clowns

Les retraités du Blanc-Mesnil viennent de recevoir, les propositions de séjours, pour l'année 2019. Ce document est bien entendu accompagné d'un éditorial du Maire de droite extrême et de sa compagne adjointe au Maire. Sans surprise, il a pour objet de vanter la politique mise en oeuvre, comme d'habitude des mots pour masquer la turpitudes des maux d'une politique faite pour une très, très petite minorité de retraités.

Ces deux élus parlent d'un accroissement de la diversité des choix, mais si il y a un accroissement c'est avant tout celui  des prix des séjours proposés. de diversité il n'y en a guère 7 séjours seulement et point de diversité de prix. Le prix moyen des séjours par personne est de 1218€.

Corfou:1125€+ 42€ de taxe de séjour, Bulgarie: 750€+4,20€ de taxe de séjour, Monténégro: 840€+ 10,50€ de taxe de séjour, Andalousie 1219€, Canada: 1940€, Ecosse: 925€, Laponie 1570€.

La politque, en direction des retraités, de monsieur Meignen et de madame Cerrigone est avant tout une politique de ségrégation sociale. il faut le rappeler, malheureusement, notre ville est l'une de celle qui subit de plein fouet les politiques d'austérité néo libérales, plus de 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté et 20% de retraités c'est à dire 1700 personnes vivent avec 825€ par mois et la majorité d'entre eux ont une retraite mensuelle inférieure au prix moyen des séjours proposés, par le maire de droite extrême et sa compagne.

De plus, ces propositions concerneront que 140 Blanc-Mesnilois. le moins que l'on puisse dire, mais cela est vrai pour toutes les propositions de la majorité municipale de droite extrême, c'est que ces choix ne s'adressent qu' à une extrême minorité de nos concitoyens retraités.

Devant ces propositions, il est clair que la politique municipale de majorité municipale de droite extrême, montre sans aucune ambiguïté son peu d'intérêt pour la grande majorité des Blanc-Mesnilois retraités. il y a dans notre commune 15,10% de citoyens de plus de 60 ans c'est à dire 8509 retraités. Les propositions de Meignen et de Cerrigone en exclu 8369 c'est à dire 98%.

A l'évidence, monsieur Meignen et madame Cerrigone n'ont que très peu d'empathie vis à vis de la très grande majorité des retraités de notre commune. D'ailleurs, cela se traduit par absence de remise en cause, dans l'éditorial, des choix effectués par le gouvernement de Macron, rien sur la baisse du pouvoir d'achat des pensions de retraite, rien sur la scandaleuse augmentation de la CSG, rien sur la baisse de l'APL, rien sur la remise en cause de la politique de santé qui détruit les hôpitaux publics. Si, ces deux élus ne disent rien sur cette politique d'austérité c'est qu'ils la soutiennent, ils sont favorables à la suppression de l'ISF, ils sont contre l'augmentation du SMIC et l'indexation des retraites sur le coût de la vie.

Bref, comme Macron ils décident et mettent en oeuvre des politiques au service des plus riches et organisent l'aggravation des inégalités.