FOLIO DU BLANC-MESNIL

30 avril 2016

Les foutriquets de droite extrême, sont inquiets, fébriles, alors accélérons le pas, débattons, proposons, rassemblons!

nuit debout le 6 mai 2016

Les foutriquets de droite extrême qui occupent le deuxième étage de l'Hôtel de ville sont inquiets. En effet, ils sentent que leur pouvoir qu'ils pensaient tout puissant, comme le sable sec de la plage commence à leur glisser entre les doigts. Alors, ils sont dans une dynamique de fuite en avant, avec l'espoir que celle ci masquera le début de leur faillite politique.

Pour cela, les foutriquets prennent de plus en plus de décisions devant soi-disant exprimer leur puissance, alors qu'elles ne sont autant de signes de faiblesses et de peurs.

Voyons un peu, le 27 avril 2016, un des foutriquets de droite extrême prend un arrêté à propos de la vente du muguet sur la voie publique, la première victime de cet arrêté, le 29 avril 2016 est le conseiller régional Didier Mignot, qui a eu l'outrecuidance de vouloir vendre du muguet devant la mairie. Lorsque l'on en est réduit à prendre un arrêté municipal en direction exclusive des élus de gauche de l'opposition municipale cela montre la fébrilité et la trouille qui règne dans la majorité de droite extrême.

L'enlèvement des colonnes de la liberté d'expression est du même acabit. Leursactions conservatrices sont à mourir de rire, ils sentent qu'une mauvaise fièvre monte, alors pour l'enrayer ils cassent le thermomètre.

liberté d'expression 1

Ils sont en osmose avec les marchands d'armes et autres avionneurs, alors pour les satisfaire ils refusent une salle au comité local du Mouvement de la Paix pour tenter d'entraver le déroulement du Rallye de la Paix du 28 mai 2016.

Leur conception de la culture est à l'image de celle d'un ancien responsable de TF1, elle doit uniquement servir à créer des espaces libres, pour faciliter l'emprise de Coca Cola, ils refusent des salles à la FAC, pour tenter de bannir la réflexion sur sur la devise de la République Liberté, Égalité, Fraternité. Il est vrai qu'ils sont tellement proches de la pensée de l'extrême droite qu'ils doivent se dire eux aussi saoulés par les valeurs de notre République.

Ils avaient promis de faire disparaître les wagons transportant des matières dangereuses et toxiques de la gare de triage, ils avaient promis d'aider les habitants, mais depuis avril 2014, la sécurité publique,la protection de la santé et du patrimoine collectif et individuel ont disparu, au profit de la spéculation immobilière. Pourtant, il transite toujours 400 wagons de chlore par an sur la gare de triage et pourtant, ils font tout pour que celles et ceux qui agissent pour défendre l'intérêt général soient bâillonnés. Mais peine perdue, ces militants libres et indépendants de l'intérêt général sont les seuls interlocuteurs respectés de l'administration de l’État et de la SNCF.

corée du nord

Les foutriquets de droite extrême ont peur de la démocratie citoyenne, alors ils bradent à l'IFAC, la gestion des MPT. Ils ont peur des débats au sien même du conseil municipal où ils sont pourtant majoritaire, car ils ne veulent pas que les élus de gauche les interrogent sur une dépense de près de 3 millions par an, pour casser des outils du vivre ensemble dans les quartiers, outils qui aujourd'hui tournent à vide.

Les foutriquets de droite extrême parlent d'excellence pour l'éducation, mais se gardent de dire qui ont baissé de près de 30% la subvention à la Caisse des Écoles, qu'ils investissent que 22€ par élèves et par an pour les fournitures scolaires, ils oublient de dire qu'ils ne offriront plus de dictionnaire à l'ensemble des élèves des CM2. Certes, ils ont auront une liseuse, mais les familles devront payer pour que les enfants puissent avoir accès aux textes.

Les foutriquets de droite extrême évitent de plus en plus souvent d'aller sur les marchés couverts, tellement ils ont la trouille des marchands forains qui à l'instar des habitants du centre ville en ont plus qu'assez de voir les rats déambuler sur l'espace public et dans les écoles.

