egalite et justice

Après les élections de mars 2015 du Conseil Départemental, la gauche majoritaire a décidé d'attribuer, aux 18000 familles de notre département dont un enfant entre en sixième dans les collèges de la République, un chèque de 200€ pour l'achat des fournitures scolaires.

C’est un engagement de campagne. La gauche a tenu son engagement.

Bien entendu et sans surprise la droite du département a voté contre ce choix. Non seulement elle a voté contre, mais elle a été devant la justice administrative. Maintenant le dossier va aller en appel devant le Conseil d’État. Dans le même temps le conseil départemental du Val d’Oise dirigé par la droite a décidé d'augmenter les tarifs de la restauration scolaire dans les collèges.

En utilisant les prétoires, la droite du 93, tentent de remettre en cause un des engagements fort de la campagne de la gauche, lors des élections départementales de mars dernier. Décidément la droite a un problème avec le respect du suffrage universel et avec la démocratie.

Bref, la droite du 93 a délibérément décidé de frapper le porte monnaie de 18000 familles. Non seulement elle s'attaque au pouvoir d'achat, et dans le même temps elle prive les commerçants du 93 de 3500000€ de chiffres d'affaire, 3500000€ qui auraient été les bienvenus et auraient contribué à stabiliser les emplois dans ce secteur.

Bien entendu les conseillers départementaux Thierry Meignen et Christine Cerrigone ont eux aussi fait le choix de s'opposer à l'attribution de 200€ aux élèves entrant en sixième.Ce choix idéologique, montre que contrairement à ce qu'ils affirment ces deux élus de droite extrême font de la politique et une politique qui va l'encontre des intérêts des Blanc-Mesnilois. Ce choix confirme la non tenu par ces deux élus de leur promesse de la gratuité de la restauration scolaire au Blanc-Mesnil.

En clair la droite du 93 prend otage 18000 enfants de notre département pour assouvir ses passions idéologiques régressives.