FOLIO DU BLANC-MESNIL

26 janvier 2015

Auchan, les halles d'Auchan, Vilogia, UMP, UMP,Vilogia, les halles d'Auchan,Auchan!!

 

les halles d'auchan blanc-mesnil

Le conseil municipal du 22 janvier 2015 a été intéressant. En effet, il justifie ce que nous écrivons ici, régulièrement, ceux qui luttent ne sont pas sure de gagner, mais ceux qui ne font rien ont déjà perdu. Les actions qui ont été menées par les salariés et la CGT des Halles d'Auchan ont déjà obtenu des premiers résultats, la fermeture prévue pour la fin du mois est annulée. Les manifestations et les articles de presse ont fait reculer le Maire du Blanc-Mesnil. La présence des élus de Blanc-Mesnil au cœur, avec les salariés, dont la majorité sont Blanc-Mesnilois et leurs interventions lors du conseil municipal ne sont pas pour rien dans cette première victoire.

Ce dossier de la préemption des terrains des Halles d'Auchan ne fait que commencer. La gauche du Blanc-Mesnil a voté contre l'utilisation de 4 286 400€ de nos impôts locaux pour financer une opération nébuleuse et faire un chèque en blanc aux aigrefins de la promotion immobilière.

En effet, comment voter une dépense de 4 286 400€, sur la simple lecture d'une lettre de Vilogia, en séance. Cette lettre des dirigeants UMP de Vilogia personne ne l'a vue. A l'écoute c'était plus un tract UMP, qu'une lettre. Par ailleurs comment croire les dirigeants de Vilogia, alors que depuis qu'ils sont les gestionnaires de 1200 logements dans le quartiers des Tilleuls chacun sait que jusqu'à maintenant ils n'ont jamais tenu aucune de leur promesse. Comment croire des dirigeants qui ont dans leur patrimoine des logements sociaux qui ne sont pas encore aux normes de sécurité électrique.

En effet comment voter une dépense de 4 286 400€, alors que le projet nébuleux du maire UMP, n'a pas reçu l'accord de l’État et qu'aucune convention garantissant sa pérennité n'a été signée. Pourquoi celui qui disait que chaque euro dépensé serait un euro utile, jongle-t-il avec 4 286 400€. Pour notre part, nous avons une petite idée, à l'image des Balkany le maire va entreprendre un accroissement sans précédant de la dette de notre ville, pour assurer des dividendes aux banques et, mais surtout, pour mettre en œuvre la destruction des services publics, qu'il justifiera par le taux d'endettement qu'il aura lui même créé et dans ce cadre les premières victimes pourraient-être des centres de santé municipaux.

En effet comment voter une dépense de 4 286 400€, pour des terrains qui au Plan Local d'urbanisme ne peuvent pas recevoir la construction de logements.

Bref beaucoup d'inconnu, beaucoup d’esbroufe et de communication, il est vrai que nous sommes à quelques encablures des élections départementales, qui certes semblent poser beaucoup de problèmes à la droite si l'on en croit la distribution par Jean-Christophe LAGARDE, d'un calendrier 2015 dans toutes les boites aux lettres de notre ville. Nous parlions des Balkany, il semblerait qu'au Blanc-Mesnil un couple de Thénardier serait en voie de constitution.

Mais nous avons d'autres interrogations sur ce dossier. Les Halles d'Auchan appartiennent au groupe Auchan et Vilogia est le collecteur du 1% logement patronal pour le groupe Auchan.Si nous avons bien compris les méandres du projet à 4 286 400 €. La ville achèterait les terrains à Auchan, pour les revendre ensuite à Vilogia qui est le collecteur du 1% logement du groupe Auchan. Nous rappelons que le maire du Blanc-Mesnil est membre de l'UMP et les principaux dirigeants Vilogia sont UMP.

Même une chatte n'y retrouverait pas ses petits.

Cet écheveau, pour le moins troublant nous ne manquerons pas d'en tirer tous les fils, car nous savons que le groupe Auchan tangue.

