FOLIO DU BLANC-MESNIL

17 septembre 2014

Meignen le coucou, la chaise,l'inauguration du cinquième collège au Blanc-Mesnil

 

l'hévelte

Le cinquième collège du Blanc-Mesnil «Jacqueline de Romilly» ouvert depuis la rentrée scolaire 2014/2015, sera inauguré ce soir par le président du Conseil Général. Ce cinquième collège, au Blanc-Mesnil, est le résultat des actions menées depuis de très longues années par la communauté scolaire et par l'ensemble de la gauche Blanc-Mesniloise. Ce collège existe aujourd'hui sur un terrain qui a été mis gratuitement à la disposition du Conseil Général par la municipalité de gauche.

Bref, en un mot l'actuelle majorité municipale ne peut se prévaloir en aucune manière de l'implantation de cet établissement scolaire. Ce cinquième collège est le succès de la mobilisation citoyenne de la communauté scolaire de notre ville et de la municipalité précédente.

Le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et son porte parole le maire UMP pourront éventuellement se prévaloir de la mise à la disposition du Conseil Général de quelques chaises, pour l'inauguration de ce soir, mais cela n'est même pas certain.

 

chaise

En qui concerne le nom, pour ma part j'avais une inclinaison pour Suzanne Lacore une des 3 premières femmes ministres du Front Populaire, avec Marie Curie. Suzanne Lacore était une enseignante, elle a été, dans le gouvernement Blum, chargée de la protection de l'enfance.

Sur ce dossier, comme sur beaucoup d'autres, le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et son porte parole le maire UMP appliquent la stratégie du coucou.

Ils s'approprient les idées, les actions des autres, pour masquer leurs décisions.

Ils avaient promis la gratuité de la restauration scolaire, ils ne tiendront pas leur engagement. Ils avaient promis de ne pas augmenter les indemnités des élus, elles ont augmenté de 48,93% et coûteront en six ans 950000€ supplémentaires au budget communal. Ils avaient promis de réduire les frais de communication, mais ils éditent un nouveau journal. Ils couvrent la ville d'affiches à l’effigie du maire.Ils avaient promis un travail d'équipe au sein de la majorité et des adjoints au maire découvrent des décisions prises concernant leur délégation, pendant leurs vacances. Ils chassent et harcèlent, avec une prédilection pour les femmes, depuis six mois les fonctionnaires territoriaux, baissent les salaires, remettent en cause les avancements. Ils appuient la stratégie du Medef et de son Président Gattaz, en privant les salariés d'un outil utile à la défense de leurs droits, la bourse du travail.

Bref, cette citation de Voltaire leur va comme un gant:«ils ne se servent de la pensée que pour s'autoriser leurs injustices et n'emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées.»

 

Posté par Alainramos à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2014

MEIGNEN ET GATTAZ ENSEMBLE CONTRE LES SALARIES

gattaz

Décidément, le moloch de la finance mondialisée n'est jamais rassasié. En effet, il ne se passe pas une journée sans que ce dernier, par l'intermédiaire du président du Medef, exige la remise en cause de pans entiers du contrat social qui fonde le vivre ensemble de notre République.

Alors, qu'il reçoit régulièrement des milliards d'euros de subventions, payées avec nos impôts, le Medef exige encore plus de remise en cause des droits sociaux. Suppression du SMIC, des jours fériés, des 35 heures, la baisse des taux de paiements des heures supplémentaires, qui elles ne manqueront pas de disparaître, puisque il est aussi demandé de faire disparaître la notion d'horaire légale du travail. Si il était donné satisfaction à ses exigences, le Medef promet la création d'un million d'emploi.

Nous savons ce que valent les promesses du Medef, le père du président actuel et lui même patron des patrons, nous faisait la même promesse il y a trente ans, sans que noouspercevions la moindre mise en œuvre de cette promesse. Faut-il rappeller que le président du Medef gagne un Smic par jour et qu'il s'est accordé une augmentation de 29% ?

Il est aussi curieux de voir le Medef faire des propositions précises de création d'emploi face à chacune de ses exigences, alors qu'il est dans l'incapacité d'en formuler de précises alors qu'il a obtenu de nouveaux avantages fiscaux.

Pire, cette année le Medef a obtenu 8 milliards de CICE (crédit d’impôt, compétitivité emploi) qui n'ont pas permis la création d'emplois, les entreprises bénéficiaires du CICE ont meme détruit des emplois. Mais, elles ont augmenté de 30% les dividendes servis à leurs actionnaires.

