tatrarin de tarascon

Nous poursuivons, la diffusion des bonnes feuilles du rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Vous l'avez sûrement remarqué  le Journal « Municipal » n'est rempli que des succès rencontrés par la municipalité de droite extrême, rempli des exploits de notre Tartarin de la rue Lauriston. Or, la lecture attentive du rapport de la CRC nous envoie un éclairage bien différent.

Nous allons ci dessous vous transmettre les commentaires sur la gestion du théâtre du Blanc-Mesnil.

« La fréquentation du Théâtre du Blanc-Mesnil est relativement faible. Tous publics confondus incluant les concerts réalisés par les élèves du conservatoire et les événements réalisés par le service municipal de la ville a été fréquenté par 8587 visiteurs en 2015 et 12 931 visiteurs en 2016. Pour les seuls spectacles à  destination du public, la fréquentation des années 2015 et 2016 s'élevait respectivement à 3963 et 7835 spectateurs. Le taux de fréquentation de l'équipement et résiduel. En 2016, chaque représentation attirait en moyenne 126 spectateurs. Au cours de cet exercice, le nombre d'entrés gratuites représentait 40% de la fréquentation totale. Surtout, certains spectacles payés par la ville n'ont attiré aucun spectateur. Entre le 1°janvier 2015 et le 31 décembre 2016, la commune a commandé 4 spectacles n'ayant attiré aucun spectateur, ni gratuit, ni payant. Ainsi, la pièce de théâtre « Nous sommes formidables » prévu le 4 mai 2016, dont le coût pour la commune était de près de 4000€ n'attiré aucun spectateur et la représentation a été déprogrammée.....

....En définitive, la chambre relève que la gestion du théâtre du Blanc-Mesnil est caractérisée par de nombreuses insuffisances.Elle ne repose pas sur un ensemble d'indicateurs permettant de mesurer l'attrativité de l'équipement. Le conseil municipal n'est pas informé du fonctionnement du site et de son besoin de financement. Celui-ci représentait pourtant en 2016 près de 1,5M€. Dans ce contexte, la définition d'une politique culturelle, fondée sur une analyse des usagers et sur un ensemble d'objectifs et d'indicateurs est nécessaire pour améliorer le service public rendu. »

Face à ce bilan sévère de la CRC, La majorité municipale de droite extrême a tout compris. D'abord, elle continue de ne pas informer le conseil municipal. Comme de bien entendu après avoir été incapable de formaliser une politique culturelle cohérente ouverte s'appuyant sur les usagers, la majorité municipale de droite extrême a décidé de privatiser le Forum culturel.

Alors que le rapport de la CRC souligne qu'en 2016, chaque représentation attirait en moyenne 126 spectateurs, la majorité municipale de droite extrême poursuit dans ses délires néo libéraux, en effet pour mieux privatiser le Forum culturel, elle va dépenser 1,3M€ pour doubler la capacité de la salle. Des vrais gestionnaires......Nous vous reparlerons, de cela, lorsque nous aurons débattu les orientations budgétaires 2018. Le maire de droite extrême va nous présenter des orientations budgétaires, avant que nous ayons pu étudier le Compte Administratif de l'année 2017. Curieuse méthode de se projeter dans l'avenir avant d'avoir étudié les résultats de l'année écoulée.