Posté par Alainramos à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2015

Communiqué des élu-e-s de Blanc-Mesnil au coeur: Pas de chéque en blanc pour les promoteurs immobiliers!

Blanc-Mesnil au coeur

Communiqué des élu-e-s de « Blanc-Mesnil au coeur »


Pas de chèque en blanc pour les promoteurs immobiliers !


Le conseil municipal du 22 janvier dernier a délibéré sur la préemption par la ville du terrain sur lequel se trouve aujourd’hui le supermarché « les Halles d’Auchan » qui emploie 85 personnes dont près de la moitié sont Blanc-Mesnilois.
Fidèle à ses habitudes, le maire ne s’embarrasse pas des questions de démocratie les plus élémentaires. Ainsi nous avons découvert dans la presse il y a quelques jours, avant tout débat au conseil municipal, que le motif de cette préemption était un très important projet d’aménagement urbain dans lequel figure la construction de 2 000 logements supplémentaires.


Nous sommes préoccupés par cette opération de préemption pour plusieurs raisons.


Tout d’abord l’emploi. A ce jour, aucun engagement sérieux et écrit n’est donné par la municipalité quant au maintien de l’activité commerciale et par conséquent sur le sort réservé aux salariés du site. Lors de la mandature précédente, nous avions beaucoup travaillé à l’embauche dans ce magasin de nombreux Blanc-Mesnilois, notamment d’habitants du grand ensemble des « tilleuls » tout proche. Les salariés ne peuvent se contenter de vagues promesses orales du Maire rapportées par la presse. Grace à la mobilisation des salariés d’Auchan et nos interventions lors de ce conseil, le maire s’est engagé à conserver tous les emplois du site. C’est une première victoire mais qui impose la plus grande vigilance quand on sait ce que valent les engagements du Maire comme sur la cantine gratuite ou le Forum culturel.


Nous exigeons de la municipalité qu’elle reçoive au plus vite les salariés des « Halles d’Auchan » à qui nous exprimons notre plus total soutien et notre entière solidarité. Le mépris du Maire à l’égard de personnes menacées de perdre leurs emplois en dit long sur la volonté politique d’un homme déjà fossoyeur de la Bourse du travail. Ce n’est pas ça être « le Parti des Blanc-Mesnilois » comme le proclamait vos affiches, Mr Meignen !


Après que l’ancienne municipalité ait agi pendant des années pour cela, des quartiers de notre ville font maintenant partie du Nouveau Programme Nationale de Rénovation Urbaine (NPNRU). C’est donc dans ce cadre du NPNRU que la municipalité a l’intention de mener ce grand projet urbain.


Dès lors, et vue la somme importante engagée par la ville pour cette préemption (4 286 400 €), nous nous interrogeons sur plusieurs points. La convention obligatoire (convention ANRU) a-t-elle été signée entre les différents partenaires potentiels de ce projet, au premier rang desquels figure l’Etat ? Les services de l’Etat et les bailleurs sociaux concernés connaissent-ils le projet urbain de manière suffisamment précise en matière de contenu et de coût ? Si oui, mais nous en doutons fortement, à quelle hauteur seront les financements de l’Etat et des bailleurs sociaux pour réaliser ce projet d’envergure ? Quelle est l’ampleur des démolitions programmées ? Le projet garantit-il le relogement sur site des locataires actuels ? Que disent les études de faisabilité si seulement elles existent ?


Il nous semblerait pour le moins hasardeux que notre commune s’engage financièrement à un tel niveau sans avoir quelques garanties officiellement actées dans la convention ANRU. Précisons qu’à ce jour le Plan Local d’Urbanisme (PLU) n’autorise pas la construction de logements sur les parcelles visées par la préemption.


De nombreuses interrogations et incertitudes jalonnent ce dossier essentiel pour l’avenir du Blanc-Mesnil, de ses habitants et du budget communal. Le maire reste très évasif sur son projet, et pour cause, quand on sait les positions anti logement social des Maires de droite. Nous avons donc voté contre et écrit au Préfet pour obtenir des éclaircissements.