Nous ne sommes pas dupes, nous savons que cette dose de provocation faite à la veille d'un débat important à l'Assemblée Nationale, a aussi pour objectif de permettre au gouvernement d’être un peu plus «rose». Car l'objectif est d'assurer la poursuite de la politique menée. Elle rapporte tant de milliards d'euros à la spéculation financière. Mais, elle se révèle chaque jour un peu plus contraire aux objectifs proposés. La réalité c'est : les déficits qui augmentent, le chômage qui s'aggrave, le pouvoir d'achat des salaires et des retraites qui baissent, les investissements productifs qui reculent.

Il y a aussi les bonnes âmes, peut être les plus pervers, qui se répandent devant les micros qui leur sont si souvent tendus, pour dire qu'il faut faire comprendre cette politique aux français. Leur mépris, leur cynisme deviennent de plus en plus insupportables. Les français sont tout sauf c..., ils comprennent bien que les politiques qui leurs sont imposées, enrichissent les plus riches, appauvrissent les plus pauvres et déstabilisent le pays

D'aucun mettent leurs espoirs de jours meilleurs en se réfugiant dans les bras du FN, vous ne trouvez pas que celui-ci est bien silencieux face aux propositions scandaleuses du Medef, il est silencieux parce qu'il soutient le Medef. L'UMP, qui critique les choix du PS, n'a pas de mots assez louangeurs pour appeler de ses vœux la prise en considération des provocations du Medef. D'ailleurs, tout cela est sans surprise lorsque l'on regarde ce qui se passe à la mairie du Blanc-Mesnil où des salaires ont été baissés, où le harcèlement des faibles est continu et vise plus particulièrement les femmes, où le soutien au Medef va jusqu'à supprimer les subventions à la Bourse du travail et prépare l'expulsion des syndicats de leurs locaux.

La solution est de créer les conditions d'un mouvement social citoyen, il y a urgence à reprendre notre destin en main. Il est urgent de se rassembler de manière citoyenne dans les usines, dans les bureaux, dans les administrations, dans les quartiers.

Dans notre pays, toutes les évolutions ont été le résultat d'une rupture,1789, 1848, 1871,1936, 1945,1968. Aujourd'hui les institutions sont à bout de souffle. Les conditions d'une alternative de tranformation sociale et de développement durable, passent par la construction d'un puissant mouvement social, pour permettre à notre pays et à l'Europe de reprendre le chemin du progrès social et du bonheur.

 

Posté par Alainramos à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2014

LA PROMESSE DE LA GRATUITE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE NE SERA PAS TENUE!!

 

Cantine gratuite

Comme nous le pressentions, depuis la tenue des derniers conseils d'école du mois de juin 2014, LA PROMESSE DE LA GRATUITE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE NE SERA PAS TENUE.

Ce reniement de la promesse de campagne, vous pourrez le trouver dans le journal municipal de propagande n°1 paru le 12 septembre 2014. Sans surprise, la droite renvoie ses responsabilités, la non tenue de cette promesse de campagne, sur le gouvernement. C'est minable. Deux raisons sont mises en avant : la première les nouveaux rythmes scolaires grévent le budget communal, la seconde proviendrait d'une interdiction du gouvernement d'élargir la communauté d'agglomération, dans le cadre de la mise en place de la Métropole du Grand Paris.

Tout cela est cousu de fil blanc, Thierry Meignen, pour gagner les élections a fait une promesse, la gratuité de la restauration scolaire, alors qu'il savait pertinemment que notre ville n'avait pas les capacités financières nécessaires pour la mettre en œuvre.

Il habille aujourd'hui son reniement et son mensonge électoral, d'arguments qui n'ont aucune valeur. Sur cette question de la gratuité de la restauration scolaire, depuis son élection, la majorité municipale diffusait des informations contradictoires, ici, il ne s'agissait plus de la gratuité pour tous, mais uniquement pour les élèves dont les deux parents travaillaient, ailleurs, la gratuité ne concernait pas les écoles maternelles. Bref, les Blanc-Mesniloises et les Blanc-Mesnilois ont été manipulés, trahis, bernés.

Thierry Meignen manque de courage, il n'assume pas ses responsabilités, à aucun moment pendant la campagne électorale, il n'a évoqué la question de l'intercommunalité, il évoque aujourd'hui la question de la Métropole du Grand Paris, alors qu'un des plus fervents soutiens de celle-ci est Philippe Dallier sénateur UMP du 93, qui est venu le soutenir. Sur les rythmes scolaires, lui qui se prétend compétent avait-il oublié qu'il allait devoir gérer ce dossier qui était dans les cartons depuis début 2013 ? Il est vrai que depuis cette date, il n'a jamais participé aux travaux du comité de pilotage auquel il était invité. Il parle d'un budget grévé, sûrement par l'augmentation de 48,93% du compte des indemnités d'élus augmentation qui coûtera sur six ans 950000€ supplémentaires à nos impôts locaux.

