cocarde

Nous continuons notre travail d'explication sur les écrits, les discours et la réalité des choix du maire de droite extrême de notre commune. Dans le n°77 du journal « municipal » dans son éditorial, notre Tartarin de le rue Lauriston écrit en ce qui concerne la situation des personnel « quant au supposé mauvais traitement que sont sensés subir les agents communaux »  ainsi une nouvelle fois il manipule les faits.

Nous savons, la souffrance que subissent de très nombreux fonctionnaires territoriaux et plus particulièrement les femmes. Nous nous souvenons du 4 novembre 2014 où le maire de droite extrême a été dans l'obligation de se justifier devant les personnels réunis à Delaune, après la disparition tragique de notre ami Philippe...Petit rappel, d'un événement tragique que notre commune n'avait jamais connu au paravent. Voilà pour le contexte.

Mais, comme à notre habitude nous allons appuyer notre analyse sur les commentaires du rapport de la Chambre Régionale des Comptes.

Page 55/97 : « Entre le mois de mai 2014 et le mois d'août 2016, la collectivité ne disposait pas de directeur général des services (DGS). La direction administrative a été assurée par deux directeurs généraux adjoints (DGA) chargés des ressources administratives. Ces derniers sont restés en poste moins de douze mois. » ndlr voilà qui en dit long sur l'ambiance qui régnait.

. «  faute de moyens , aucun bilan social n'a été réalisé pour l'exercice 2014.Contrairement aux dispositions de l'article 58 du décret n°2012-170 du 2 février 2012, une seule réunion ordinaire du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a été organisée en 2015. »

Page 56/97 : Cette dernière (la commune) recourt en permanence un nombre considérable de vacataires, dont la mission s'apparente souvent irrégulièrement à celle d'un emploi permanent. »

Page 59/97 : »Au cours de la période, l'absentéisme compressible de la commune, incluant les maladies ordinaires, les accidents du travail et les maladies professionnelles a progresser de 23,6%, passant de 24 778 journées d'abscences en 2011 à 30 623 jours d'absences en 2015.principale composante de cet absentéisme, les jours d'absence pour maladie ordinaire ont progressé de 25% en cinq ans.2015 plus de 765 agents ont été absents au moins une journée pour maladie ordinaire. Le nombre de jours d'absence moyen pour maladie ordinaire était de 25,5 jours en 2015. Cette moyenne était supérieur de 4,5 jours à celle de 2011...Le nombre jours d'absence pour accident du travail était en 2013 de 4031. En 2015 il est passé 7297 jours d'absence soit une progression de 81%

Ces chiffres sur l'absentéisme et sur les accidents du travail sont un puissant indicateur de la dégradations des conditions de travail des fonctionnaires de notre commune. Des chiffres qui soulignent une nouvelle fois l'écart entre les discours et les écrits du maire de droite extrême et le vécu des agents communaux.

Bref, le maire de droite extrême est systématiment dans l'apparence, le deni de la réalité.