Les élu-e-s de « Blanc-Mesnil au coeur », le 22 janvier 2015.

Posté par Alainramos à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2015

Personne ne fait confiance à Thierry Meignen, y compris Jean-Christophe Lagarde Président de l'UDI.

 

Lagarde

Le Parisien édition 93, du 21 janvier 2015, titrait le cas Thierry Meignen, pour notre part nous aurions titré, Thierry Meignen est un cas. Son attitude vis à vis de son parti l'UMP et de l'UDI pour ceux qui le connaissent et qui malheureusement le subissent n'est pas une surprise. Pour lui la solidarité, même vis à vis de sa famille politique, voilà l'ennemi.

Jean-Christophe Lagarde a bien raison de ne pas lui faire aucune confiance pour les élections départementales. En effet, qui peut croire qu'entre la volonté tyrannique de son compagnon que Madame CERRIGONE sera une élue UDI appliquant les décisions de son organisation politique. PERSONNE.

Chacun sait, au Blanc-Mesnil et en Seine Saint Denis que les membres de l'UDI de notre commune ont adhéré à l'UDI, sur ordre de Monsieur Meignen. L'UDI du Blanc-Mesnil n'a aucune autonomie politique, d'ailleurs les conseillers municipaux adhérents à l'UDI ont-ils formé un groupe, NON, pourtant ils en ont la possibilité et le droit, puisqu'ils sont plus de trois.

Chacun se souvient de quelle manière Monsieur Meignen à virer Monsieur Amar Amarane membre de l'UDI, pour la simple et unique raison que ce dernier voulait s'assurer une autonomie et une liberté politique au sein de la majorité. Chacun se souvient de la violence inouïe qui a régné au sein du Conseil Municipal lors de la destitution de l'ancien Président du Comité de soutien de Meignen pour les élections municipales de 2014.

Monsieur Thierry Meignen est un diviseur y compris et surtout au sein de sa famille politique la droite.

Pour lui une seule personne a de l'importance LUI!

Pour lui une seule chose a de l'importance son intérêt

Pour lui l’intérêt général n'est que rhétorique.

Il pose des problèmes à ses «amis» de droite, c'est leur problème. Mais malheureusement, c'est surtout un problème pour notre commune, pour l'image de notre commune. En effet, il ne se passe pas une semaine sans que les lubies mégalomaniaques du maire UMP fassent l'objet d'articles dans la presse. Tous cela ne fait pas très sérieux, surtout que tout cela s'ajoute aux décisions mal préparées qui sont annulées soit par le Tribunal Administratif ou le contrôle de légalité. Cette situation est, là aussi sans surprise, puisque toutes les compétences de l'administration communale, y compris celles qui avaient été embauchées par le maire actuel, quittent le navire quelques mois seulement après y être arrivées.

PERSONNE NE FAIT CONFIANCE A THIERRY MEIGNEN.

D'AILLEURS, COMMENT POURRAIT-ON FAIRE CONFIANCE

A UN RESPONSABLE POLITIQUE QUI NE FAIT CONFIANCE A PERSONNE.

COMMENT FAIRE CONFIANCE A UN MAIRE QUI POUR METTRE EN OEUVRE

UN PROJET NEBULEUX ET MAL PREPARE EST PRET A DEPENSER 4 286.400€

QUI VONT ENTRAINER LE LICENCIEMENT DE 85 SALARIES SUR SA COMMUNE.

 

Posté par Alainramos à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2015

Les halles d'Auchan: les salariés veulent le dialogue, le maire UMP répond par le mépris et 85 emplois sont en jeu!

 

auchan manif 3

La détermination des salariés des Halles d'Auchan est de plus en plus forte après le succès de la manifestation qu'ils ont organisé avec leurs organisations syndicales. Comme vous le savez, le maire UMP du Blanc-Mesnil souhaite dépenser 4 286 400€ de vos impôts locaux pour acheter les terrains des Halles d'Auchan. Ce choix du maire UMP a une conséquence la destruction de 85 emplois.

