ag cachin

Depuis la rentrée scolaire, les conditions d'étude et de travail sont extrêmement difficiles au collège Marcel Cachin du Blanc-Mesnil. La cause de ces difficultés des travaux important engagés, pour effectuer une rénovation énergétique, permettant de diminuer de 50% la consommation des bâtiments et d'améliorer les conditions de vie dans l'enceinte du collège.

Le choix a été fait d'accomplir ces travaux dans un site occupé, pour permettre leur réalisation sur 8 oùu10 des mois.

Sans surprise, la nature des travaux a très rapidement dégradé les conditions de vie et de travail dans l'établissement.

Dans ce contexte, les enseignants ont fait valoir leur droit d'alerte( voir le texte que Folio du Blanc-Mesnil a publié le 10 octobre 2018) . La mobilisation été puissante puisque le 9 octobre 2018 100% des enseignants étaient en grève.

Le 10 octobre 2018, c'est l'ensemble de la communauté éducative parents et enseignants qui est mobilisée et qui occupe l'établissement. Ils ont reçu immédiatement le soutien des élus de gauche du conseil municipal et un membre des élus Blanc-Mesnil au Coeur est présent.

La gravité de la situation est telle, le manque de sécurité, le bruit,l'hygiène et la mobilisation puissante font que le Conseil Départemental et l'Inpection d'Académie prennent les mesures nécessaires pour rendre acceptable les conditions de vie et de travail dans le collège Marcel Cachin. Ils s'engagent à poursuivre les actions déployées pour garantir une scolarité sereine et à mettre en œuvre les actions de corrections nécessaires en réponses aux besoins qui seront exprimés par la communauté éducative jusqu'à la fin des travaux.

Il aura fallu la mobilisation citoyenne de la communauté éducative, pour enfin son avis soit entendu par le Conseil départemental et l'Inspextion Académique. Il est déplorable de constater une nouvelle fois que la concertation et la démocratie participative avaient étés ignorées, alors qu'elles sont indispensables pour mener à bien des rénovations de grande ampleur et à assurer le bon déroulement de la scolarité. Tout cela montre que les politiques d'austérité néo libérales portent en elles le développement des inégalités éducatives, culturelles, sociales et territoriales.

Bien entendu, la vigilance est de rigueur.

Comme, nous l'avions malheureusement constaté, pour le lycée Mozart, la majorité municipale de droite extrême est aux abonnés absents. Pour le lycée Mozart Meignen maire/conseiller régional avait refusé de faire voter un vœu sur la situation catastrophique du lycée par le Conseil Municipal et les Conseillers Départementaux du canton brillaient par leur absence remarquée, pourquoi se font-ils élire si ils refusent ou sont dans l'incapacité de défendre l'intérêt général. Il est,aussi, vrai que l'on peut pas être au service de la promotion immobilière privée et se préoccuper des services publics et des conditions de vie des citoyens.

La situation difficile de la communauté éducative du Collège Marcel Cachin, montre que les habitants du Blanc-Mesnil savent se mobiliser pour protéger, défendre l'intérêt général et plus particulièrement l'école de la République.

Ainsi les mobilisations citoyennes font la démonstration de leur nécessité et leur efficacité.

Les élus de gauche du conseil municipal en sont heureux et réaffirment leur disponibilité pour réfléchir, accompagner et agir avec l'ensemble des Blanc-Mesnilois pour construire avec eux un avenir désirable.