affiche mai 68 2

Le n°137 de bétonmesnilois, loin d'être un journal d'informations municipales, continue d'utiliser nos impôts locaux et les moyens de notre commune, au service d'un clan dont ses membres vont être candidats, de la droite extrême, aux élections territoriales des 13 et 20 juin 2021.

En effet, pas moins de 5 photos où  apparaîssent les 3 futurs candidats ( une femme, deux hommes) de la droite extrême. Bien entendu, ils sont en situation, mais le systématisme de ces mises en scènes ne trompe plus personne.

Un des candidats se sert de l'opération vaccibus, organisée par la majorité de gauche du conseil départemental, pour se livrer a une manipulation politicienne.

Alors, que la pandémie est au plus haut dans notre département, le moins que l'on puisse dire c'est que bétonmesnil est d'une discrétion assourdissante. Il y a depuis quelques jours, la possibilité de se faire vacciner dans les Centres Municipaux de Santé et cela ne fait l'objet que de quelques lignes. A l'évidence, on sent qu'il n'y a aucune réelle dynamique pour assurer la sécurité sanitaire de la population et plus particulièrement des retraités.

Certes, la question de la vaccination reste, encore, très problématique nationalement. Cette situation peut, que nous questionner sur les capacités du gouvernement à mettre en place une véritable politique sanitaire efficace. La destruction, du service public de santé hospitalière, apparaît avec force, lorsqu'on apprend qu'il faut en Île de France reporter près de 40% des opérations qui peuvent être momentanément différées. Qu'est devenu notre pays, pour être dans l'obligation de recourir à ce type d'expédiant?

Il n'en reste pas moins vrai, que l'absence d'un centre de vaccination au Blanc-Mesnil est un véritable scandale. Notre commune a été absente de la première ouverture du 18 janvier 2021 et elle est toujours aux abonnés absents deux mois plus tard.

Nous rappelons que notre ville compte plus de 3000 retraités de plus de 75 ans, il est, de ce point de vue, pitoyable de lire page 16 du n° 137, le niveau des vaccinés recencés, 17 résidents de Maria Valtat et 72 retraités à risques vaccinés à Livry Gargan et tous les résidents volontaires de Gaston Monmousseau.

Ce triste palmarès arrive comme un démenti à l'affirmation "les centres municipaux de santé se renforcent", démenti accentué par le fait, que le centre municipal de santé Lamaze est resté inaccessible téléphoniquement pendant plusieurs semaines.

Ce article est typique des methodes propagandistes dans les espaces où la liberté d'expression est bafouée, on parle de renforcement pour occulter le réel.

Comme, les numéros précédents, le n°137 est répresentatif de la pratique du clan de droite extrême, manipulation, mensonge, cynisme, mépris, mégalomanie et prédation des biens communs pour servir les intérêts privés.