Les foutriquets de droite extrême qui faisaient les fanfarons, dans les premiers jours du printemps 2014, sur la place Gabriel Péri ont disparus, comme ont disparu quelques élus qui sont de plus en plus souvent absents du conseil municipal. Certes, ils sont remplacés par les enfants des foutriquets qui traînent en ville, pour essayer de faire quelques affaires dans le cadre de la spéculation immobilière qui a jeté son dévolu sur notre malheureuse commune.

Mais, la principale inquiétudes des foutriquets de droite extrême concerne les finances locales. Ils pensaient que leurs tours de passe passe sur le déséquilibre du budget primitif 2016, seraient masquer par la vente du Centre Albert EINSTEIN, mais cela était faire injure à l'intelligence collective des élus de gauche et des citoyens qui suivent attentivement la vie de notre collectivité territoriale. Il suffit pas de dire que l'appel à l'emprunt baisse, surtout quand la réalité indique qu'il aurait été augmenté de près de 2 millions d'euros supplémentaires, si le Centre Albert EINSTEIN n'avait été vendu à un illustre inconnu suédois. L'autre question est pourquoi les dépenses de fonctionnement augmentent de 9% du jamais vu de mémoire de Blanc-Mesnilois.

Oui, les foutriquets de droite extrême sont très fébriles, car à peine ont-ils vendu le centre Albert EINSTEIN, ils s'agitent, pour vendre le Centre Technique Municipale, afin de pouvoir boucler le budget primitif 2017.

Voilà pourquoi, ils passent leur précieux temps à prendre des initiatives liberticides et à organiser des fêtes turlututus chapeaux pointus, dans le veine espoir de détourner l'attention sur leurs turpitudes financières, la désorganisation des services publics et la violence des rapports sociaux qui est imposé à l'ensemble des fonctionnaires territoriaux.

Le journal «municipal» est devenu un petit programme des variétés, mais surtout un vaste outil démagogique, pour masquer la réalité de la situation d'appauvrissement et de précarité qui se développe au Blanc-Mesnil.

Mais, les Blanc-Mesnilois sont de moins moins en dupes y compris les retraités qui commencent à se dire si les propositions de vacances qui leur sont faites s'adressent à eux ou aux retraités du XVI° arrondissement de Paris.

Bref, notre combat pour la liberté d'expression est aussi le combat pour l'égalité et la fraternité.

Notre combat pour la liberté d'expression est notre arme pour empêcher que la politique mise en œuvre par les foutriquets de la droite extrême conduise notre ville à la banqueroute et casse tous les outils nécessaire au bien vivre ensemble.

Ce combat s'amplifie chaque jour un peu plus, voilà pourquoi les foutriquets de droite extrême sont de plus en plus fébriles, inquiets, alors accélérons le pas.

Oui, nous sommes fiers d'être Blanc-Mesnilois, c'est d'ailleurs pour cela qui nous ne dormons pas rue Lauriston dans le XVI°. Nous ne nous servons pas du Blanc-Mesnil, nous servons Blanc-Mesnil, voilà ce qui fait notre fierté.

nuit debout au blanc-mesnil

Vendredi 6 mai 2016, à partir de 19h, se tiendra la quatrième NUIT DEBOUT du Blanc-Mesnil sur la place Gabriel PERI, dans ce forum citoyen toutes les interrogations, toutes les questions, tous les débats, toutes les propositions sont possibles. Depuis quatre semaines maintenant le débat citoyen a reconquis cet espace public, pour essayer de construire un monde nouveau. Folio du Blanc-Mesnil vous appelle à y venir de plus en plus nombreux.

Posté par Alainramos à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2016

MOUVEMENT DE LA PAIX, PARTICIPEZ MASSIVEMENT A SON RALLYE DE LA PAIX LE 28 MAI 2016

lutte

Le comité local du Blanc-Mesnil organise, le 28 mai 2016, le RALLYE de la PAIX. Il a demandé à la municipalité une salle le 25 février 2016, sans surprise le maire de droite extrême a refusé le 5 avril 2016 d'attribuer la salle demandée employant de fallacieux prétextes. Il apparait de plus en plus clairement une volonté délibérée de priver de moyens de se réunir aux associations qui ne font pas allégeance aux amis de SARKOZY. Il semblerait que l'association "Ensemble pour Changer Blanc-Mesnil" dont le président est Thierry Meignen n' a eu, elle, aucune difficulté pour organiser sa Paella partie, au préau Jean Jaurès, espèrons que le conseil municipal n'aura pas voter une subvention exceptionnelle, pour régler la facture de cette réunion politique de la droite extrême locale.

