attention arnaque

Il dit vivre un rêve. Comme chacun le sait, il y a loin du rêve à la réalité. Dans sa rêverie il indique qui a fait 2 millions d'euros d'économie, pour nous annoncer qu'il va pouvoir réduire la dette de 650000€, mais où sont passés les 1350000€ manquants ? De plus, il arrive à 650000€, en ayant réduit de 450000€ les investissements. Bref, il contribue, ainsi, à la politique d'austérité qui ruine la croissance et détruit les emplois. Politique, chacun le constate tous les jours, qui coûte de plus en plus chère économiquement et socialement.

La réalité ce n'ait pas qu'il ait fait des économies, mais qu'il a fait des dépenses différentes. Comme nous sommes taquins, nous allons décliner quelques chapitres de ses dépenses différentes :

Chapitre 6257 réceptions + 35000€ + 18%

Chapitre 6531 indemnités des élus + 95406€ + 27% seulement une partie de l'année 2014

Chapitre 6574 subventions au fonctionnement associations + 1341558€ + 38% chacun pourra constater que malgré les suppressions des subventions à la bourse du travail, à la CNL, au mouvement de la Paix, à la Ligue des droits de l'homme, à l'Office Local du Sport, ce chapitre ne connait pas la chasse aux économies. Il semblerait que le critère « association lucrative sans but » soit surtout les apprioris idéologiques de Meignen. Une augmentation de 38% des subventions dès la première année fleure bon le clientélisme.

Chapitre 65732 versement aux Assedic +400000€ contre 0. cela en dit long sur le développement de la précarisation des emplois que la nouvelle municipalité va mettre en place.

Voilà quelques exemples de détail.

Plus globalement

Chapitre 011 Charges à caractère général + 341693,75€ + 2%

Chapitre 012 Charges de personnel et frais assimilés + 653520€ + 1%

Chapitre 65 Autres charges de gestion courantes + 1344505€ + 17%

Ces chiffres proviennent des documents et mémoires qui ont été votés par l'UMP, lors du conseil municipal du 25 septembre 2014. Nous les tenons à votre disposition.

Comme vous le voyez tout cela est bien loin du discours trompeur sur les soit-disants 2 millions d'économies, soulignées à grand renfort de pipeau.