093-219300076-20130523-DEL2013-127-NCDE
Date de télétransmission : 03/06/2013
Date de réception préfecture : 03/06/2013
CONSEIL MUNICIPAL – SEANCE DU 23 MAI 2013
N°127
2013
OBJET : SIGNATURE D’UNE CHARTE AVEC LE S.Y.C.T.O.M. RELATIVE A LA
PREVENTION DES NUISANCES POTENTIELLES CONCERNANT LA FUTURE
UNITE DE METHANISATION.
Considérant que l’usine de traitements des eaux est en voie d’achèvement rue
Anatole Sigonneau et que sa mise en service permettra de rendre à la Morée une eau de
bonne qualité ;
Considérant que pour le centre de transfert et de valorisation par méthanisation,
en accord avec le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération
Parisienne (S.I.A.A.P.), le Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures
Ménagères (S.Y.C.T.O.M.), la Ville d’Aulnay-sous-Bois et le Conseil Général,
un terrain a été choisi au fond du bassin de rétention, à cheval sur les communes
d’Aulnay-sous-Bois et du Blanc-Mesnil, entre la RN2 et l’autoroute A3, en contact avec
la voie de chemin de fer qui dessert Parinor ;
Considérant que l’objectif consiste à valoriser les boues issues du traitement des
eaux et les bio-déchets collectés auprès des gros producteurs et que ce procédé est une
garantie de l’absence de Traitement Mécano-Biologique (TMB), qui fait débat sur
d’autres projets ;
Considérant, en outre, que la proximité immédiate de grandes voies de
communication permet d’avoir la garantie qu’aucun trafic supplémentaire de camions
ne sera généré par l’activité ;
Considérant que l’écopôle est une prise de responsabilité publique des
collectivités locales et des organismes de coopération interdépartementale en faveur de
l’écologie et du développement durable : mettre en oeuvre une alternative
à l’enfouissement et l’incinération des déchets, contribuer à la réduction des gaz à effet
de serres, produire du gaz renouvelable ;
Considérant que ce projet répond aux objectifs nationaux du Grenelle de
l’environnement et aux engagements internationaux de la France ;
Considérant qu’il s’agit d’un investissement industriel public, créateur
d’activités nouvelles dans des filières d’avenir, créateur d’emplois au plus près des
bassins de population, et que cela vient en complément de la priorité de réduire
le volume des déchets produits ;
Considérant que le projet de centre de valorisation par méthanisation fait l’objet
d’une élaboration démocratique en partenariat avec le groupe de travail créé par la Ville
et permet d’associer tous les citoyens qui le souhaitent dans un groupe de suivi tout
au long du processus ;
Considérant que le calendrier du projet est le suivant : poursuite des études,
enquête publique début 2015 et demande d’autorisation d’exploiter, ouverture prévue
en 2018 ;
Considérant qu’il convient de signer une charte avec le S.Y.C.T.O.M.
permettant de prendre des engagements pour répondre aux interrogations et à la demande
légitime de protection contre d’éventuelles nuisances ;
Accusé de réception en préfecture
093-219300076-20130523-DEL2013-127-NCDE
Date de télétransmission : 03/06/2013
Date de réception préfecture : 03/06/2013
CONSEIL MUNICIPAL – SEANCE DU 23 MAI 2013
N°127
2013
OBJET : SIGNATURE D’UNE CHARTE AVEC LE S.Y.C.T.O.M. RELATIVE A LA
PREVENTION DES NUISANCES POTENTIELLES CONCERNANT LA FUTURE
UNITE DE METHANISATION.
Considérant que, dans ces conditions, le projet d’écopôle est un atout pour le
rayonnement et l’attractivité du territoire, projet renforcé par l’objectif de solliciter les
fonds européens pour une maison de l’environnement et des métiers liés au
développement durable ;
APRES AVOIR ENTENDU l’exposé de son Rapporteur et EN AVOIR
DELIBERE,
- DEMANDE au S.Y.C.T.O.M. la signature d’une charte avec la Ville
dans laquelle il est précisé que l’objectif est de prévenir et d’empêcher toute
nuisance olfactive de quelle que nature que ce soit ;
Pour cela, la Ville demande au S.Y.C.T.O.M. de confirmer l’installation,
à l’ouverture du centre en 2018, de détecteurs d’odeurs et de citoyens
sentinelles volontaires.
Toute alerte en dehors du centre entraînera, de la part de S.Y.C.T.O.M.,
un arrêt immédiat de l’activité génératrice de pollution olfactive ou de toute
autre nuisance. La reprise de l’activité sera soumise, après audit, à l’avis de
la municipalité et du groupe de suivi.
- DECIDE de valider cet engagement lors d’une prochaine séance et prendre
ainsi la garantie de l’impossibilité pour des riverains de subir des nuisances
éventuelles.
POUR EXTRAIT CONFORME,
DIDIER MIGNOT, MAIRE,
Accusé de réception en préfecture
093-219300076-20130523-DEL2013-127-NCDE
Date de télétransmission : 03/06/2013
Date de réception préfecture : 03/06/2013

Posté par Alainramos à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Communiqué du Corigat: semaine d'information du 7 au 12 avril 2014

 

Corigat_14_décembre3

CORIGAT

COLLECTIF DES RIVERAINS DE LA GARE DE TRIAGE.