Le maire UMP est prêt à utiliser 4 286 400€ des finances locales pour implanter des projets immobiliers privés pour favoriser le développement de juteux dividendes en sacrifiant 85 emplois, dans une période de fort chômage. Mais cela est sans surprise de la part de ce responsable UMP, puisque le 23 mars 2013, il refusait de voter une subvention de solidarité aux 80 familles Blanc-Mesniloises frappées par la fermeture de l'usine Citroen d'Aulnay sous Bois.

 

Manif auchan 4

La manifestation a été jusqu'à la mairie, il s'agissait d'obtenir une rencontre avec le maire. A cette demande de discussion, de concertation la réponse du maire UMP a été la suivante: «moi je ne discute pas avec les employés» .

Chacun perçoit le mépris de cette réponse, cela en dit long sur le comportement de ce maire qui rentre tous les soirs dans son appartement du 16°arrondissement. Cette attitude confirme qu'il est incapable de rassembler tous les Blanc-Mesnilois. Cela montre qu'il ne connaît pas notre ville car celle-ci est composée très majoritairement d'employés et d'ouvriers, il n'aime pas les salariés, d'ailleurs son projet de noyer la cité des Tilleuls en est la plus claire expression.

 

Auchan manif 2

Devant ce refus du dialogue, les manifestants ont bloqué les entrées de la mairie toute la matinée. A cette occasion nous avons pu, une nouvelle fois constater que la police municipale était utilisée à une tache qui n'a rien à voir avec ce pourquoi elle a été créée le 19 décembre 2013. Ainsi le maire UMP utilise la police municipale au détriment de sa mission essentielle.

Blanc-Mesniloises et Blanc-Mesnilois, le jeudi 22 janvier 2015, le maire Ump va faire voter par sa majorité une dépense de 4 286 400€, pour sacrifier 85 emplois des halles d'Auchan et préparer la relégation des employés et ouvriers du quartier des Tilleuls, aggravant ainsi, encore un peu plus, leurs conditions de vie et de travail.

Le maire UMP du Blanc-Mesnil, ne veut pas changer la ville, il veut changer la population. Il veut faire partir celles et ceux qui ont fait cette ville que nous aimons.

 

Auchan manif 1

Nous vous rappelons que les séances du Conseil Municipal sont publiques. Nous vous invitons à y participer très nombreux. Nous vous donnons rendez-vous jeudi 22 janvier 2015 à partir de 18h30 à la mairie.

Posté par Alainramos à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2015

Le mouvement des Progressistes participe et soutient les actions des salariés et de la CGT des halles d'Auchan

MOUVEMENT DES PROGRESSISTES 93

 communiqué

 

mouvement des progressistes

Les salariés et la CGT des halles d'Auchan du Blanc-Mesnil organisent, mardi 20 janvier 2015 à partir de 8h30, une grève et une manifestation en direction de la mairie.

Dans le cadre de sa réorganisation, le groupe Auchan a décidé de se séparer d'un certain nombre de magasins de l'enseigne les halles d'Auchan. Celui du Blanc-Mesnil fait parti de ce choix. La cession de ce magasin avait trouvé un compromis de vente avec l'enseigne Leclerc du Blanc-Mesnil. Ce compromis permettait de garantir les 85 emplois et prévoyait une extension commerciale, l'arrivée de l'enseigne Farfouille et l'implantation d'une jardinerie.

Cette perspective positive va être mise à bas, par le conseil municipal UMP/UDI du 22 janvier 2015. Le maire UMP/UDI voulant«noyer» le quartier des Tilleuls, touchante expression, pour masquer sa volonté de détruire les logements sociaux, pour chasser les employés et les ouvriers du Blanc-Mesnil, pour les reléguer loin des pôles d'emploi, a décidé de consacrer 4 286 400€ des impôts locaux, pour acheter les terrains assisses des halles d'Auchan.

Ce choix de dépenser 4 286 400€ des finances locales a pour conséquence la destruction de 85 emplois.

Le mouvement des Progressistes condamne ce choix qui va accroître le chômage, auquel la population Blanc-Mesnil paie un lourd tribut.

