titi 1

Le « journal municipal » nous donne à lire un éditorial du maire de droite extrême qui n'est pas à la hauteur de la fonction d'un maire d'une ville de 56 000 habitants.

Pour notre part, nous allons poursuivre notre travail d'information en continuant la publication des remarques effectuées par la Chambre Régionale des Comptes, qui vous permettra d'apprécier à leur juste valeur les élucubrations de l'éditorialiste du n°77 du « journal Municipal ».

Page22/97, à propos de la vente du centre Albert Einstein, la CRC indique : « En outre la vente du centre d'affaires Albert Einstein entraînera la perte de 900 000€ de loyer par an pour la commune.Cette évolution pourrait réduire la capacités d'autofinancement (Caf) brute de la commune. »

Lors de ce choix fait par la majorité de droite extrême, les élus de gauche avait fait la même remarque. La vente d'Albert Einstein pour 10,3M€ en 2016, va faire perdre à la ville jusqu'en 2020 900 000€X4=3 600 000€. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce choix n'est pas de nature à améliorer les capacité d'autofinancement de notre ville. 

Page 34/97, au propos de la présentation financière, la CRC indique : «  Au cours de la période, le résultat cumulé des sections de fonctionnement et d'investissement hors restes à réaliser et résultats reportés, a été chaque année excédentaire. L'épargne brute de la commune est structurellement supérieure à 10M€. Entre 2011 et 2015 (2011, 2012,2013 gestion par la Gauche), la croissance annuelle moyenne des recettes réelles de fonctionnement, hors produits de cession, a été supérieure à celle des dépenses réelles de fonctionnement. Ces données semblent indiquer que le modèle de financement de la collectivité est soutenable. Cependant, pour la première fois le résultat de fonctionement de l'exercice 2016 est déficitaire. »

Chacun remarquera, que la soi-disante situation catastrophique des finances locales laissée par la gauche et dénoncée de manière systèmatique ,par le maire de droite extrême, n'est pas confirmée par CRC, bien au contraire. 

Chacun remarquera qu'il aura fallu moins deux ans à la majorité municipale de droite extrême pour transformer un modèle fiable laissé par la gauche en une machine à créer »pour la première fois » du déficit. Situation d'autant plus scandaleuse que cela se produit au moment où  l'on brade le patrimoine communal.

Bref, en matière de gestion, si l'on croit la CRC les producteurs de déficits semblent être la majorité de droite extrême. Sans surprise la CRC constate toujours à la page 34/97 : Parallèlement, la commune a procédé à une réduction importante de ses dépenses d'équipement qui ont été réduit de 33% entre la période de 2011 et 2016. »

Ainsi, la majorité municipale de droite extrême n'a pas une politique qui prépare l'avenir, avec elle, la ville est devenue cigale et le risque est grand de la voir fort dépouvu, dans les prochaines années.