Cette discrimination devient de de plus en plus intolérable et inacceptable. Folio du Blanc-Mesnil soutient l'initiative du comité local du MOUVEMENT DE LA PAIX et vous appelle à pariticiper à cette initiative en faveur de la PAIX, dont l'humanité a tant besoin.

IMG_20160422_173822 (1)

IMG_20160422_173605 (1)

 

Posté par Alainramos à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2016

Sur les chemins du Périgord Noir, le château de Fénelon, vers la philosophie des Lumières

fénélon

Folio aime vous faire partager les petits bonheurs que lui offre le Périgord. Hier, traversée du Périgord Noir, sous un beau soleil printanier. Le chemin part de Granges d'Ans, rejoint Montignac et la grotte de Lascaux, aperçoit Saint Amand de Coly,une petite pensée pour Roger Bambuck, descente sur Sarlat-la-Canéda, passage sur la Dordogne et par les petits chemins qui fleurent bon la noisette, nous voilà à Sainte Mondane au pieds du château de Fénelon.

Dans un écrin de verdure, le château dresse sa puissante architecture derrière trois enceintes fortifiées élevées entre le XIV et le XVI siècle, avec son immense toiture de lauzes (entre 600kg et 1000 kg au mètre carré) Les pierres les plus anciennes datent du XIII siècle, mais un premier château existait déjà dès l'an 1000, son implantation ne doit rien au hasard, il domine la vallée de la Dordogne et de la Bouriane et il possède en son cœur un puits de 90 mètre de profondeur. Après avoir été occupé par les cathares du XII au XIII siècle, la forteresse eu un rôle stratégiques durant la Guerre de Cent Ans.

Au XV siècle, le château se transforma en une élégante demeure gothique et fut de nouveau fortifié au cours des Guerres de Religions. Les dernières modifications importantes ont eu lieu au XVII siècle, une immense galerie voûtée supportant une impressionnante terrasse offrant aux visiteurs l'un des plus beau panorama sur la vallée de la Dordogne.

Le château offre aux visiteurs un voyage au cœur de l'art de vivre, au travers d'une grande salle, magnifiquement meublée et tapissée de la Renaissance, du cabinet de seigneurial aux boiseries du XVII siècle, de la chambre de Fénelon et l'immense cuisine comprenant une magnifique collection d'ustensiles de cuivre.

Ce château s'adresse à nous aussi par un de ses plus illustres enfants, François Salignac de la Mothe Fénélon né le 6 août 1651. Ordonné prêtre en 1677, la publication en 1687 de son Traité de l'éducation des filles le rend célèbre. En 1689, Louis XIV , choisit Fénélon comme précepteur de son petit fils, le duc de Bourgogne ,futur Dauphin. 1693 il est reçu à l'Académie Française.

Ses prises de position sur des questions de doctrines et sa violente controverse avec Bossuet provoqua son exil de Versailles vers son archevêché de Cambrai. La publication en 1699 de son chef d’œuvre Les aventures de Télémaque, dans lesquelles ses contemporains verront une critique de la monarchie absolu, achèvera sa disgrâce.

Fénelon ne cessera pas pour autant de travailler à la réforme du pays. Son idéalisme politique et sa crainte du despotisme peuvent-être considéré le début de ce qui conduira à la à la philosophie des Lumières.

Comme vous le voyez, plusieurs raisons peuvent et doivent conduire vos pas vers ce château aux confins du département de la Dordogne.

Coordonnées GPS : lat 44.84/long 1.35.

à 15km de Sarlat

à 15km de Souillac

à 15km de Gourdon.