Le mouvement des Progressistes condamne l'utilisation des finances locales pour financer le licenciement de 85 salariés.

Le mouvement des Progressistes condamne utilisation de 4 286 400€ des finances locales, pour un projet nébuleux qui ne correspond pas aux objectifs de l'ANRU.

Le mouvement des Progressistes constate ,sans surprise, que le maire UMP préfère soutenir la promotion immobilière productrice dividendes, à la création emploi. Sans surprise, de la part de l'UMP qui le 23 mars 2013 votait contre l'attribution d'une subvention aux 80 familles Blanc-Mesniloises victimes de la fermeture de l'usine Citroen d’Aulnay-sous-Bois bois.

Le mouvement des Progressiste condamne les choix du maire UMP qui ne font qu'aggraver la pauvreté et la précarité.

Le mouvement des Progressiste soutient sans réserve les actions qui ont été décidées par les salariés et la CGT des halles d'Auchan.

Le mouvement des Progressistes participera à la manifestation du Mardi 20 janvier 2015.

Le mouvement des Progressiste appelle les Blanc-Mesniloises et les Blanc-Mesnilois à participer très nombreux à cette manifestation.

Rendez-vous mardi 20 janvier 2015 à 8h30 devant le magasin des Halles d'Auchan.

LES IMPOTS LOCAUX NE DOIVENT PAS SERVIR A FINANCER LES LICENCIEMENTS.

 

 

 

Posté par Alainramos à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

OUI AUX EMPLOIS, NON A LA GABEGIE DE 4286400€ DE NOS IMPOTS LOCAUX PAR MONSIEUR MEIGNEN!

 

les halles d'auchan blanc-mesnil

Le mardi 20 janvier 2015, nous participerons et nous soutiendrons les actions décidées par les salariés et la CGT des Halles d'Auchan.

Nous refusons que 4286400€ de nos impôts locaux servent à financer

les licenciements des 85 salariés des Halles d'Auchan.

Nous refusons et nous combattons cette décision du maire UMP du Blanc-Mesnil qui, pour favoriser la spéculation immobilière, pour détruire le quartier des Tilleuls, pour supprimer des logements sociaux, pour chasser les employés et les ouvriers de notre ville, n'hésite pas à dépenser 4286400€ de nos impôts locaux.

Nous refusons et nous combattons cette décision du maire UMP du Blanc-Mesnil qui pour favoriser la production de dividendes pour ses amis de la finance organise la destruction de 85 emplois au Blanc-Mesnil.

Les choix du maire UMP du Blanc-Mesnil sont sans surprise. Le 23 mars 2013, il avait voté contre l'attribution d'une subvention de solidarité aux 80 familles du Blanc-Mesnil victimes des licenciements résultats de la fermeture de l'usine Citroen d'Aulnay-sous-bois.

Chacun le constate, le maire UMP du Blanc-Mesnil est toujours du coté des destructeurs d'emploi avec la famille Peugeot, contre les salariés de Citroen Aulnay, contre les salariés des Halles d'Auchan pour favoriser la spéculation immobilière.

Moins d'un an après les élections municipales de mars 2014, nous sommes loin des promesses acidulées, nous constatons pour ce qui nous concerne, sans surprise, la mise en place d'une politique régressive entièrement tournée, pour utiliser l'argent public pour favoriser des intérêts privés.

Nous constatons aussi l'accroissement de l'utilisation de l'argent public en direction de quelques associations amies, pour organiser et entourer de ténèbres la réalité de cette politique contraire à l’intérêt général. Nous devons agir ensemble pour éviter que Blanc-Mesnil devienne telle La Rome antique décrite par Juvénal «une vaste scène de théâtre remplie de bouffons qui s'ignorent et d'aigrefins».

Les Blanc-Mesnilois sont de moins en moins dupes, ils ne veulent pas d'une municipalité qui dépense 4286400€ pour un projet nébuleux qui ne correspond pas à leurs besoins.

