14 août 2015

Le 13 aout 2015, Folio du Blanc-Mesnil a eu la joie d'accueillir son 50000°visiteurs de l'année.POUR QUE VIVE LA LIBERTE!

Le 13 août 2015, Folio du Blanc-Mesnil a passé la barre des 50000 visiteurs en 2015. Folio du Blanc-Mesnil vous remercie pour votre soutien. Folio du Blanc-Mesnil est un outil important au service de la démocratie, il est, pour les Blanc-Mesnilois, un outil au service de la liberté d'expression. Folio du Blanc-Mesnil est d'autant plus important que la municipalité en place et par tous les moyens veut imposer une chape de plomb sur l'ensemble des activités associatives et citoyennes, pour envelopper de ténèbres sa politique de... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2015

Folio du Blanc-Mesnil convoqué au Tribunal de Grande Instance de Paris, le 18 septembre 2015

  Folio du Blanc-Mesnil vient de recevoir une convocation pour première comparution du Tribunal de Grande Instance de Paris, pour le 18 septembre 2015 à 11 heures. Vous trouverez ci dessous le contenu de la lettre de convocation. « En application de l'article 80-2 du Code de Procédure Pénale, je vous informe que j'envisage votre mise en examen. A cette fin, je vous convoque pour procéder à votre première comparution dans une information ouverte pour: pour avoir à Paris, le 31 octobre 2014, en tous cas sur le territoire... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 août 2015

Il y a 79 ans le fascisme engageait la guerre civile espagnole. un poème de Manuel ALTOLAGUIRRE, Madrid 1937

MADRID, 1937.   Horizons de guerre, dont les lueurs, dont les aurores soudaines et brèves, les aubes fugaces, les salves, les feux, multiplient la mort qui n'en finit plus. Ici à Madrid, la nuit, seul et triste, mon front et le front deviennent synonymes et sur mon regard se versent comme des pleurs tous les héros qui tombent engloutis par l'abîme vert de mon visage. Je sais que je suis désert, que je suis seul, que le front parallèle à mon front dédaigne ma douleur et m'accompagne. Devant le cercle de feu plein... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2015

SOLIDARITE ACTIVE AU JOURNAL ALTERNATIVES ECONOMIQUES

  Comme vous le savez, la plupart des journaux sont inféodés à l'oligarchie financière. Il existe encore quelques journaux libres. Bien entendu, leur situation économique n'est pas brillante. Cet article a pour objectif de vous appelez à soutenir, le mensuel ALTERNATIVES ECONOMIQUES. La Scoop Alternatives économiques est en danger. Cette situation oblige à puiser dans les fonds propres que la coopérative avait réussi à constituer, depuis 30 ans. Mais au final, si AE continue à subir des pertes de la même ampleur en 2015 et... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2015

Le Blanc-Mesnil: Mise au point de l'Office Local du Sport

  Juste une mise au point….à l’attention des responsables et présidents des associations sportives du Blanc-Mesnil. Madame, Monsieur le Président, Juste une mise au point pour préciser qu’une association sportive n’a pas vocation à redistribuer à d’autres associations, les subventions qui lui ont été attribuées sur des missions précises pour des publics ciblés. Il est là, fait référence aux crédits d’Etat CNDS, auxquels l’OLS a émargé : L’un, dans l’enveloppe départementale sur des actions communiquées pour... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2015

Il y a 79 ans les fascistes de Franco, assassinaient FEDERICO GARCIA LORCA, ils voulaient assassiner la liberté d'expression.

FEDERICO GARCIA LORCA   Garcia Lorca, mon frère: C'est encore moi, ne crains rien.... Je viens, parce que ce cœur humain, le mien, N'a pas la force d'imposer Le silence là où l'on doit la gratitude.   Je viens et je viendrai tant qu'il y aura poésie, Vie et peuple d'Ibérie, Je viens et je viendrais à ton pèlerinage T'offrir la misère d'une oraison lusitane et sombre.   Je viens, blanc poète de la Sierra Nevada, Fils nouveau de l'Espagne! Je viens, mais toi, ne dis rien; Laisse un pauvre poète de la... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2015

Il y a 79 ans les fascistes assassinaient FEDERICO GARCIA LORCA§!

  CHANSON DE LA VIERGE GITANE.   Ay! Féderico! Tombé sous le ciel de «ta Grenade», Sous la nuit d'Ibérie, la main levée, Comme un oiseau-un chant aux lèvres!   Ay! Féderico! En toi la Liberté assassinée, La patrie à nouveau foulée aux pieds Par les hordes brutales de Genseric!   Ay! Féderico! Vierges Andalouses déjà vieilles... Les hommes aux yeux secs des montagnes...   Ay! Féderico! Les chiens du vent aboient dans la pleine, Plongeant dans la nuit le cœur de l'Espagne!     ... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Au Blanc-Mesnil: l'entreprise de démolition mise en oeuvre par la droite extrême!

  La fin juillet 2015, nous amène à constater que notre ville et la politique menée par la droite extrême depuis avril 2014 font l'objet de plusieurs articles dans les médias, l'Humanité, Le Parisien, le Canard Enchaîné. Tout cela ne donne pas une excellente image de notre commune. En effet, il est question de censure et d'attaque contre la liberté d'expression, de manœuvre pour discréditer le CASC et la CGT, pour préparer les Blanc-Mesnilois à la remise en cause par la droite extrême des subventions aux œuvres sociales du... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Il y a 101 ans ils ont tué JEAN JAURES. Une vidéo du groupe ZEBDA hommage il chante: Pourquoi ils ont tué Jaurès

IL Y A 101 ANS, LE 31 JUILLET 1914. ILS ONT TUE JEAN JAURES.
Posté par Alainramos à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2015

Guerre civile espagnole, poème de Vincente HUIDOBRO Espagne

  ESPAGNE.   Des traîtres nocturnes à l'âme marécageuse Frères de la vipère et des tenues de deuil Ont poignardé la belle étoiles chargée d'espoir Parmi les algues les ténèbres les fleuves défunts   Souffle la mer qui fait des pyramides de larmes De fatals escaliers des musiques avec du sang Sous des nuées qui passent comme des chars blessés Dans un ciel tout altéré plein de canon distants   l'épopée du peuple qui exige son destin Lève des fronts au ciel et brise de grands courages Et les fantômes... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]