Pour se dérober, il charge le gouvernement qui le pauvre n'a besoin de cela. Petite et méprisable opération politicienne, nous ne sommes pas dupes, car nous n'avons aucun souvenir que cette promesse de la gratuité de la restauration scolaire lui ait été imposée par le gouvernement.

PENDANT LA CAMPAGNE ELECTORALE LA DROITE A TRICHE, LA DROITE A MENTI !! LES ELECTRICES ET LES ELECTEURS ONT ETE MANIPULES, TRAHIS!!

Il n'aura pas fallu attendre six mois, pour que les masques tombent, que les vrais visages de Thierry Meignen et de la droite, apparaissent. Thierry Meignen ne devait pas augmenter les indemnités des élus, elles augmentent de 48,93%, la restauration scolaire devait être gratuite elle le sera pas.

On comprend mieux maintenant pourquoi, pendant ce week-end, le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et le maire UMP ont orchestré une grosse diversion politicienne à la fête de l'Humanité. Il s'agissait pour eux de nous entraîner sur des chemins de traverses, leur petite manipulation méprisante, haineuse qui salit notre ville et que nous condamnons, ne nous fera pas perdre de vue l'essentiel la gratuité de la restauration scolaire n'était qu'une manœuvre électorale, un mensonge.

Posté par Alainramos à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2014

"LE BLANC-MESNILOIS" son journal de campagne.

 

imprimerie 4

Une fois n'est pas coutume, la droite extrême de notre ville affiche clairement son choix. Le nouveau titre du journal municipal «Le Blanc-Mesnilois» était le titre du journal de la section UMP de notre commune. Ainsi le conseiller spécial, prosélyte de Bygmalion, et son porte parole le maire UMP affichent clairement la couleur. Ils s'approprient, en utilisant nos impôts locaux, les moyens municipaux de communication pour en faire des outils de propagande au service de l'UMP. Choix qui s'inscrit dans la logique de la fermeture du local de l'UMP, signifiant clairement que le siège local de cette organisation politique se trouve désormais à l’Hôtel de ville

Dans la logique de leurs actions de harcèlement contre les femmes en difficulté, travaillant dans notre collectivité territoriale, nos deux compères affichent leur machisme en choisissant un titre qui ignore la moitié de la population. En effet, qui peut croire que notre ville pourrait se construire en ignorant et en méprisant les femmes.

Ce journal aurait pu se dénommé «Les Blanc-Mesnilois» cela aurait indiqué une volonté d'unir, de rassembler. En choisissant «Le» cela souligne une forme de narcissisme exacerbé, car ici, le «Le» exprime le tréfonds d'une personnalité qui dans les faits nous dit qu'elle aurait souhaité que le journal se nomme «Meignen». Depuis avril, le seul changement, hors mis l'augmentation du compte des indemnités des élus de 48,93%, est l'explosion du culte de la personnalité, profusion d'affiches, profusion des photos du personnage dans les journaux municipaux, par moins de 8 dans le n°1 du « Le Blanc-Mesnilois soit une photo toutes les 4 pages. Il serait très intéressant de soumettre à des spécialistes de ces questions ce phénomène de l'explosion du «moi». Étude qui devrait aussi prendre en compte la présence à ses cotés d'un homme qui renforce ces attitudes.

Mais au delà, il y a aussi l’inquiétude réelle qui a pour nom «les 4 recours en annulation de l'élection municipale de mars 2014». Inquiétude qui conduit à une sur exposition photographique, mais entraîne de facto, en cas d'annulation, la prise en compte des journaux municipaux dans les comptes de campagne.

Autre aspect de cette attitude narcissique, dans ce premier numéro il n'existe que ce qui découle du chef. Ce qui a pour conséquence, par exemple: d'occulter les initiatives citoyennes c'est à dire les 3 manifestations de soutien au peuple Palestinien. Cette occultation, peut elle être interprétée comme un soutien à Nétanyahou? En tout les cas, ce manque de prise en considération des 3 initiatives qui ont rassemblé une partie de la droite et de toute la gauche, souligne que ce journal n'est pas le journal de tous les Blanc-Mesnilois. Comme vous le voyez il n'y a pas de hasard «Le Blanc-Mesnilois» est le journal d'un homme, pour un homme et pour le petit clan qui le vénère. Mais tout cela n'est pas pour nous surprendre lorsque l'on connaît le parcours de son conseiller spécial prosélyte de Bygmalion.