Folio du Blanc-Mesnil vous appelle à participer massivement

aux actions décidées par les salariés et la CGT des halles d'Auchan

rendez-vous mardi 20 janvier 2015

à 8h30 devant le magasin avenue Descartes

pour nous rendre en manifestation à la Mairie.

Posté par Alainramos à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2015

Elections législatives en Grèce: Les Progressistes soutiennent Alexis TSIPRAS et le SYRIZA

Alain

A la veille d'élections législatives en Grèce qui auront, très certainement des retentissements dans toute l'Europe, le mouvement des Progressistes (mdP) par la voix de son président Robert Hue, a transmis tout son soutien à Alexis TSAPRAS et sa formation SYRIZA et lui a indiqué combien les Progressistes Français se réjouissent des succès engrangés jour après jour par SYRIZA.

Alors qu'en Europe les alternatives de gauche au libéralisme débridé sont à la peine, cette carence incline les mécontents d'un système à bout de souffle à se tourner hélas, le plus souvent, vers des partis ultra conservateurs de droite, voire l’extrême droite.

Cependant, face à la barbarie des tragiques événements que la France vient de connaître, les Françaises et les Français ont montré récemment leur détermination à ne pas se laisser emmener vers un avenir que ne leur ressemble pas, qu'ils ne veulent pas.

L'ascension du SYRIZA en Grèce, avec un programme de gouvernement mettant l'accent contre la crise humanitaire, la relance de l'économie, la reconquête du travail et la réforme de l’État, montre bien aujourd'hui que dans les pays Européens, un projet d'avenir à gauche est crédible et qu'il repose sur une forte implication des citoyens.

Pour les Progressistes Français, il y a donc véritablement un espoir que les peuples ne se laissent pas dévier vers des chemins obscurs.

Posté par Alainramos à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2015

Les 4 286 400€ de nos impots locaux ne doivent pas servir à financer les licenciements des 85 salariés des Halles d'Auchan

 

attention arnaque

Nous venons de recevoir les documents pour le Conseil Municipal du jeudi 22 janvier 2015. Le premier point de l'ordre du jour confirme le choix du Maire et de sa majorité UMP/UDI de contribuer à l'aggravation du chômage.

Le Maire et sa majorité UMP/UDI vont décider de dépenser 4286400€, pour entraîner la suppression de 85 emplois des halles d'Auchan.

Comme vous le savez, il règne un vent d'affairisme où la spéculation immobilière n'est jamais loin. Chacun à pu lire dans le Parisien édition 93, le projet de créer un parc paysager au cœur du quartier des Tilleuls, en clair il s'agit ni plus ni moins de chasser les employés et les ouvriers de ce quartier populaire.

Ce choix de chasser les employés et les ouvriers de notre ville s'exprime clairement au travers de la décision à 4286400€. Un compromis de vente avez été conclu entre les Halles d'Auchan et Leclerc. Leclerc s'engageait à garder les 85 salariés et prévoyait, l'implantation d'une enseigne Farfouille et d'une jardinerie, tout en préservant les espaces de vente dédiés à l'alimentaire.

En mars 2014, la majorité des Blanc-Mesnilois n'a pas voté pour que 4286400€ de leurs impôts locaux servent à financer les licenciements des 85 salariés des halles d'Auchan. Le Maire UMP/UDI fait souvent référence aux municipalités précédentes, il convient de lui rafraîchir sa mémoire trop souvent défaillante, de 2008 à 2013 selon l'INSEE, le nombre d'entreprises s'est accru dans notre ville de près de 20% et Blanc-Mesnil comptait 600 emplois supplémentaires. En moins d'un an le maire UMP/UDI aura amputé cette progression des emplois de 18,33%.

Avec le Maire UMP/UDI le mépris dépasse toutes les bornes en réponse aux 85 salariés des halles d'Auchan qui vont être licenciés demain il dit dans le Parisien du 16 janvier 2015 que:«Ce projet ( celui d'éradiquer le quartier des Tilleuls) c'est 1000 emplois sur quinze ans .»