Tél 05/53/29/81/45

Posté par Alainramos à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2016

EXCELLENCE: démagogie, écran de fumée, rêve US, pour masquer la réalité de la politique catastrophique de la droite extrême!

titanic

Cette semaine le droite extrême du Blanc-Mesnil c'est surpassée, un article dans le Parisien édition 93 et un dossier sur «excellence made in USA» dans le journal «municipal». Dans le précédent, le coup de l'audit avait pschitt, un clou chasse l'autre.

Face à cette opération de communication, chacun pourrait croire que notre maire de droite extrême est à l'offensive, pour notre part nous pensons exactement le contraire. Cette nouvelle opération est un écran de fumée supplémentaire, pour nous faire oublier la très grande précarité financière de notre ville et pour tenter de nous faire oublier le budget primitif 2016 qui dans ses choix est le contraire de l'excellence.

En effet, le budget 2016 accorde à la caisse des école 589 178€ soit une baisse de 247 012€ et en ce qui concerne les fournitures scolaires qui étaient pour mémoire au primitif précédent (2015) à 169 319€, elles seront en 2016 165 844€ soit une baisse de 3475€ alors qui est prévue pas moins de 8 ouvertures de classes supplémentaires pour la rentrée 2016/2017. En ce qui concerne l'excellence pour les fournitures scolaires, le maire de droite extrême l'évalue à 22€ par élève. Choix confirmé par la baisse drastique de la subvention à la caisse des écoles. Je suis sure, cher lecteur, qu'ensemble nous n'avons pas la même appréciation du mot excellence.

Le rêve américain, du maire d'extrême droite, est clair, nous vendre l'excellence, pour mieux masquer la médiocrité dans laquelle il veut plonger l'école de la République. Le rêve ultra libéral, du maire de droite extrême, est d'organiser la dégradation de l'école publique, pour mieux nous vendre la marchandisation de l'éducation. Nous n'oublions pas que le rêve américain est un vrai cauchemar pour ceux qui le subissent. Par exemple aux USA, l'école maternelle est privée.

Nous ne devons pas perdre de vue, que la politique de droite extrême se confond de plus en plus avec l'action d'une agence de promotion immobilière. Par exemple construction de 200 logements en lieu et place d'école élémentaire JB.Clément et de la maternelle P.Langevin, qui se conjugue avec le projet de promotion immobilière en remplacement du Centre Technique Municipal. Bref, sur moins de 500 mètres pas moins de 400 logements supplémentaires, qui dit logements en plus, dit plus d'enfants à accueillir dans les écoles et là curieusement pas de projet pour l’Éducation Nationale. Bref, on privatise le patrimoine municipal et on oublie de préparer l'avenir des enfants, une bien curieuse conception de l'excellence. Comme vous le voyez, le discours fleure bon la démagogie et lorsque l'on se lance dans la démagogie c'est que l'on a quelque chose à cacher.

Comme vous le savez la vente du patrimoine aujourd'hui le Centre Albert Einstein, demain la vente du CTM, vont servir aujourd'hui et demain à payer des dépenses de fonctionnement qui en 2016 ont subi une augmentation qui n'a jamais atteint un tel niveau, dans notre ville.

La vente du patrimoine, pour couvrir les dépenses de fonctionnement inconsidérées de notre maire de droite extrême et de son conseiller spécial se font au détriment des nécessaires investissements utiles à la population et à la création d'emplois. Pour rappel en 2016, il faut réintroduire 3 millions d'euros de reste à réaliser pour faire croire à une augmentation des dépenses de d'investissements. Bref, l'excellence n'est pas au rendez vous.

Le 15 février 2015, Folio publiait l'article suivant:«Miami élue pire ville des USA, pourquoi donc le maire UMP veut-ils nous jumeler avec une telle ville?». Aujourd'hui, il en remet une couche, nous apprenons qu'il s'agit d'une ville proche de Miami qui a pour nom HOLLYWOD. Voilà qui est bien drôle, pour ne pas dire comique, cela confirme que les discours et les communiqués du maire de droite extrême sont de la fiction.

