27 octobre 2019

LE BLANC-MESNIL N'EST PAS UN JEU DE MONOPOLY, NEANMOINS NOUS RAPPELONS QUE DANS CE JEU, IL Y A UNE CASE PRISON!

  La saga judiciaire, de deux élus de Levallois-Perret, s'est développée de manière concomitante au développement de la spéculation immobilière faisant main basse sur cette commune des Hauts de Seine. Dans notre commune, la justice intervient déjà et elle donne raison à celles et ceux qui ont décidé de s'opposer à béton Mesnil, à celles et ceux qui voulent préserver le parking de 300 places de la gare du RERB et l'espace vert sauvage couvert d'arbre de qualité qui fait la joie des enfants du quartier des Sables La... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2019

MONSIEUR MEIGNEN VOS CHOIX NEO LIBERAUX APPAUVRISSENT LES BLANC-MESNILOIS ET LA COMMUNE

  La semaine dernière, Madame Valérie Pécresse et Monsieur Gérard Larcher représentants les Républicains et Libres sont venus apporter leur soutien à monsieur Meignen. En sollicitant le soutien de madame Valérie Pécresse et de monsieur Gérard Larcher, monsieur Meignen exprime son soutien aux politiques de ces responsables nationaux des Républicains. où de Libres. Dans ce cadre, la visite de Madame Précesse présidente du parti "LIBRES" souligne que contrairement aux affirmations du maire actuel qui essaie de masquer ses... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2018

MONSIEUR MEIGNEN SI VOUS N'ASSUMEZ PAS VOS CHOIX, C'EST QUE VOUS SAVEZ QU'ILS NE SONT PAS CONFORMES A L'INTERET GENERAL

  Monsieur Meignen, il faut que vous, vous décidiez d'assumer vos choix politiques et leurs conséquences. Le double langage, de votre communication, devient de plus en plus visible. Vous ne pouvez pas décliner le soi-disant bienfait de celle-ci à grand renfort de dossier dans « le soi-disant journal municipal » et vous présentez comme une victime expiatoire des politiques de vos prédécesseurs. Cette stratégie de la désinformation, a été déployée dans le n°90 « du journal soi-disant municipal, dans les pages... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2018

LA POLITIQUE MUNICIPALE DE DROITE EXTRÊME CONTRIBUE A LA DEGRADATION DES CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL DES BLANC-MESNILOIS

  Ce qui se passe actuellement dans notre pays est,aussi, le résultat d'une lente et régulière dégradation des rapports entre les citoyens et les élus. Depuis, plusieurs décennies, les alternances politiques ont démontré que celles-ci mettaient en œuvre des politiques bien peu différentes qui justifiaient l'austérité imposée au salariat. Depuis, la crise boursière de 2008, la situation s'est aggravée. Il apparaît ainsi que les responsables de celle-ci c'est à dire les spéculateurs financiers n'ont eu de cesse de faire payer,... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2018

MEIGNEN: MAIRE DE DROITE EXTRÊME QUI N'ASSUME PAS SES CHOIX DONT LES CONSEQUENCES SONT CATASTROPHIQUES!

Dans le n°92 du « journal dit municipal », le maire de droite extrême , élu depuis avril 2014, une nouvelle fois, botte en touche pour se dédouaner des conséquences de ses choix politiques. C'est pitoyable ! Nous allons dresser la liste de ses choix et de leurs conséquences. -La vente à la Cogedim de 4882 m² du parc urbain Jacques Duclos,  va entraîner la destruction de plusieurs centaines d'arbres de plus de 40 ans. -La vente à la Cogédim , des terrains réservés à l'extension du lycée Mozart,  empêche... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2018

MASSACRE À LA BÉTONNEUSE

Posté par Alainramos à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2017

BETON FRAPPE: LES NOUVELLES VICTIMES SONT LES RIVERAINS ET LES USAGERS DU RERB

Le béton frappe. La nouvelle victime est le quartier de la gare RER B. La majorité municipale, Les Républicains/UDI, a bradé le parking nord du RER B à la Cogedim, pour permettre la construction de 250 logements. Cette décision entraîne la suppression de 200 places de stationnement. Les victimes, de ce choix effectué sans concertation, sont les Blanc-Mesnilois usagers du RER B dont les difficultés de stationnement vont s'aggraver et les riverains du quartier déjà submergés de véhicules en stationnement, ainsi, leurs voiries... [Lire la suite]
Posté par Alainramos à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]