Cet exhibitionnisme s'exprime aussi dans cette volonté de s'approprier des réalisations qui ont été programmées ou mises en œuvre par d'autres, telle l'installation d'un feux tricolores à la sortie des écoles Paul Eluard ou la réfection des peintures extérieures des écoles Audin, Macé. Le comble du ridicule étant d'affirmer qu'il a choisi le nom du cinquième collège «Jacqueline de Romilly». Dans les faits, il a avalisé une proposition effectuée par le Conseil Général. Tout cela est bien petit, bien mesquin, mais sans surprise.

 

Posté par Alainramos à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2014

Second opus de Théophraste

THEOPHRASTE 2-1

THEOPHRASTE 2-2

Posté par Alainramos à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2014

Des nouvelles du conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et de son porte parole le maire UMP

 

Bygmalion septembre 2013

Arcole et bygmalion

 

 

 

 

 

 

 

Il vient de nous parvenir, des informations, sur le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et sur son porte parole, le maire UMP de notre commune.

D'aucun pourrait trouver exagérer de présenter le maire UMP de notre ville comme le porte parole de son conseiller spécial. Pourtant, à la lecture d'un article, très documenté, publié sur Facebook par Louis Antoine Léon Saint-Just, cette manière de le présenter semble conforme à l'image qu'il a laissé à la mairie de Corbeil Essonne.

Le journal Le Parisien en 1998 relate à plusieurs reprises les méthodes du conseiller spécial. Un adjoint au maire dénonçant l'absence de démocratie dans le fonctionnement municipal«on ne peut pas discuter, il faut toujours être de l'avis de Gérard Lesuisse directeur de cabinet du maire. C'est lui qui dirige la ville. Mr Lesuisse cumule toutes les fonctions à la mairie. Il est tour à tour maire, adjoint au maire, secrétaire général adjoint, allumeur de réverbère et planteur de fleur.»

L’Humanité du 2 juillet 1998, indiquait que le CGT des territoriaux dressait un réquisitoire sévère des pratiques du directeur de cabinet de Monsieur Serge Dassault. Il faut aussi savoir qu'il ne restait que ce syndicat, la CFDT ayant disparu, après le licenciement des animateurs jeunesse. Un livre noir sur les actions du directeur de cabinet de Monsieur Serge Dassault été publié par la CGT.

Le 15 juillet 2014, nous avons publié un article«le conseiller spécial, vice-président de l'Association Représentative des Collaborateurs d'élus et Bygmalion» Nous évoquions la tenue d'une réunion organisée par ARCOLE le 15 avril 2013, en présence du Coprésident de Bygmalion. Il semblerait que dans ces déjeuners les représentants de Bygmalion soient souvent présents. Car nous avons noté, lors d'une réunion organisée par Arcole le 30 septembre 2013 , la participation de Monsieur Bertrand Lesain, directeur des affaires publiques du groupe Bygmalion.

Bref rappel, nous vous rappelons que Bygmalion apparaît au cœur des affaires de financements des campagnes électorales de l'UMP et de Sarkozy.

Comme vous le savez, l'élection municipale du maire UMP, fait l'objet de 4 recours en annulation auprès du tribunal administratif.Monsieur Marc Boulanger est porteur d'un de ces recours. Sans surprise, il demande l'annulation des élections du 23 et 30 mars 2014, le rejet des comptes de campagnes de l'UMP et de déclarer Monsieur Thierry Meignen inéligible.

 

Posté par Alainramos à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nous comprenons bien la politique mise en oeuvre, voilà pourquoi, il y a urgence à en changer.

hollande valls

Les dernières livraisons statistiques soulignent, que les politiques économiques appliquées à notre pays, avec force, ne produisent pas les effets pour lesquelles elles nous sont imposées. Le déficit s’accroît, la croissance est en berne, la récession est en marche, le chômage explose et il y a de plus en plus de pauvres.

Face un tel bilan, chacun pourrait imaginer que ceux qui la défendent et la mettent en œuvre, pourraient pour le moins s'interroger sur cette situation. Mais le problème est que pour les thuriféraires de ces politiques régressives ces politiques réussissent et il faut les poursuivre. D'une certaine manière, ils ont parfaitement raison car, en effet, elles permettent de verser à la spéculation financière mondialisé des dividendes en augmentation de 30% par rapport à l'année dernière.

