titi 1

Décidément, « le journal municipal » n'a plus rien de municipal, c'est devenu un tract du parti « Les Républicains ».

L'éditorial du n°90, le maire de droite extrême affirme « le dynamisme sportif de notre ville n'est plus à prouver ». Cette affirmation n' a pas objet l'exceptionnel engagement sportif des associations de notre commune, elle est purement à destination de son auto promotion. Nous en avons la confirmation à sa lecture attentive .

Le maire de droite extrême espère, que nous ayons la mémoire courte, malheureusement, pour lui cela n'est pas le cas. Faut-il lui rappeler, que la quasi totalité des équipements sportifs implantés sur notre territoire, ne sont pas de son fait mais des municipalités précédentes, qui savaient elles réserver du foncier pour pouvoir implanter les équipements nécessaires au bien vivre ensemble. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

Nous n'aurons pas l'outrecuidence de lui rappeler qu au moment du vote du dernier budget, il avait annoncé pour cette rentrée une section sport étude qui serait implantée dans la ferme Notre Dame et un pratice de golf...Nous n'accepterons la mauvaise excuse de l'archéologie préventive.Il est vrai qu'avec « le journal municipal une nouvelle chasse l'autre, et puis cela sera l'occasion de nous repasser les plats au mois de mars 2019, ainsi la réalité de la politique de la municipalité de droite extrême est souvent virtuelle.

Faut-il rappeler, que la première décision concernant le sport en 2014 a été de revoir à la baisse la rénovation et l'agrandissement de la piscine municipale, en supprimant la fosse de plongée, sans concertation avec les sportifs concernés, décision prise pour soit disant faire des écomonies. Inutile de vous dire que les entreprises concernées n'ont pas perdu le moindre centime, résultat de cette belle décision, nous avons un équipement moins performant qui a coûté autant voire plus à nos impôts locaux. De plus la suppression de la fosse de plongée a abîmé la notoriété, que cet équipement rare dans région aurait pu apporter à notre commune. Cerise sur le gâteau, la toiture végétalisée a elle aussi été supprimée, ce qui en dit long sur le peu d'intérêt que ce maire de droite extrême  porte aux questions climatiques et aux économies d'énérgie.

Il évoque la présence de l'ex-ministre des sports, à propos d'une initiative sur l'apprentissage de la natation, qui n'est qu'un aménagement de ce qui se faisait déjà depuis longtemps, ici, et ailleurs. Nous notons qu'il ne dit pas un mot sur la destruction de la politique sportive publique organisée par Macron, destruction qui va déstabilisée l'ensemble du mouvement sportif national, à la veille des jeux olympiques de 2024. Il est vrai que pour Meignen et Macron les politiques publiques voilà l'ennemi. Bref, ils sont en train de détruire tout ce qui a été fait depuis 1936 par Le Front Populaire, réaffirmé en 1958 par de Gaulle et renforcé par Jospin et Marie Geoge Buffet en 1997. Macron/Meignen ou Meignen/Macron les mêmes choix néo-libéraux conservateurs au service des intérêts particuliers et surtout  financiers, toujours au détriment de l'intérêt général.

La municipalité de droite extrême ne sert pas le sport, elle se sert du sport. Les propos mielleux et bienveillants sur les judokas de l'ESBM le soulignent. Pour notre part, nous sommes inquiets sur le devenir de ce club, nous inquiétons pour l'avenir des sportifs et des dirigeants bénévoles que nous appréciions. Nous invitons à relire les articles publiés par Folio, du 1°août et du 3 septembre 2018. Le maire de droite extrême et son clan utilisent ce club a des fins politiciennes.

Cette vision d'utilisation des sportifs et de leurs clubs, nous la retrouvons dans la fin de l'éditorial. Il y a an était annoncé à grand renfort de communication, le grand succès de la soi-disant politique sportive de la municipalité,  l'arrivée d'Eric Besson comme président du BMS Football, nous allions voir ce que nous allions voir. Effectivement nous avons vu, 9 mois plus tard, Eric Besson démissionne fatigué et écoeuré par les pratiques du Maire et de sa frangine, bref, un beau foutoir. Comme d'habitude, le maire de droite extrême n'hésite pas travestir et à salir la réalité, pour mieux masquer ses responsabilités. Nous vous invitons, à relire le sms d'Eric Besson, afin de vous faire votre opinion, pour cela nous venons de le publier une nouvelle fois,aujourd'hui.

Triste rentrée.....