cachin

Pour rentabiliser son rouleau de ruban tricolore, le maire de droite extrême a invité le 26 septembre 2016, les parents d'élève de la maternelle Marcel Cachin à 15 h 30.

De quoi s'agit-il de faire découvrir l'implantation de salles préfabriquées. On sent par ailleurs son enthousiasme, puisqu'il affirme « qu'il a été dans l'obligation de le faire » pour cause d'augmentation de la démographie scolaire. Ce maire est bien curieux, il signe à tout va des permis de construire qui densifient notre commune et il se plaint ensuite d'être dans l'obligation d'assurer l'accueil des enfants qui en sont la conséquence.

Au travers de ce courrier nous percevons très clairement que ce choix d'accueillir les enfants en maternelle ne lui plaît pas. Cela est, d'ailleurs, conforme à ses choix politiques qui le conduisent à souhaiter la suppression de l'école maternelle de la République, afin de la confier au secteur privé producteur de dividendes.

Il fut un temps, dans cette ville, lorsque la gauche et les progressistes animaient la municipalité, l'accueil des enfants en maternelle était privilégié et de plus ils agissaient pour que les enfants soient accueillis dès 2 ans. Durant cette période les écoles maternelles Jean MACE, France Block Sérazin, Paul Eluard ont été agrandies, l'école maternelle des Poètes construite. Bref, il y avait une volonté de tout mettre en œuvre pour améliorer l'accueil pour permettre à tous les enfants de notre ville de maîtriser leur devenir.

Aujourd'hui le précaire est privilégié.

Aujourd'hui, il ne règne que la propagande et l'ésbroufe, nous n'avons pas oublié que les dotations pour les fournitures scolaires ont été pour cette rentrée largement amputées.

Cette lettre aux parents d'élève nous permet aussi de revenir sur la campagne de propagande annonçant 4,2 millions d'euros d'investissements pour les écoles. Nous ne notons que dans le courrier du 16/09/2016 que le chiffre est revu à la baisse de 200 000€.

Folio a publié une enquête le 6 septembre 2016 sur ce dossier. Nous faisions remarquer que le montant des investissements recensés aux portes des écoles s’élevait à 2 801 500€ soit un mensonge de 1 398 500€. Sur le panneau de la porte de l'école Marcel Cachin le chiffre annonce 533 500€, dans la lettre du 16/09/2016 l'investissement pour l'école devient 250 000€ soit une différence de 283 500€ en moins. Par ailleurs les 1 106 400€ indiqués pour le groupe scolaire Lurçat/Wallon ne sont pas encore dépensés puisque les travaux ne sont pas encore effectués.

Il ressort donc que les investissements réellement engagés par la commune à ce jour s’élèvent à 1 401 600€, donc, très inférieur au chiffre avancé de 4 200 000€ . Le maire de droite extrême nous manipule. Car avec 1 401 600€ les investissements 2016 sont inférieurs à ceux de 2015.