Lors du Conseil Municipal, les élus de gauche ont présenté le voeu ci dessous. Ce voeu est un outil pour combattre la politique du gouvernement Macron, qui se révèle dans la loi ELAN. Cette loi organise la privatisation des organismes HLM, pour cela elle réduit les moyens des Offices d'HLM, qui n'auront plus les possibilités de construire des logements sociaux, ni les moyens d'entretenir le patrimoine. 

Le conseil d'administration d'Habitat 93 a cédé aux menaces du gouvernement Macron et a ouvert la possibilité de mettre en vente une partie de son patrimoine.

Ce choix est inacceptable et ouvre la voie d'une exclusion de leur logement d'une grande partie de leurs occupants actuels.

Cette solution sera facilité par le fait que le gouvernement Macron veut mettre fin aux modalités du bail actuel dans le secteur HLM, en imposant une révision du bail comme dans le secteur privé, tous les 6 ans voire tous les 3 ans.

Une nouvelle fois, les familles précarisées et les retraités seront les premières victimes de ces régressions sociales. Ces régressions sont dans la logique de la réduction de l'APL!

Lors du conseil municipal, du 28 juin 2018, nous avons constaté, sans surprise, que Meignen et sa majorité de droite extrême ont fait allégeance au gouvernement Macron, en refusant de soutenir le voeu que les élus de gauche avaient soumis au vote. Ainsi, par ce vote Meignen et sa majorité de droite extrême marquent leur volonté de se débarrasser des quartiers populaires.

voeu H 93