l'hévelte

Le cinquième collège du Blanc-Mesnil «Jacqueline de Romilly» ouvert depuis la rentrée scolaire 2014/2015, sera inauguré ce soir par le président du Conseil Général. Ce cinquième collège, au Blanc-Mesnil, est le résultat des actions menées depuis de très longues années par la communauté scolaire et par l'ensemble de la gauche Blanc-Mesniloise. Ce collège existe aujourd'hui sur un terrain qui a été mis gratuitement à la disposition du Conseil Général par la municipalité de gauche.

Bref, en un mot l'actuelle majorité municipale ne peut se prévaloir en aucune manière de l'implantation de cet établissement scolaire. Ce cinquième collège est le succès de la mobilisation citoyenne de la communauté scolaire de notre ville et de la municipalité précédente.

Le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et son porte parole le maire UMP pourront éventuellement se prévaloir de la mise à la disposition du Conseil Général de quelques chaises, pour l'inauguration de ce soir, mais cela n'est même pas certain.

 

chaise

En qui concerne le nom, pour ma part j'avais une inclinaison pour Suzanne Lacore une des 3 premières femmes ministres du Front Populaire, avec Marie Curie. Suzanne Lacore était une enseignante, elle a été, dans le gouvernement Blum, chargée de la protection de l'enfance.

Sur ce dossier, comme sur beaucoup d'autres, le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et son porte parole le maire UMP appliquent la stratégie du coucou.

Ils s'approprient les idées, les actions des autres, pour masquer leurs décisions.

Ils avaient promis la gratuité de la restauration scolaire, ils ne tiendront pas leur engagement. Ils avaient promis de ne pas augmenter les indemnités des élus, elles ont augmenté de 48,93% et coûteront en six ans 950000€ supplémentaires au budget communal. Ils avaient promis de réduire les frais de communication, mais ils éditent un nouveau journal. Ils couvrent la ville d'affiches à l’effigie du maire.Ils avaient promis un travail d'équipe au sein de la majorité et des adjoints au maire découvrent des décisions prises concernant leur délégation, pendant leurs vacances. Ils chassent et harcèlent, avec une prédilection pour les femmes, depuis six mois les fonctionnaires territoriaux, baissent les salaires, remettent en cause les avancements. Ils appuient la stratégie du Medef et de son Président Gattaz, en privant les salariés d'un outil utile à la défense de leurs droits, la bourse du travail.

Bref, cette citation de Voltaire leur va comme un gant:«ils ne se servent de la pensée que pour s'autoriser leurs injustices et n'emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées.»