L'argument des déficits qui nous est seriné «nous nous ne pouvons pas laisser une telle dette à nos enfants», pour mieux nous culpabiliser est le comble du cynisme, car il ne faut pas oublier que les déficits des États est le cœur de la stratégie de l'idéologie ultralibérale que nous subissons depuis plus de 40 ans. Le creusement des déficits est la machine à fabriquer du cash pour les banques auxquelles les États sont dans l'obligation d'emprunter et qui dit emprunt, dit intérêts à rembourser.

L'accroissement du déficit en France est le résultat du recul de la consommation qui a entraîné un recul des entrées fiscales produites par la TVA. Les politiques menées d'aides aux entreprises le tel le CICE (Crédit d’impôts, compétitivité et emploi) tout cette masse d'argent publique donnée aux entreprises pour créer des emplois a été engloutie pour servir de gras dividendes. Il y a même des entreprises qui ont perçu le CICE et qui ont supprimé des emplois. Argent, notre argent distribué sans compter, sans contrôle. Qui sont les fraudeurs les demandeurs d'emploi, ou le patronat qui pille les finances publiques et ne tient pas ses engagements. Quelques exemples: Orange 79 millions d'euros de Cice et suppression de 3751 emplois, PSA 80 millions d'euros de Cice et suppression de 8000 emplois, Véolia 30 millions d'euros de Cice et suppression de 700 emplois.

Le CICE c'est 20 milliards d'euros jusqu'en 2017, il devait permettre la création de 300000 emplois, le CICE c'est 8 milliards d'euros en 2014, avec les résultats que l'on constatent en matière d'augmentation du chômage. C'est 8 milliards d'euros de cadeau fiscal au Medef et à mettre en regard de l'augmentation du déficit de l’État qui a augmenté de 4 milliards d'euros en un an. En clair 8 milliards d'euros versés au Medef et pas un emploi de créer. Si nous n'avions pas versé au Medef ces 8 milliards d'euros, peut-être que le déficit aurait diminué cette année. Tout cela souligne que la politique menée n'a pas pour objectif la baisse des déficits, elle a pour objectif la prédation des finances publiques pour alimenter le moloch de la spéculation financière et la dramatisation sur les déficits a pour objectif de nous faire accepter cette politique de réduction des services publics et de remise en cause du contrat social.

Tous ceux qui s'opposent à cette politique sont ringardisés, méprisés, ignorés. Les tenants de la politique ultralibéral sont les modernistes. Pourtant qu'est ce qu'il y a de moderne, de novateur dans la stratégie ultralibérale qui veut réimposer un contrat social d'avant 1870. Elle veut revenir sur la réduction du temps de travail, baisser les salaires, privatiser la Sécurité Sociale. Nous réaffirmons, ici, que sans développement du progrès social, il n'y aura pas de progrès économique. Nous faisons notre cette citation de Pierre Mendès France en 1976: «le déficit de progrès social vient souvent d'un déficit de démocratie.»

Le système politique actuel est à bout de souffle. Les médias sont entre les mains des banques. La droite nous propose la même politique. Le Front National n'est que le bouffon utile, qui s'engraisse sur le déficit de démocratie et les promesses n'ont tenues, agité par celles et ceux qui dans l'ombre font tout pour imposer une politique qui ne sert que la finance. Ce sont les résultats de la politique en cours qui favorise le FN.

Une alternative de transformation sociale est possible, elle doit s'appuyer sur politique d'investissement favorisant le développement industriel, en arrêtant de subventionner la rente, improductive et spéculative, par une politique d'augmentation du pouvoir d'achat des salaires et des retraites. En instaurant un véritable partage des richesses produites par le travail salariés, en favorisant : les investissements productifs compatible avec un développement durable, les salaires, les retraites et à la protection sociale.

Dans notre pays, il y a rarement d'évolutions significatives, sans rupture 1789, 1871, 1945, 1958, 1968. les institutions actuelles sont aujourd'hui paralysantes, car elles ont consacré l'appropriation des pouvoirs par une castre professionnalisée, qui ne peut pas comprendre la situation économique et sociale de ceux qui produisent la richesse et qui s'appauvrissent tous les jours un peu plus. Les grands partis politiques de l'alternance en sont la conséquence et ne sont plus que le vase clos des ambitions personnelles ou comme le disait Voltaire«ils ne se servent de la pensée que pour autoriser leurs injustices et n'emploient  les paroles que pour déguiser leurs pensées.»

