carton rouge

Vous trouverez ci-dessous, le vœu déposé par les élus de gauche, pour défendre, protéger, développer la Sécurité Sociale et favoriser les mobilisations citoyens pour assurer la pérennité du contrat social de la République. Sans, surprise, MEIGNEN soutien de FILLON a refusé de soumettre ce texte au débat du Conseil Municipal, confirmant ainsi son soutien aux objectifs voulus par le candidat FILLON, de remettre en cause la Sécurité Sociale. Pour cela il n'a pas hésité à bafoué le règlement intérieur du Conseil Municipal et la démocratie .

                                      « VOEU DU GROUPE BLANC-MESNIL AU COEUR

DEPOSE POUR LA SCEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL

DU 12 DECEMBRE 2016

 La ville du Blanc-Mesnil a toujours été porteuse d'une vision progressiste du bien vivre ensemble. C'est pourquoi elle a construit une politique audacieuse en matière de santé publique et de réductions des inégalités sociales et territoriales de santé.

 Pour cela, en s'appuyant sur la Sécurité Sociale imaginée par le Conseil National de la Résistance, décidée par le général De Gaulle et mise œuvre par Ambroise Croizat, la commune du Blanc-Mesnil a mis à la disposition de sa population des Centres Municipaux de Santé.

 La ville avec les Centres Municipaux de Santé et en lien avec la médecine de ville a bâti une politique sanitaire et sociale qui a fait d'elle une pionnière dans notre pays. Cette politique audacieuse s'appuyant sur le tiers payant et des tarifs conventionnés a permis au plus grand nombre de Blanc-Mesnilois-es d'accéder à des soins de qualité.

 Pour cela, notre ville a su élaborer avec la Branche Maladie de la Sécurité Sociale et les mutuelles des conventions et des accords favorisant l'accès aux soins. Notre ville a également ouvert de nombreuses voies d'actions de prévention et d’éducation à la santé, soutenues ensuite par les ARS.

 Le conseil municipal est fier de ce travail effectué par la ville depuis 1945.

 Malheureusement, le conseil Municipal s'inquiète des menaces que font peser la sphère marchande et les assurances privées sur le devenir de la Sécurité Sociale, pour s'approprier les cotisations sociales des salariés.

 Le Conseil Municipal du Blanc-Mesnil s'oppose :

 À toute dénaturation de la Sécurité Sociale et de sa branche maladie.

À la suppression du tiers payant

À ce que seules les affections graves et de longues durées soient prises charge par l'assurance maladie

Aux transferts vers les assurances privées de toutes les autres maladies

À la disparition de l'assurance maladie universelle

Le Conseil Municipal du Blanc-Mesnil participera et soutiendra toutes les initiatives de mobilisation citoyenne ayant pour objectif la défense, la protection, le développement de la Sécurité Sociale, pierre angulaire du contrat social de la République.»