 

COMMUNIQUE

 

Le conseil d'administration, réuni hier 2 avril 2014, a confirmé les orientations qu'il avait pris le 4 décembre 2013.

 

Il va poursuivre ses initiatives mensuelles jusqu'au mois de juin 2014. L'initiative du mois d'avril 2014 sera : une semaine d'information qui se déroulera du 7 avril au 13 avril 2014.Lundi, mardi, mercredi, jeudi un point de rencontre sera déployé devant la gare RER B du Blanc-Mesnil de 17h à 19h. Vendredi le point de rencontre se déroulera devant la gare du RER B de Drancy. Samedi 12 avril et dimanche 13 avril 2014 les points de rencontres se tiendront aux marchés Casanova et du centre au Blanc-Mesnil.

 

Le Corigat réaffirme très clairement son objectif : Arrêt du stationnement et du transit des wagons transportant des matières dangereuses et toxiques sur le site de la gare de triage.

 

Dans ce cadre, il va poursuivre et amplifier ses actions pour obtenir de l'administration des finances une révision des valeurs locatives. Pour cela il va demander des rendez-vous au responsable départementale du ministère des finances.

 

Le Corigat a décidé de participer aux initiatives communales des villes de Drancy et du Blanc-Mesnil qui se dérouleront les 14 et 21 juin 2014. Il a déjà informé les services de la ville du Blanc-Mesnil et il va le faire, dès la semaine prochaine, auprès des services de la ville de Drancy.

 

Le conseil d'administration confirme ainsi sa volonté, inébranlable, d'obtenir satisfaction, pour assurer la sécurité publique et sanitaire des populations, le développement harmonieux du patrimoine individuel et collectif des habitants et des villes de Drancy, Le Blanc-Mesnil et le Bourget.

 

Le conseil d'administration, par la confirmation de ses orientations du 4 décembre 2013, réaffirme sa volonté d'agir d'une manière autonome et libre.

 

Pour le Conseil d'administration du Corigat

 

Alain Ramos

 

Contact Presse 06/07/75/34/54.

Posté par Alainramos à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2014

En mars 2014, vous avez été 7572 a visité FOLIO du Blanc-Mesnil. MERCI A TOUS.

 

Ceux qui luttent B

Les réseaux sociaux ont contribué au débat municipale. Le pire et le meilleur se sont côtoyés. Nous laissons à chacun d'entre vous le soin de faire le tri. Néanmoins, il faut que vous sachiez que beaucoup d'articles auront des suites judiciaires. Ici, nous avons été engagés d'une manière partisane totalement assumée, nous nous sommes jamais cachés derrière des pseudos. Nous avons défendu avec conviction notre engagement de gauche et des valeurs qui fondent le contrat social de notre République.

Aujourd'hui la démocratie a tranché et nous avons une nouvelle majorité. Mais comme vous l'avez perçu nous avons eu et subi une campagne électorale sale et nauséabonde. Sachez qu'il y a une très forte probabilité qu'un recours en annulation soit déposé au tribunal administratif.

Nous avons aussi des informations inquiétantes, nous savons aussi que les autorités de l’État, elles aussi, sont pour le moins inquiètes du climat délétère et de violence qui s'est installé et règne sur notre commune depuis plusieurs semaines.

Il va de soi que Folio du Blanc-Mesnil continuera de commenter l'actualité qu'elle soit locale, départementale ou nationale. Folio, depuis janvier 2009, est un blog qui se veut acteur, continuera d'agir avec toutes celles et et tous ceux qui partagent ses valeurs de gauche.

Pour finir quelques informations sur la vie de Folio. Vous avez été 7572 à le visiter et 12899 pages ont été consultées en mars 2014, soit 244 par jour. Depuis janvier 2014, il a reçu 16659 visiteurs. Par rapport au premier trimestre 2013 nous constatons une progression de 122%. Bien entendu nous nous félicitons de cette situation, mais nous savons aussi que la période électorale y est pour beaucoup. Néanmoins à ce jour nous avons atteint 50% du nombre de visites de l'année 2013.

Nous vous remercions vivement pour l'attention, que vous apportez à Folio du Blanc-Mesnil, qui reste néanmoins un petit lutin de la blogosphère et cela nous permet de ne pas attraper la grosse tête, et de rester proche de vous.

Posté par Alainramos à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »