Folio du Blanc-Mesnil espère que vous avez passé une bonne fête de Noël, avec toutes celles et tous ceux que vous aimez et qui vous aiment.

Chacun d'entre nous aurait pu imaginer une sorte de trêve dans l'actualité politique locale. La majorité municipale de droite extrême, grâce à sa maîtrise de l'agenda politique, avait pensé passer au travers de l'orage médiatique dont est  porteur le rapport de la Chambre Régionale des Comptes d'Ile de France. Pour cela, le maire de droite extrême qui était en possession du rapport depuis le 24 octobre 2017, a choisi de réunir près de deux mois plus tard, le 21 décembre 2017, le conseil municipal qui doit obligatoirement en débattre. Par ce choix politicien, il espérait que les vacances de fin d'année lui permettraient d'envelopper de ténèbres ce document qui met une lumière crue sur  la véritable nature de sa politique.

Depuis quelques jours les bonnes feuilles du rapport circulent

avocat

 sur les réseaux sociaux, ils ont pour origine un communiqué de l'AFP. Pour sa part Folio du Blanc-Mesnil ne manquera pas d'organiser le débat autour du rapport de la Chambre Régionale des Comptes d'Ile de France, après des fêtes et les vacances d'hiver. Car, il est nécessaire que nous tirions ensemble, de la manière la plus transparente possible, les enseignements pour l'avenir, pour construire un futur désirable.

Depuis, avril 2014, pour masquer la réalité des conséquences dramatiques de sa politique néo libérale, pour les Blanc-Mesnilois et Blanc-Mesniloise, la majorité municipale de droite extrême invoque régulièrement le passif désastreux de la gestion de la gauche.

Lorsqu'elle a appris que la Chambre Régionale des Comptes d'Ile de France (CRCT) allait opérer un contrôle de la gestion de la ville, la majorité municipale de droite d'extrême à tenter d'instrumentaliser celle-ci, pour obtenir un document à charge exclusivement contre la gauche pour se dédouaner.

Malheureusement, pour la droite extrême qui dirige notre commune, les juges de la CRCT sont des professionnels d'une très grande qualité et d'une très grande intégrité. Ils n'ont pas été dupes.

Cela, nous est confirmé par la teneur d'une lettre du 20 octobre 2017 de Meignen au Président de la CRCT où il exprime son dépit:«Alors que dans le cadre d'une démarche contradictoire, vous m'invitiez à produire mes remarques et observations consécutives à la production du rapport d'observations provisoires, je note qu'elles n'ont pas été prises en comptes...Il serait malheureusement fastidieux,ici, de faire la liste des maigres amendements que la chambre a consenti à apporter à la version précédente de son rapport ; mes services ont pourtant produit un lourd travail explicatif, motivé, qui est resté in fine globalement ignoré.

Et évidemment, aucun des travaux engagés pour corriger les dysfonctionnement hérités d'un lourd passif ne sont ne serai-ce évoquer».

Il y a fort à parier que pour détourner du débat communal des affres de sa gestion, la majorité municipale de droite extrême mettra en avant ses 41 pages de remarques. Malheureusement, pour elle, la CRCT ne les a pas retenues, elles ne font pas parties du rapport de la CRCT,elles n'ont n'aucun caractère juridique.

Mais, nous n'avons aucun doute le prochain journal municipal « Le Lauristonnois » se fera un devoir  d'en parler très largement.

Les élus de gauche, même si nous ne partageons pas la vision libérale de ce document, nous nous sommes félicités de la qualité du travail accompli, par la Chambre Régionale des Comptes d'Ile de France, car il est un outil précieux pour les responsables et les militants qui souhaitent appréhender l'avenir avec sérieux.

Comme vous le voyez, Folio du Blanc-Mesnil, va produire, sur ce rapport de la Chambre Régionale des Comptes d'Ile de France un travail de fond, qui sera dans la continuité de ce qu'il fait depuis de très longues années.