maison pour tous jean jaurès

En ayant eu accès à la facture FLAGP 17001 adressée par l'IFAC à la municipalité de droite extrême d'un montant de 124 116,41€ pour le mois de janvier 2017, nous savons, maintenant, que la décision n°347 du 11/12/2015 validait un contrat de deux ans avec l'IFAC pour un montant de 2 978 794€. Donc, la facture de janvier 2017 de 124 116,41€ représente bien un douzième u montant total annuel soit 1 489 396,92€.

Maintenant, nous sommes en possession d'infos qui nous permettre de soulever un certain nombre de questions.

Dans les 2 978 794€ que paient la commune à l'IFAC, nous savons que que l'IFAC facture à la ville des loyers, pour des équipements qui sont des propriétés communales 115 765€ de loyer et 54 000€ de maintenance soit 169 765€ auxquels il faut rajouter 26 217€ d'amortissement soit 195 982€ soit un loyer mensuel de 8166€

Chers Blanc-Mesnilois, MEIGNEN est bien généreux, en effet vous connaissez beaucoup de propriétaires qui paient le loyer de leurs locataires. Monsieur MEIGNEN est bien généreux avec l'officine de droite.

Voilà, une bien curieuse gestion, que celle de payer des loyers pour des locaux qui appartiennent à la ville.

Dans le contrat passé avec l'IFAC il était prévu des recettes provenant des adhérants, des subventions diverses et des subventions de la CAF pour un montant de 586 000€. Ces recettes devant servir à diminuer la part de la ville.

Or, ce que nous révèle la facture FLAGP 17001 semble indiquer que les subventions ne sont pas au rendez-vous.

Le février 2016, le maire refuse aux élus de gauche d'intervenir sur le dossier IFAC, le 4 mars et 20 mai 2016, Alain RAMOS fait les demandes suivantes :

1°Dossier complet de l'engagement de l'IFAC, comprenant sa situation financière et sa proposition financière.

  • 2°Une copie de la convention de mise à disposition gracieuse à l'IFAC des équipements municipaux.

  • 3°Les statuts de l'association Blanc-Mesnil Animation, le récépissé du dépôt de ces derniers à la Préfecture.

  • 4° la liste des membres du Conseil d'administration de Blanc-Mesnil Animation.

  • 5°Les décisions, les courriers ayant autoriser l'IFAC à sous-traiter ses activités à Blanc-Mesnil Animation. Ces demandes ayant pour objet de préparer le Conseil municipal du 24 mars 2016.

Elles sont encore à ce jour sans réponse. A l'évidence l'opacité entretenue par la municipalité de droite extrême sur ce dossier n'est plus possible. Les Blanc-Mesnilois ont le droit de savoir comment sont utilisés leurs impôts locaux.