macron de bois

Bref bilan des 3 premiers mois.
Baisse des budgets de ; 
La politique de la ville .
De l'aide au développement.
Du logement social.
Des collectivités locales . 
Des maisons de retraite publique .
De la recherche et de l'enseignement supérieur. 
Gel du salaire des fonctionnaires . 
Retour de la journée de carence . 
Suspension du compte pénibilité .
Baisse de l'APL .
Confirmation de la hausse de la CSG pour les retraités .
Et de la suppression de l'ISF sur les actionnaires .
Vote des ordonnances sur la loi travail . 
Les 100 premiers jours de​ ce pouvoir , marquent une offensive inégalée contre le contrat social . 
Mais se traduisent aussi pour lui par un Waterloo sondagier .
Macron et sa majorité sont plus fragiles qu'ils​ en ont l'air .
L'épisode pas si anecdotique que ça sur le statut de Brigitte et le rétropédalage qui s'en est suivi le prouve . 
Mais il faudra plus qu'une simple pétition , pour qu'il recule sur le fond de sa politique économique et sociale .