Il apparaît de plus en plus évident et nécessaire que les citoyens, les salariés reprennent la main pour imposer des transformations incontournables pour que l'humanité reprenne le chemin du progrès. Ce chemin, pour mettre en œuvre les changements sociaux, économiques, environnementaux culturels, éducatifs, doit surgir d'un puissant mouvement social, populaire et progressiste. Car à l'évidence aujourd'hui le changement ne peut provenir que d'une mobilisation citoyenne déterminée.

Pour cela utilisons tous les moyens à notre disposition pour créer les conditions de cette mobilisation pour construire autrement un autre chemin.

« Une société humaine est une structure qui évolue avec succès parce qu'elle est capable de changement et que le présent n'est pas son point d'arrivée. » Éric Hobsbawm.

Posté par Alainramos à 15:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 septembre 2014

Au Blanc-Mesnil, après les mobilisations citoyennes, la municipalité doit exprimer sa solidarité au peuple Palestinien

Partagez la paix

Pour le moment, il règne un cessez le feu précaire autour de Gaza. Situation qui est le résultat des mobilisations citoyennes qui sont déployées dans le monde et au Blanc-Mesnil. Mais, nous savons pertinemment que nous sommes encore loin du processus de Paix devant conduire à la création d'un État Palestinien et donnant à Israël la possibilité de vivre dans des frontières sures. Bref, nous sommes encore loin du respect de l'ensemble des décisions prises par l'ONU et de la perspective de la paix découlant de l'accord d'Oslo.

Oui, le cessez le feu est précaire. Cette situation doit nous conduire à ne pas baisser la garde de la mobilisation contre le gouvernement de la droite Israélienne. D'autant, qu'il ne se passe pas de jour sans que celui-ci poursuive ses actions et provocations pour empêcher de facto la création d'un État Palestinien, en poursuivant sa scandaleuse politique de colonisation.

Situation anachronique, au moment, où de plus en plus Israéliens renoncent aux mirages des colonies juives et souhaitent faire sortir leur pays de la spirale destructrice de son idéal. Les actes de la droite israélienne, doivent se comprendre dans ce qui est son rôle au Moyen Orient.Nous n'affirmons rien, car nous avons pas tous les éléments d'analyses. Mais, nous ne faisons des constats, depuis la guerre des six jours en 1967, la modification du rapport des forces dans cette partie du monde, a largement contribué à la situation actuelle et à l'émergence des fanatismes religieux de toutes natures, dont l'instrumentalisation masque une véritable guerre d'appropriation par les finances mondialisées des matières premières et plus particulièrement du pétrole, sans oublier l'eau. Il ne faut pas oublier que le premier choc pétrolier marque le début du développement de la politique ultralibérale qui a été initiés par Tatcher et Reagan qui a conduit de crise en crise et de dérégulation en dérégulation à la crise 2008. Le maintien au Moyen Orient d'une crise chaude, c'est dire de guerre, fait partie intégrante de la stratégie des ultralibéraux, qui ont besoin de maintenir une situation de peur pour poursuivre leur action de prédation planétaire.

Tout cela pour dire que les mobilisations pour soutenir le peuple Palestinien et pour la Paix au Moyen Orient sont extrêmement importantes, pour le peuple Palestinien, mais aussi pour nous qui souhaitons que la marche du progrès social reprenne sa route dans notre pays et dans le monde.

Tout au long de son histoire, la commune et les habitants du Blanc-Mesnil ont toujours été avec les peuples qui luttaient pour leur indépendance, leur liberté. Cette longue tradition de lutte pour la Paix c'est exprimé de manière très forte cet été dans le soutien au peuple Palestinien de Gaza. Pas moins de 3 manifestations citoyennes, mais il y a malheureusement un changement jusqu'à maintenant la nouvelle municipalité ne sait pas engagée publiquement pour exprimer sa solidarité au peuple Palestinien. Ce changement n'est pas anodin, il souligne l'accord de fond de cette nouvelle équipe avec la stratégie des politiques ultralibérales qui favorisent les foyers de tensions pour conforter ses rapines. Mais nous savons aussi, que ce choix de la nouvelle majorité UMP/UDI n'est pas partagé et fait débat.

La question de la Paix et l'engagement pour la défendre, la développer, est essentielle.Dans ce cadre il paraît urgent que celles et ceux qui se sont engagés dans des manifestations publiques de solidarité avec le peuple Palestinien, qui ont condamné les actes barbares décidés par le gouvernement Netanyahou, doivent être capable de dépasser leurs différences, pour construire ensemble une action commune, afin que notre commune exprime publiquement son soutien au peuple Palestinien, condamne les actes de guerres barbares engendrées et voulue par Netanyahou et apporte une solidarité concrète par octroi d'une subvention au Croissant Rouge Palestinien.

