Conseil municipal du 04 avril 2019 - Vœu du groupe « Blanc-Mesnil au cœur »

 

panneau_attention_danger(1)

La mise en place d’une nouvelle réglementation sur le stationnement en ville provoque de nombreux mécontentements et soulève d’importants problèmes d’ordre divers qui nécessitent de prendre le temps de rediscuter des mesures décidées.

Chacun sait que le stationnement en zone urbaine dense est un sujet complexe qui renvoie à des sujets majeurs auxquels la société d’aujourd’hui est confrontée. Raison de plus pour associer toute la population et traiter cette question en posant tous les enjeux qui s’y rattachent. Aménagement du territoire, écologie, développement durable, place de la voiture en ville, place des réseaux des transports collectifs, modes de vie, droit à la mobilité, jouissance de l’espace public… etc.

Le manque de préparation, de concertation, de discernement pour les mesures mises en place depuis le 1er avril dans notre ville aboutit pour le moins à des dysfonctionnements, des incompréhensions et des injustices qui pénalisent de très nombreux habitants.

Inégalité d’accès à cette réglementation en fonction de son lieu d’habitation et du type d’habitat, singulièrement pour l’habitat collectif, informations contradictoires sur la manière dont sera exercée la manière de faire respecter le dispositif, nombre très important de « cas particuliers » pour qui la situation est ingérable (commerçants, enseignants, travailleurs de nuit, habitants des immeubles collectifs, professionnels amenés à exercer en ville, voitures de service professionnelles, etc.), tous ces sujets et bien d’autres imposent de « revoir la copie » et d’examiner de façon approfondie des solutions autres.

C’est pourquoi le conseil municipal décide de suspendre la réglementation actuelle et d’entreprendre un large débat public, avec référendum d’initiative locale si besoin, pour réglementer le stationnement au Blanc-Mesnil