liberte egalité fraternité

Il faudra travailler plus , et pour faire bonne mesure , baisser encore les impôts de production , c'est a dire continuer a faire peser l'essentiel de l'effort sur ceux qui en fournissent déjà le plus gros .
Macron donne le cadre de son éventuel futur mandat .
Les inégalités qui se sont aggravées , la richesses qui s'est accumulée sur une partie infinitésimale de la population , la dégradation des services publics , leur paupérisation , l'augmentation de la pauvreté , les alertes GIEC, ce n'est pas le sujet pour lui .
C'est bien la baisse du niveau de vie , la poursuite de la politique mise en œuvre , qui a produit un pays divisé comme jamais qu'il compte poursuivre et même accélérée .
En ne s'embarrassant pas des formalités démocratiques , les ordonnances si on en croit la presse y suffiront pour conclure la réforme des retraites , c'est a dire le report de l'âge légal de départ .
Pour faire passer la pillule il s'appuie sur son bilan économique , qui serait la preuve de sa réussite et un blanc seing pour poursuivre .
La baisse du chômage en catégorie A , cache pourtant une précarité du travail rarement atteinte et le halo autour du chômage touche deux millions de personnes .
La croissance exceptionnelle de 2021 n'est que le rattrapage partiel de son effondrement antérieur .
Quant au reste .
La dette culmine a un niveau historique , notre commerce extérieur est dans le rouge vif , le pire résultat de l'UE ...
Le tableau n'est guère brillant , s'en réclamer pour exiger de revenir en deuxième semaine est hardi ...
La presse depuis quelques jours nous affirme dans un unanimisme suspect , que l'affaire est pliée , Macron serait déjà réélu que ce n'est que formalité .
Comment oserait t-on se priver du chef de guerre avance même certains ...
La France a pourtant plus que jamais besoin d'un débat démocratique approfondi , l'opération qui vise a l'en priver , celle qui consiste a enjamber l'élection comme on dit dans les rédactions , est une très mauvaise idées , de celles qui reviennent toujours en boomerang ...!