Ici, nous sommes près sur Folio à favoriser les initiatives nécessaires et urgentes pour que notre ville toute entière réaffirme son soutien au peuple Palestinien martyrisé, pour la Paix et la Justice.

Posté par Alainramos à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2014

Centre commercial Plein Air, lettre aux commerçants de la galerie marchande

Alain RAMOS

Conseiller municipal

 

 

Alter septembre 2014

Madame, Monsieur,

 Comme vous le savez, je suis, depuis l'inauguration du centre commercial Plein Air attentif à l'avenir de celles et ceux qui ont choisi d'y implanter leur activité commerciale.

 Pour de multiple raisons, nous savons que votre situation est difficile. La première étant que l'augmentation de grands centres à la périphérie de notre commune, pèse sur le développement d'un centre commercial le votre. L'ouverture du centre commercial Aéroville, a entraîné l'expansion du centre O'Parinor, qui compte, avec l'ouverture de son complexe de 14 salles de cinémas, attirer 700000 visiteurs de plus. La seconde étant la situation économique et sociale que subissent nos concitoyens qui les conduisent à différer ou à stopper leur consommation. L'accroissement régulier du nombre de demandeurs d'emploi et les signes de déflation peuvent conduire à une grave et longue récession. La troisième sont les charges très lourdes qui sont imposées par le bailleur.

 Résultat, plusieurs enseignes de qualité ont baissé leurs rideaux.

 Dans ce cadre, nous avons la responsabilité de vous informer de ce qui se trame en matière d'implantation nouvelle dans l'immobilier commercial. Le projet le plus fou est celui mené par le groupe Immochan à la Patte d'Oie de Gonesse, le projet EUROPA-CiTY, qui veut implanter plus de 500 boutiques. Un autre projet encore plus proche est dans les cartons des villes de Drancy et le Bourget, qui par l'intermédiaire de leur communauté d'agglomération, travaille avec UNIBAIL à l'implantation d'un grand centre commercial proche du parc des expositions de l'Aéroport du Bourget.

 Comme vous le savez, j'avais émis des doutes sur la viabilité du centre commercial Plein Air, mais une fois celui-ci mise en route, il s'agit de tout faire pour protéger son avenir. C'est pourquoi, à mon initiative, la ville Blanc-Mesnil a pris une délibération pour s'opposer à la création d'Europa-City . Par ailleurs, Monsieur Mignot avait indiqué à ces collègues maires de Drancy et du Bourget sa total opposition à l'implantation d'un nouveau centre commercial dans le quartier de la comète au Bourget.

 Comme vous le savez, sans mobilisation des acteurs les risques sont grands de voir ces deux projets voire le jour. Voilà, il me semble opportun de vous informer d'une initiative importante qui va se dérouler les 20 et 21 septembre 2014, pour s'opposer à la construction du projet inutile EUROPA-CITY. Ces deux journées vont recevoir un retentissement médiatiques important. Le collectif Blanc-Mesnil C'est Vous, Le Blanc-Mesnil Pour Vous, que j'anime fait parti du Collectif Pour le Triangle de Gonesse (CPTG) qui est organisateur de ces deux journées d'action.

 Je vous invite à participer nombreux à cette initiative, pour vous défendre, pour préserver le commerce de proximité et pour protéger les terres agricoles.

 Je vous remercie de l'attention que vous aurez bien voulu apporter à ce courrier et je suis à votre disposition pour répondre à vos interrogations et à vous rencontrer si vous le souhaitez.

 Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l'expression des mes sentiments les plus cordiaux.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Alainramos à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2014

Rentrée scolaire: les rythmes scolaires, ouverture d'une école privée religieuse.....

ecole en danger parents et salariés

La première semaine de l'année scolaire se termine. Il apparaît que du coté de l’Éducation Nationale celle-ci se soit passée dans d'assez bonnes conditions. Bien entendu, il nous faut être vigilant, il faut poursuivre le travail d'explication et de mobilisation, pour accélérer l'accueil des enfants dès deux ans à l'école maternelle, agir pour que l'école soit obligatoire à partir de trois ans, afin de pérenniser l'école maternelle, accroître les moyens des RASED, faire en sorte que les effectifs dans les classes ne soient pas supérieurs à 25 élèves. Autre motif de satisfaction l'ouverture du cinquième collège «Jacqueline de Romilly», avenue Aristide Briand, il sera inauguré le 17 septembre 2014.