Blanc-Mesnilois, chers concitoyens pensez-vous que les 85 salariés des halles d'Auchan, vont pouvoir attendre 15 ans, une telle réponse est indigne de la part d'un maire. Elle souligne qu'à l'image du Président du Medef, le maire UMP/UDI utilise l'argent public, l'argent de vos impôts locaux 4286400€, pour accroître le chômage, pour nourrir la production de dividendes de la spéculation immobilière.

Le rôle d'un maire c'est de protéger ses concitoyens, le Maire UMP/UDI du Blanc-Mesnil, choisi de les précipiter encore plus dans la précarité. Cela a été rendu possible en mars 2014 par quelques opportunistes se revendiquant «des quartiers populaires» nous voyons aujourd'hui le résultat de leur engagement, ils participent et soutiennent des choix qui vont conduire à chasser des quartiers populaires leurs mères, leurs pères, leurs sœurs, leurs frères et ceux de leurs amis qui ont partagé avec eux, les bancs de l'école de la République, les centres aérés, les maisons de quartier et à aggraver le chômage.

MARDI 20 JANVIER 2015

A 8H25

NOUS VOUS APPELONS A PARTICIPER MASSIVEMENT

A LA MANIFESTATION ORGANISEE,

PAR LA CGT ET LES SALARIES DES HALLES D'AUCHAN

RENDEZ-VOUS DEVANT L'ENTREE DU MAGASIN.

 

LES 4 286 400€ DE NOS IMPOTS LOCAUX

NE DOIVENT PAS SERVIR A FINANCER

LES LICENCIEMENTS DES 85 SALARIES DES HALLES D'AUCHAN

Posté par Alainramos à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2015

Soutenez et participez aux actions des salariés des Halles d'Auchan, rendez vous mardi 20 janvier à 8h25 devant le magasin.

 

les halles d'auchan blanc-mesnil

Au Blanc-Mesnil, depuis avril 2014, il ne se passe pas de mois sans que les Blanc-Mesnilois se mobilisent pour défendre et protéger les valeurs qui fondent le vivre ensemble dans notre commune, la solidarité, la justice sociale, les droits des salariés, la culture.

Depuis avril 2014, une politique discriminatoire se met en place, tout ce qui n'est pas conforme avec l'idéologie de l'UMP/UDI est sacrifié, asphyxié, le Mouvement de la Paix, la Ligue des Droits de l'Homme, la Bourse du Travail, le Forum Culturel, l'Office Local des Sports sont privés de subvention, les syndicats CFDT, FSU, CGT expulsés de leurs locaux de la Bourse du Travail.

Mais le plus grave c'est que cette politique partisane a pour conséquence la disparition d'emplois.

La suppression des subventions à la Bourse du Travail et au Forum culturel ont entraîné la disparition de 25 emplois

Aujourd'hui, la mégalomanie du premier des élus UMP/UDI va faire disparaître 85 emplois, avec la fermeture des Halles d'Auchan avenue Descartes. Ce choix partisan, mégalomaniaque va coûter plusieurs millions d'euros au budget communal.

EN MARS 2014, AVEZ-VOUS VOTE POUR QUE VOS IMPOTS LOCAUX FINANCENT DES LICENCIEMENTS !!

Pourtant, le risque est grand que cela devienne réalité lors du conseil municipal qui se réunira le jeudi 22 janvier 2015.

Comme à son habitude, le maire et son conseiller spécial refusent de recevoir les élus du personnel des Halles d'Auchan. Face à cette situation, le personnel avec leur organisation syndicale n'ont pas l'intention de se laisser faire. Mardi 20 janvier 2015, une grève est prévue et il y aura une manifestation à la mairie.

Car le projet mégalomaniaque casse un projet de reprise des halles d'Auchan, par une autre grande enseigne de la distribution qui s'était engagée à reprendre les 85 emplois et à créer une jardinerie.

Mais c'est bien connu, l'UMP a toujours eu une faible pour la spéculation immobilière. Entre la production de dividendes et la protection de 85 emplois au Blanc-Mesnil, l'UMP a choisi sans surprise la spéculation immobilière.

