titi 1

Ce matin, la presse régionale a confirmé l'information que Folio a publié le premier mars 2017 : »des promesses de cantine gratuite.. à la privatisation ! » (communiqué de Didier Mignot membre du CA du SIVURESC), MEIGNEN soutien de Fillon continue sa destruction du service public.

Donc, la restauration scolaire des écoles LURCAT/WALLON va être livrer aux appétits de la libre de l'entreprise. Toujours pour masquer la réalité de ses choix MEIGNEN évoque une expérimentation et de la restauration en libre service qu'il présente comme une modernité. Dans ce cadre nous pouvons nous demander pourquoi il a fait supprimer le self dans le restaurant scolaire de JB CLEMENT. Mais tout cela est l'écume des jours au Blanc-Mesnil dire tout et le contraire de tout est bien la marque de fabrique de MEIGNEN.

Dans l'article du jour, la majorité municipale de droite extrême parle de la construction d'un nouveau restaurant pour un investissement de 800 000€. Dans un article, du 23 septembre 2016, nous dénoncions la supercherie des quelques 4 200 000€ d'investissements dans les écoles, le projet de construction du restaurant Wallon/Lurçat affichait 1 106 400€, aujourd'hui nous en sommes à 306 400€ de moins soit une baisse de 28% par rapport au chiffrage initial.

Comme d'habitude, le chiffrage annoncé est qu'un simple effet de communication, mais cette baisse de l'investissement n'est pas étrangère au fait que les dépenses investissements sont en baisse continuelles depuis 2014.

Mais, ce choix de la privatisation partielle de la restauration scolaire, s'inscrit dans la stratégie ultra libéral de l'actuelle majorité municipale de droite extrême. Ce choix s'est accompagné d'un refus de voter le budget primitif 2017 du SIVURESC, décision qui n'est pas anodine, elle indique la volonté de privatiser cet outil de service public que nous avons en commun avec la ville de Pantin. Il s'inscrit dans les manœuvres plus larges qui se dessinent à l'EPT Paris Terre d'envol qui bruissent de rumeurs d'un appel d'offre avec la société ELIOR.

Cela est dans la continuité de la vente du Centre Albert Einstein, pour faire baisser artificiellement l'endettement de la ville et qui lui fait perdre 3 200 000€ de recettes de loyers et la vente des terrains du Centre Technique Municipal. les Centres Municipaux de Santé, les centres de vacances sont dans la ligne de mire de cette grande braderie du patrimoine communal. Sans oublier la privatisation des MPT qui nous coûte plus chère et nous prive des subventions de la CAF et du label centre social pour ces équipements.

Cette orientation à la privatisation massive des services publiques municipaux vont conduire à une explosion des dépenses de fonctionnement, à une baisse de la qualité du service et à une baisse des investissements nécessaires. Faire le choix de la privatisation, c'est aussi faire un choix contre l'emploi.

Dans ces conditions, il n'est pas surprenant que MEIGNEN soit un soutien actif de Fillon, celui qui veut supprimer 500 000 emplois dans la fonction public, privatiser la Sécurité Sociale. Comme vous le voyez MEIGNEN ne fait pas de politique, tout cela donnerait à sourire si cela était sans conséquences sur nos conditions de vie.