avec vente privé;com

Aujourd'hui 24 avril 2018, les salarié(e)s de vente-privée.com se sont rassemblé(e)s devant leur entreprise rue des Frères Lumière au Blanc-Mesnil.

Ce rassemblement, à l'initiative de l'UD CGT 93 et de l'UL CGT du Blanc-Mesnil, poursuivait deux objectifs, le premier exprimer la solidarité et le soutien à ces salarié(e)s qui se sont mis en grève pour améliorer leurs conditions de vie, le second pour valoriser la victoire de ce combat.

En effet, après plusieurs jours de lutte, les salarié(e)s de Vente-privée.com ont signé ,ce matin à 6 heures, un accord qui leur donne une prime de participation passe de 200€ à 900€ soit 700€ de plus.,et 2% d'augmentation et le paiement de deux jours de grève. Bref, nous sommes loin, de la méprisante attributionde bon d'achat....

C'est un succès important, car il souligne qu'il est possible d'améliorer la situation des salarié(e)s. Il montre, aussi, que « l'argent magique » existe et qu'il est possible, que le résultat du travail des salariés(e)s qui sont les uniques producteurs de richesse peut-être aussi redistribué aux salarié(e)s.

Les salarié(e)s de vente-privée.com font la démonstration que le combat pour une juste répartition des fruits de leur travail est possible.

Cette lutte et cette victoire ouvrière montrent, que la création d'un rapport de force est le bon chemin, pour faire reculer le patronat et ses alliés de tout poil.

Aujourd'hui en France, des luttes revendicatives se développent partout, sous différentes formes, mais elles ont un unique objet un meilleur partage des richesses produites et l'exigence du respect du contrat social qui fonde la République.

Voilà pourquoi, il faut soutenir les actions de ceux qui luttent, les cheminots, les agents d'Air France, les hospitaliers, les agents d'EDF, les salari(e)s de Ford. Ils se battent pour défendre et développer la qualité des services, en clair, ils se battent pour que le patrimoine national ne soit pas bradé aux mercantis du CAC40.

Blanc-Mesnil est ville où la majorité de ses habitants sont des ouvriers, des employés, des techniciens, avec un revenu moyen mensuel de 1178€ et dont 20% des retraités vivent avec moins de 800€ par mois. En clair, 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Cette situation sociale souligne les dégats qu'ont produit les politiques d'austérité que nous subissons depuis des décennies.

Cette situation fait qu'une très grande majorité de Blanc-Mesnilois soutient et se reconnaît dans les luttes en cours.

Dans cette situation, aujourd'hui au Blanc-Messnil, il ya deux catégories d'élus, ceux qui soutiennent, le Medef, les politiques d'austérité exigées par la CAC 40 et la finance mondialisée, ils ferment la Bourse du travail et envoient la police municipale aux abords des luttes, il s'agit de la majorité municipale de droite extrême, ils ont pour nom Meignen, Monany, Ranquet, Boumedjane, Cerrigone.

Et il y a ceux qui soutiennent les luttes et accompagnent les salari(e)s qui agissent pour défendre et améliorer leurs conditions de vie et de travail, ceux là ils ont été présents tout au long de lutte des travailleurs de Vente-privé.com, ils ont pour nom Mignot, Buffet, Gay, Ramos, Bramy, Barrés, Milot, pas étonnant ils sont de gauche et agissent avec le PCF et Génération-s.

Voilà, pourquoi le temps du rassemblement des forces de gauche, de progrès et de l'écologie n'est pas une question abstraite, car à l'évidence pour les salarié(e)s, il faut mieux avoir une municipalité de gauche, pour protéger l'emploi, les conditions de travail et de vie et augmenter le pouvoir d'achat.

La belle victoire des salaré(e)s de vente-privée.com, fait aussi la démonstration que la gauche rassemblée localement est aussi un élément important pour le succès des luttes des travailleurs.