Dans cette période de chômage de masse, une municipalité responsable aurait fait le choix de la protection de l'emploi. L'UMP au Blanc-Mesnil a choisi d'aggraver le chômage, elle confirme ainsi sa volonté de chasser de notre commune les employés et les ouvriers.

Ensemble faisons en sorte que notre ville ne devienne pas telle la Rome décrite par Juvénal« une vaste scène de théâtre remplie de bouffons qui s'ignorent et d'aigrefins.» Folio du Blanc-Mesnil sera aux cotés de ceux qui luttent pour améliorer leurs conditions de vie et de logement. Folio du Blanc-Mesnil sera aux cotés de ceux qui luttent pour conserver leurs emplois. Folio du Blanc-Mesnil sera avec les salariés des Halles d'Auchan.

Posté par Alainramos à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2015

En mars 2014, avez-vous voté pour que vos impots locaux servent à financer des licenciements?

 

Rien n'est trop beau

La semaine dernière, à propos des emplois du Forum culturel, nous avons édité un article «pas de bras, pas de chocolat». Aujourd’hui, le Parisien édition 93 fait le point sur la situation.

Pour notre part nous étions prudents sur les chiffres des emplois qui seraient repris. La municipalité aurait proposé à l'association qui gérait le Forum Culturel de reprendre la gestion en régie municipale, «nous conserverions huit salariés dans cette nouvelle structure» indique le maire.

Alors se pose la question suivante pourquoi le maire UMP a-t-il mis en faillite, l'association gestionnaire du Forum Culturel?

Les choix idéologiques sectaires, partisans ont déjà entraîné, dans le courant du mois de décembre 2014 le licenciement de 8 employés sur les 21 qui composaient l'équipe du Forum Culturel. Ils restent donc 13 salariés, si l'on peut dire, puisqu'ils ne touchent plus de salaire.

Nous rappelons au maire UMP que sa volonté de reprendre la gestion du Forum Culturel oblige la municipalité à reprendre le personnel. Voici l'article 1224-1 du Code du Travail:« Lorsque survient une modification dans la situation juridique de l'employeur notamment par succession, vente, fusion, transformation du fonds, mise en société de l'entreprise, tous les contrats de travail en cours de la modification subsistent entre le nouvel employeur et le personnel de l'entreprise.»

Certes, nous savons que le maire UMP est un fan du Président du Medef, voilà pourquoi, ici au Blanc-Mesnil, il souhaite déroger à la législation du travail, en appliquant par anticipation les souhaits de son idole Gattaz.

Pour se faire, la municipalité demande à l'association qu'elle a mis en faillite de licencier. Mais cela n'est pas possible, elle est en cessation de paiement.

Cette situation met en exergue la réalité des choix politiques de l'UMP au Blanc-Mesnil depuis avril 2014, refus d'appliquer les législations en vigueur, plus particulièrement celles qui concernent les droits sociaux des salariés et un profond mépris pour les conditions de vie et de travail des salariés.

Pour l'heure, au Forum culturel, c'est donc le statu quo. Le 17 janvier 2015, le Forum est censé accueillir le concert du Nouvel An. Avec quels salariés?

Ces conséquences se retrouvent par l'envoi des policiers municipaux pour changer les serrures de la Bourse du Travail , pour en expulser la CFDT, la FSU et la CGT. Conséquences qui se renouvelleront lorsque le maire UMP demandera, au conseil municipal du 22 janvier 2015, de voter l'achat des terrains du 69 au 127 de l'avenue Descartes où se situe les Halles d'Auchan, pour plusieurs millions d'euros. Cette décision si elle est avalisée par la majorité UMP/UDI entraînera le licenciement de près de 85 salariés, tout cela pour flatter le nombrilisme de quelques personnages en quête de notoriété, avec vos impôts locaux.

EN MARS 2014, AVEZ-VOUS VOTE POUR QUE VOS IMPOTS LOCAUX

SERVENT A FINANCER DES LICENCIEMENTS?

Posté par Alainramos à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »