affreux

L'approche du départ des vacances, l'attention portée aux courageux messages anonymes dénonçant le sectarisme et les à prioris négatifs de ce blog citoyen qui revendique haut et fort son engagement de gauche au service de l'intérêt général, tentant de compte de l'attention toute particulière que lui accorde la municipalité de droite d'extrême, qui ne manque jamais de le stigmatiser lors des séances du conseil municipal, il fallait bien qu'un jour nous nous félicitions d'une initiative municipale.

Ce jour est arrivé, nous trouvons le n°65 du journal municipal d'une exceptionnelle qualité.

Effet, l'éditorial signé par le maire de droite extrême est la confirmation de ce que nous disons et pensons de lui depuis maintenant 1189 jours.

D'abord, n'est pas Pierre Darc qui veut, lui qui depuis Londres combattait les collabos et les nazis. Pour se permettre cet humour de mauvais aloi, il aurait fallu que vous connaissiez l'histoire de notre pays et de son peuple. Radio PARIS faisait la chasse aux Guy Moquet, Gabriel Péri, Pierre Brossolette, Georges Mandel, Jacques Bonsergent, Jacques Decour, Jean Moulin. Bref, radio Paris était du coté des oppresseurs,  des patrons collabos, des tueurs de la liberté d'expression, des libertés syndicales, Radio Paris fermait les bourses du travail, ballonnait tous les espaces de démocratie citoyenne.

En un mot, le titre de l'éditorial est un tombereau  de haine, de mépris, de méchanceté gratuite qui souligne votre incapacité à être le maire de tous les Blanc-Mesnilois.

Jamais, dans notre commune, jamais depuis que les municipalités éditent un bulletin municipal, celui-ci n' a été le vecteur d'une telle vindicte contre les oppositions municipales qu'elles aient été de droite ou d'extrême droite.

Cela n'honore pas, les partis que vous représentez, les Républicains et l'UDI.

Mais ce texte, sa virulence est une bonne nouvelle, il souligne l'inquiètude de votre camp à la sortie de cette longue confrontation électorale. Il souligne aussi vos erreurs tactiques, tout particulièrement celles que vous avez faites lors des législatives. Les résultats de votre camp politique sont en recul depuis les élections régionales, pourtant vous étiez candidat sur la liste de Précresse et celle-ci est largement battue au Blanc-Mesnil par la liste de la gauche au deuxième tour. Aux présidentielles Fillon qui était votre candidat est sèchement battu, et l'ensemble des candidats de gauche réunis font un score très important dans notre commune.

Lors des législatives, vous avez voulu communaliser le scrutin, bien mal, vous en pris puisque votre compagne Christine Gerrigone ne peut pas participer au deuxième tour , malgré votre soutien très visible. Lors du premier tour, Madame Buffet est en tête du 21 bureaux sur 27. Donc, votre municipalisation du scrutin vous a donné une réponse, en pourcentage votre candidate est très loin de votre résultat de 2014 et même inférieur à vos résultats de 2008.

Voilà pourquoi vous êtes vindicatif.

Et comme à votre habitude, vous tordez la réalité, vous vous exprimez en voix, alors qu'il faut faire des comparaisons en pourcentages, surtout face au taux exceptionnellement important d'abstention. Bref, vous  vous rassurer et rassurer vos militants  en enveloppant de ténèbres les résultats. 

Mais, vous êtes aussi vindicatif, car ne nous ferons l'injure de penser que vous percevez les évolutions en cours au coeur de la population Blanc-Mesniloise. Mais, votre démonstration sur le respect de l'autonomie, de l'indépendance et de l'égalité de traitement est une caricature de la réalité. Nous connaissons une association reconnue par la préfecture pour son sérieux et sa capacité à défendre l'intérêt général, qui attend toujours une réponse de votre part à un courrier datant du 18 juin 2015, vous demandant une salle pour tenir son assemblée générale. Par ailleurs vos éléments de stigmatisation d'une association ne repose sur aucun fait avéré. Votre affirmation du traitement égalitaire vis à vis des associations sportives de judo ne correspond pas aux votes qui ont été effectués par le conseil municipal. De plus votre texte, sur l'attribution des salles aux organisations politiques, tombe juste au moment où vous empêchez Madame Marie George Buffet d'organiser un pot de remerciement pour son élection.

Vous êtes vindicatif car de plus en plus de citoyennes se mobilisent, des affichettes disant "Non à Béton Mesnil", des riverains qui vous empêchent de dégrader leur environnement, des associations qui luttent pour défendre leur liberté, la justice qui ne vous donne pas raison, sur le dossier de l'Opievoy, ou sur la plainte en diffamation contre Folio, les personnels communaux qui de plus en plus relèvent la têtes et crient leur souffrance au travail sous vos fenêtres. 

Oui, votre éditorial est inacceptable,scandaleux. 

Oui, votre éditorial est une bonne nouvelle, car il confirme et valide tout ce que nous écrivons et disons depuis si longtemps. 

Oui, votre éditorial est une bonne nouvelle, car il révèle votre personnalité et son incapacité accepter le réel.

Oui, le travail d'explication, oui le travail des élus de gauche commence à être compris, oui les mobilisations citoyennes, pour la démocratie, la liberté et pour reconquérir le droit du bien vivre ensemble est en ébullition et nous en sommes heureux.

Votre éditorial est détestable, la haine,  le mépris sont incompatibles avec l'esprit des Lumières dont a toujours été porteuse la ville du Blanc-Mesnil.

Votre volonté de chasser de cette ville celles et ceux qui en sont l'âme c'est à dire les ouvriers, les employés, les techniciens, les ingénieurs et les cadres, ne trompent plus personnes. 

Ensemble nous sommes  déterminés à construire un futur désirable pour tous les Blanc-Mesnilois.