Aujourd'hui, cela confirme surtout une municipalité de droite extrême déjà aux abois, obligée à la surenchère démagogique, au développement permanent d'écrans de fumée pour masquer la réalité de sa politique. Cette politique conduit à la banqueroute et à l'appauvrissement de notre ville, dans quelques années les conséquences de cette politique ultralibérale vont être catastrophiques.

Posté par Alainramos à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2016

LE TORCHON BRULERAIT-IL ENTRE LA MUNICIPALITE DE DROITE EXTREME ET L'IFAC?

 

titanic

Voilà, près de 4 mois que les MPT et les maisons de quartier sont gérées par l'IFAC. Le temps d'un premier examen de cette nouvelle situation paraît nécessaire.

Maintenant, regardons la réalité en face, à part les repas organisés surtout pour assurer à la promotion politique du maire de droite extrême, nous ne pouvons que constater qu'une très faible activité, dans les équipements gérés dans le cadre d'une délégation de service public par l'IFAC.

Nous vous rappelons que le budget prévisionnel 2016 accepté par la ville se monte à 2 978 794€, réparti de la manière suivante 2 393 894€ pour la ville, 80 840€ des cotisations des adhérents, subvention de la CAF 215 000€ et subventions diverses 290 160€. Ce budget prévisionnel 2016 a été acté par une décision n° 347 le 11 décembre 2015 prise par le maire de droite extrême dans le cadre de l'article l.2122.22 du CGCT.

Le 29 décembre 2015, le maire de droite extrême signe une convention de mise à disposition gratuite des équipements municipaux à l'IFAC. (Voir l'article du 6 février 2016 sur cette question dans Folio)

Le 21 janvier 2016, premier avenant à la convention, décision n° 10, qui stipule que les versements des subventions de l’État et de la CAF seront effectués directement auprès de l'association IFAC. Dans cette perspective il serait intéressant de savoir si la CAF va continuer de verser sa subvention Les MPT ayant changé de statut et de fonctionnement, en effet, il semblerait que le CAF exigerait que la gestion soit sous l'égide d'association citoyenne. Dans ce cadre, il serait de bonne politique que les citoyens soient informés sur le versement ou non de la subvention CAF. Par ailleurs, nous ne pouvons que nous interroger sur la légèreté qu'il y a autorisé l'IFAC à recevoir des subventions ,destinées aux Blanc-Mesnilois, directement de la CAF, sans que nous ayons un minimum de contrôle sur l'utilisation de près 210 000€.

Le 24 mars 2016, nous avons interrogé le maire de droite extrême sur ce que nous considérions comme bizarrerie, voir l'IFAC facturer à notre commune des loyers alors que les équipements ont été mis gratuitement à sa disposition. A ce jour nous n'avons toujours pas de réponse du maire de droite extrême à nos légitimes interrogations. Cette situation est d'autant plus scandaleuse que le maire de droite extrême avait refusé aux élus de gauche d'intervenir lors du conseil municipal de février 2016 sur cette question.

Dans ce cadre, il faut le dire, nous avons les plus graves inquiétudes sur le devenir des MPT de notre commune. D'autant que nous sommes troublés par la nomination d'une fonctionnaire municipale à la direction de la MPT Jean Jaurès, certes celle-ci va accueillir une mairie annexe ce qui ne nous pose aucun problème puisque cela était dans les propositions de la gauche en 2014.

Nos inquiétudes et nos interrogations se posent à propos du contenu de la convention qui a été signée le 11 décembre 2015. En effet, celle-ci prévoyait dans le budget d'animation 2016 le paiement d'un coordinateur de secteur à la MPT Jean Jaurès pour la somme de 63757€. cette fonction devant être assurée par une fonctionnaire municipale qui va assumer la direction de la mairie annexe et du reste de l'équipement quid des 63757€ facturés à la commune par l'IFAC pour la direction de cette équipement.

Comme vous le voyez, il y a urgence, ce dossier doit venir devant le conseil municipal. La manière, dont-il a été traitée en amont, a mis le conseil municipal devant le fait accompli, conformément aux méthodes du maire de droite extrême et de son conseiller spécial qui sont d'une totale opacité, elles montrent, ici, leurs limites.