Comme vous le savez, le bon fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires est depuis les lois Jules Ferry de la responsabilité des communes. C'est à l'aune de ces lois de la République qu'il convient d'observer l'action des municipalités. Les nouveaux rythmes scolaires et l'engagement de la municipalité doivent être analysés dans ce cadre. Notre ville fait partie de ces villes qui d'une manière ou d'une autre ont organisé le sabotage des nouveaux rythmes scolaires décidés par les lois de la République. Premier constat, la nouvelle municipalité, comme c'est devenu sa marque, se défausse sur la municipalité précédente. Dans un courrier aux parents d'élèves, elle indique que rien n'était près et que dans ces conditions elle ne pouvait pas en quelques semaines présenter un projet. Faux, la communauté scolaire de notre ville avait élaboré de manière participative un projet qui pouvait être mis en application dès cette rentrée.

Si rien n'a été fait au Blanc-Mesnil c'est de manière délibérée, pour des raisons exclusivement politiciennes que rien n'a été préparé pour assurer un accueil péri-scolaire de qualité 7000 élèves ont été pour cela pris en otage. Le choix du conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et de son porte parole le maire UMP s'inscrit dans une démarche de déstabilisation de l'école de la République. Il s'agit de manière homéopathique de mettre, jour après jour, des grains de sable pour rendre l'école de la République de moins en moins attractive, pour favoriser la marchandisation de l'enseignement.

Les premières réunions organisées dans les écoles montrent une participation importante des parents et un mécontentement important. Par ailleurs, elles soulignent le manque de courage de la municipalité UMP, qui a refusé que les fonctionnaires territoriaux en charge du péri scolaire participent à ces réunions. Toujours dans la manipulation, tactique pour tenter de faire porter ses responsabilités sur l’Éducation Nationale. La municipalité UMP doit savoir que les parents et les enseignents ne sont pas dupes.

Bref, les parents d'élèves sont mécontents de la manière dont la municipalité assume ses responsabilités.

Cantine gratuite

Autre sujet de mécontentement, la non tenue de la promesse de la restauration scolaire gratuite dans les écoles et pour tous. Nous avions dénoncé dans son temps cette promesse électorale démagogique, nous avions dit qu'avec l'UMP «les promesses n'engagent que ceux qui les croient». Il n'en reste pas moins que cet engagement électoral doit être mis en œuvre. Nous rappelons que la gratuité à un coût, qui se traduira soit par l'augmentation des impôts locaux, soit par l'augmentation de la dette. Nous attendons avec intérêt les choix qui seront effectués par la droite locale.

Sur ce dossier important de l'enseignement, qui concerne 7000 enfants de notre commune, nous continuerons d'agir pour que le conseil des maîtres puisse disposer de 100€ par élève et par an, pour acquérir les fournitures scolaires et les outils pédagogiques nécessaires. Nous demandons le doublement immédiat de ce chapitre afin qu'il soit porté dès cette année à 300000€. Le renforcement des moyens en direction des RASED. Nous réfutons par avance tous les arguments de l'UMP sur cette proposition, ce doublement correspondant à l'augmentation du chapitre des indemnités des élus de 48,93% soit 165000€. Nous demandons l'installation dans chaque classe des tableaux numériques. Nous exigeons le maintien dans chaque école maternelle d'une Atsem par classe. Nous demandons la construction d'une nouvelle école élémentaire dans le quartier nord.

En un mot nous favorisons et soutiendrons toutes les mobilisations nécessaires pour défendre et développer les moyens et les capacités éducatives de l'école de la République au Blanc-Mesnil.

Cela est d'autant plus nécessaire qu'au cœur de l'été et en catimini, le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et son porte parole le maire UMP ont autorisé l'implantation d'une école religieuse privée au Blanc-Mesnil. Choix qui confirme bien cette volonté de marchandiser l’enseignement, choix qui se traduira aussi dans le budget de notre ville.

A propos de cette école privée religieuse Charisma, nous vous invitons à surfer sur internet pour lire un article paru le 27 août 2012 dans le journal Libération qui indique que la Mission Interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires MIVILUDES «ce dit: attentive et vigilante».

Comme vous le voyez pour mettre en place leur politique ultralibérale, le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et son porte parole le maire UMP ne prennent aucune précaution, sur les dangers potentiels dont peut être porteuse cette école privée religieuse. Dans ces temps troubles, il nous semble qu'une municipalité devrait pour le moins faire preuve de vigilance.

Posté par Alainramos à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »