a oui je vote

Décidément,MEIGNEN soutien de FILLON est impayable, pourtant nos impôts locaux lui permettent de recevoir tous les mois 8000€ d'indemnités d'élu, grâce au cumul des mandats.

POURQUOI?

Le 16 novembre 2016, Folio du Blanc-Mesnil, publiait l'article suivant:Au Blanc-Mesnill : assurer la garantie et le respect du droit de vote et de la démocratie. Cet article se faisait l'écho de l'envoi de près de 5000 lettres aux électeurs leur annonçant qu'ils risquaient d'être rayer des listes électorales, si ne venaient pas à la mairie justifier de leur domiciliation sur le territoire de la commune. Courrier qui curieusement s'adressait aussi à des citoyens ayant été électeur et citoyen depuis toujours sur le Blanc-Mesnil.

Ce courrier a, à juste titre, suscité un émoi et une colère d'un très grand nombre de citoyens et a eu un énorme retentissement sur les réseaux sociaux.

La colère est d'importance, pour que MEIGNEN soutien de FILLON prenne la plume pour en faire son éditorial dans le n°51 du journal des mensonges municipaux. Sous un titre pompeux, qui ne trompe personne « reconnaître ses erreurs », le maire de droite extrême étale beaucoup de mots, pour dire qu'il n'était pas responsable de l'envoi de ces 5600 lettres et qu'il « s'agit tout simplement d'une erreur administrative grossière ».Bref, pour un personnage qui se répand, partout, en disant que c'est lui chef et que depuis avril 2014 ce n'est plus l'administration qui dirige la ville,nous voyons de nouveau dans cet éditorial un bel exemple de son double langage et de sa duplicité.

Comme trouvons lamentable, pour tenter d'être convaincant, ce rappel de la mésaventure coûteuse pour nos impôts locaux du forfait téléphonique d'un adjoint au maire

Dans le même temps et pour faire bon poids, il annonce l'ouverture d'une enquête interne, qui nous en doutons pas confirmera ses assertions. Car, à l'évidence et sans surprise cette enquête n'aura pas à analyser les conséquences des choix de réorganisation perpétuelle voulus par le maire de droite extrême et de son conseiller spécial. Choix qui déstabilise le bon fonctionnement de l'administration, choix qui s'opère en dehors de toutes les règles, consultation du CHSCT, du Comité Technique Paritaire. Choix qui entraîne une aggravation sans précédant des conditions de travail.

Bref, une enquête à charge qui aura pour unique but de sanctionner les fonctionnaires et blanchir le véritable responsable de cette erreur, c'est à dire le maire de droite extrême.

Nous savons que dans quelques jours la commission électorale va se réunir, dans ce cadre nous appelons les Blanc-Mesnilois à se mobiliser afin de faire respecter leur droit de vote. Vous avez jusqu'au 31 décembre 2016 à minuit, pour le faire. Face, aux erreurs commises par la municipalité rendez vous à la Mairie pour assurer que vous n'avez pas été rayés des listes électorales. Vous pouvez le faire en écrivant à la mairie 1 place Gabriel Péri 93156 Le Blanc-Mesnil. Consulter le site de la ville : www.blancmesnil.fr

Prenez contact avec les élus de gauche sur : blancmesnilaucoeur@gmail.com

Ce dossier souligne de manière criante l'irresponsabilité de la municipalité de droite extrême, qui à vouloir tout contrôler, à vouloir tout politiser, désorganise l'administration territoriale.

ENSEMBLE EXIGEONS QUE LE DROIT DE VOTE ET LA DEMOCRATIE SOIT ASSURER ET GARANTIE AU BLANC-MESNIL

ENSEMBLE EXIGEONS LA PLUS GRANDE TRANSPARENCE SUR LES TRAVAUX DE LA COMMISSION ELECTORALE.