En effet, il est tout a fait anormal qu'une délégation de service public d'un moment de 2 878 974€ soit décidée sans laissée aucune trace dans un PV du conseil municipal, c'est à dire ayant été prise sans véritable débat démocratique.

2 878 794€ ce n'est pas une petite somme, cela représente 27% de la vente du centre Albert EINSTEIN. Dépenser une telle somme 2 878 794€, dans ces conditions, lorsque l'on est dans l'obligation de vendre le patrimoine municipal pour boucler le budget primitif 2016, cela frôle l'irresponsabilité.

Tout cela montre que pour détruire la participation citoyenne à l'animation des MPT , afin de brider l'indépendance et la liberté des associations citoyennes de gestion des MPT, une nouvelle fois comme sur le dossier de l'eau, le maire de droite extrême aveuglé par son idéologie ultra libérale a monté un dossier mal ficelé, qui prend l'eau de toutes parts et met les responsables administratifs dans des positions infernales et inquiètent celles et ceux qui ont choisi de travailler avec la ville.

Il serait temps que la municipalité de droite extrême et son conseiller spécial qui continuent de croire que leurs pratiques politiciennes obscures restent enveloppées de ténèbres sachent que ce temps est révolu. Il serait temps que le maire de droite extrême et son conseiller spécial cessent de croire que les élus de gauche sont des américains, ils vivent depuis très longtemps au Blanc-Mesnil, ils sentent et connaissent parfaitement bien leur ville, ils écoutent et ils entendent et ils vous posent la question suivante:

Le torchon brûlerait-il entre la municipalité de droite extrême et l'IFAC? 

Posté par Alainramos à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

NUIT DEBOUT UN VENT DE FRAICHEUR "MOUVEMENT COMMUN"

la rue est nous 3

Posté par Alainramos à 12:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 avril 2016

LA SAUR, l'ancienne gestionnaire de la distribution de l'eau, écrit aux usagers.

place de l'eau

Chers Blanc-Mesnilois, comme vous le savez, depuis le premier mars 2016 la distribution de l'eau est assurée par la Nantaise des eaux qui avait la préférence du maire de droite extrême depuis novembre 2013, c'est à dire bien avant son élection en avril 2014.

Comme vous le savez Folio du Blanc-Mesnil milite, depuis sa création, afin que la distribution de l'eau sorte du circuit capitalistique, l'accès à l'eau est un droit de l'homme reconnu par l'ONU depuis 2010. Folio du Blanc-Mesnil continue son action afin que l'eau soit distribuée par une régie de service publique communale ou par l’Établissement Public Territorial. Nous avons jusqu'à 2018 pour créer les conditions qui permettent de sortir la distribution de l'eau du giron de Véolia, Suez....

Cela étant dit, il ait paru intéressant de publier la lettre que vient de nous faire parvenir l'ancienne société de distribution la SAUR. Cette lettre met en exergue la différence de qualité entre la SAUR et la Nantaise des Eaux. Nous avons reçu un courrier précis de la direction régionale d'Ile de France de la SAUR sur notre situation personnelle d'usager.

« Madame, Monsieur,

Depuis le 1er mars 2016, la société NANTAISE DES EAUX SEVICES assure la gestion du Service de l'Eau sur la commune de BLANC-MESNIL.

C'est donc, NANTAISE DES EAUX SERVICES qui vous dressera, désormais, vos factures et non plus SAUR.

Vous aviez opté pour le prélèvement mensuel de vos factures, auprès de notre société. Aussi, nous avons prélevez, sur votre compte bancaire, les échéances des mois de janvier et février 2016.

Pour des raisons techniques, ces sommes d'un montant de x€ vont faire l'objet d'un virement sur votre compte.

Elles seront incluses dans la première facture émise par NANTAISE DES EAUX SERVICES, en juin 2016.

Par ailleurs, si vous souhaitez renouveler votre adhésion à la mensualisation, il vous suffit de compléter et de retourner le formulaire de souscription au prélèvement qui vous a été transmis par la NANTAISE DES EAUX SERVICES

Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de nos sentiments dévoués.

Votre responsable de clientèle SAUR. »

Il nous semble utile de préciser que l'attribution à la Nantaise des Eaux de la gestion de la distribution de l'eau a connu quelques maladresses, saisie du Tribunal Administratif de Montreuil entre autre et l'incapacité du maire de droite extrême à tenir ses engagements, la baisse de 25% de la facture de l'eau. Les dépenses de fonctionnement de la Nantaise des Eaux qui a deux adresses sur notre commune, tout cela risque d'avoir des conséquences négatives sur les finances locales, surtout lorsque le budget primitif 2016 n'a pu être bouclé que par la vente du Centre Albert EINSTEIN.

Tous les choix de la majorité de droite extrême vont conduire à l'appauvrissement de notre ville, ce qui ne manquera pas d'avoir des retombées catastrophiques pour les contribuables.

Posté par Alainramos à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2016

Les passes droit exclusivement réservés aux amis politiques du maire de droite extrême, le guichet est ouvert que pour eux!

 

jean jaurès

Dans son édito du n°37 du journal «municipal», le maire de droite extrême affirmait la fin des passes droit dans notre ville. Sans surprise, dans le même temps, il faisait le contraire de ce qu'il écrivait dans son édito.

Comme vous le savez, les associations ont de plus en plus de mal à obtenir une salle pour se réunir. C'est vrai pour des associations à caractère culturel, c'est vrai pour des associations impliquées dans la défense des riverains et l'intérêt général. Nous avons eu connaissance d'une association libre et indépendante qui a fait une demande de salle le 18 juin 2015, pour le mois d'octobre 2015 qui attend toujours une réponse.

Donc, le maire de droite extrême signe son édito sur la fin des passes droit et d'un même trait, il accorde la mise à disposition d'une salle, le préau de l'école élémentaire Jean Jaurès, à l'association Ensemble pour changer Blanc-Mesnil, pour le samedi 16 avril 2016. Nous ne contestons le droit de cette association à se réunir, bien au contraire la liberté d'expression des associations est au cœur de nos valeurs, de nos valeurs républicaines.

Nous contestons l'arbitraire du maire de droite extrême, ses choix montrent une tentation liberticide, une conception archaïque de la liberté d'expression et de la loi 1901 sur la liberté des associations. Voire la destruction des colonnes de la liberté d'expression. Destruction contraire au code de l'environnement.

 

liberté d'expression 2

Pour que vous puissiez apprécier le propos, nous allons vous présenter l'association «Ensemble pour changer Blanc-Mesnil». Cette association a été créée en 2002, le Président est depuis cette date Monsieur Thierry MEIGNEN. Cette association est très fermée et composée exclusivement de membres fondateurs encartés au du parti de RPR de l'époque devenu UMP et aujourd'hui LR. Les membres du bureau sont cooptés.

A la date du premier juillet 2015, et depuis le 17 décembre 2002, aucune modification n' a été apporté au bureau désigné de l'association, dont les membres doivent avoir été, aux termes de l'article 7 des statuts préalablement agrées par les dix membres fondateurs du bureau. Cela ne veut pas dire qu'aucune modification n'a été apportée depuis le 1 juillet 2015. Il n'en reste pas moins vrai que pendant 13 ans années, il semblerait que le fonctionnement statutaire fusse assez éloigné du respect de la loi de 1901.

Donc, cette association politique très fermée a obtenu sans difficulté une salle, pour soi disant remercier ses amis.

Cette soirée n'arrive pas au hasard, nous sommes à quelques encablures des prochaines élections législatives, à voir des photos qui circulent, il s'agissait sûrement de la première réunion électorale du maire de droite extrême.

Comme quoi l'engagement d'en finir avec les passes droit, n'a pas tenu le temps nécessaire à faire sécher l'encre qui a servi à imprimer l'édito du n°37 du journal «municipal»

Tout ceci en dit long, sur la confiance que l'on peut accorder au maire de droite extrême, sur ce qu'il écrit, sur ce qu'il dit et sur la valeur de ses promesses. Cela est d'autant plus inquiétant lorsque l'on analyse le budget primitif 2016, budget porteur d'appauvrissement et de précarité.

Bref, les engagements écrits du maire de droite extrême du Blanc-Mesnil, n'engagent que celles et ceux qui les croient.

Posté par Alainramos à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]