carton rouge

Dans le cadre, Blanc-Mesnil et les Blanc-Mesnilois ne vivent pas dans une bulle, un article pour souligner les liens politiques forts qui unissent MEIGNEN et FILLON.

D'abord, faire un petit point sur les primaires au Blanc-Mesnil. Malgré l'utilisation contraire à la législation du journal des mensonges de la municipaux, une page entière pour donner les noms des candidats, l'adresse du site internet de la primaire du parti « Les Républicains » et les adresses des bureaux de vote au Blanc-Mesnil, Stains, Dugny, le Courneuve la participation électorale a été extrêmement faible.

En effet, dans notre commune, elle a été de 4,78% des inscrits. FILLON, candidat soutenu par MEIGNEN a rassemblé 2,72% des inscrits.Beaucoup d'argent de nos impôts locaux pour une aussi piètre mobilisation. Il est vrai que FILLON est surtout le candidat de la rue Lauriston, de Neuilly, Auteuil, Passy, bref, le candidat de la bourgeoisie et des banques.

Dans la foulée MEIGNEN, à privatiser le cinéma municipale, pour diffuser une documentaire d'ARTE,Les banlieues de la ligne 148, d'Alexander Smoltczyck et Grit Lederer. Des invitations ont été envoyées, visiblement sur la base des critères d’allégeance à la municipalité. Si l'on retire les élus « Les Républicains », cette opération pour faire admirer un conseiller spécial lançant des confettis, n'a pas mobiliser les Blanc-Mesnilois invités.

Ces deux événements, confirment la lente érosion de la popularité du Maire de droite extrême de notre commune, cela se perçoit aussi, sur la baisse de la participation de ses partisans lors des séances du conseil municipal.

Tout cela est la conséquence de la non tenue des promesses électorales, gratuité de la restauration scolaire, le bétonnage toujours plus intensif des quartiers pavillonnaires, le constat de l'inefficacité de la police municipale, l'augmentation sans précédant des indemnités des élus, le coût faramineux du cabinet du maire de droite extrême. Sans oublier sur la tromperie suprême de ne pas faire de politique, d'autant plus scandaleuse que pour la première fois dans cette ville « le journal municipal a été utilisé pour faire de la propagande du parti « Les Républicains » dont le maire de droite extrême est un responsable. Bref, les vrais choix politiques du maire de droite extrême apparaissent pour ce qu'ils sont des choix politiques au service du patronat et la spéculation financière.

Son soutien à FILLON n'est donc pas surprenant, d'ailleurs en matière de santé et de solidarité, ici, au Blanc-Mesnil il anticipe sur ce que sera la politique de FILLON si il est élu en mai 2017. Depuis avril 2014, il met tout en œuvre pour désorganiser les Centres Municipaux de Santé, depuis avril 2014, il casse le service de solidarité, il ne reste plus qu'une seule assistante sociale dans une ville de 53 000 habitants.

En matière de santé et de solidarité, la proposition phare et emblématique de FILLON soutenu par MEIGNEN est la casse de la Sécurité Sociale, le pilier du contrat social voulu par le général de Gaulle, Ambroise Croizat en 1945 et le Conseil National de la Résistance.

En effet, pour exonérer les entreprises et le patronat des cotisations sociales FILLON soutenu par MEIGNEN, propose une augmentation de la TVA de 2% , ainsi le taux normal passerait de 20 à 22% et de 10 à 12% pour le taux intermédiaire. Sur un salaire mensuel de 1400€ mensuel cela fait une amputation de 336€ de pouvoir d'achat par an.Tout cela pour permettre l'augmentation des dividendes.

Non contant d'amputer le pouvoir d'achat des salariés, la casse de la Sécurité Sociale fera l'assurance maladie ne sera plus universelle, ne seront plus remboursées que les affections graves de longues durées, cancer, diabète , pour les grippes, les angines il faudra en passer par les assurances privées, tout cela conduira chacun sans doute à une augmentation des mutuelles. Bref, la casse de la Sécurité Sociale aura pour conséquence une facture moyenne par an et pour chaque ménage de 3200€.

Nous savons aujourd'hui que déjà de plus en plus de salariés, retraités et d'étudiants ont de plus en plus de mal à accéder aux soins.

Cette régression sociale qu'est la casse de la Sécurité Sociale par FILLON soutenu par MEIGNEN, va désorganiser profondément notre système de santé, et comme nous le voyons déjà elle aura des conséquences sur la santé de chacun d'entre nous et l'espérance de vie alors qu'elle était en progression constante depuis 1945, va de nouveau régresser.

Ainsi s'organise aussi l'accroissement des inégalités sanitaires et sociales. Il faut savoir que le poids des complémentaires santé se monte à 10% pour les ménages employés ouvriers contre 3% des revenus des ménages aisés. Comme l'augmentation de la TVA se sont les plus pauvres qui paieront le plus.

Bien sur, FILLON soutenu par MEIGNEN nous dit que cela à pour objectif de réduire la dette et les dépenses de santé. Or le système de santé aux USA est confié au marché privé, les dépenses de santé coûtent 17% du PIB US contre 12% du PIB en France.

Mais tout cela n'est pas surprenant lorsque l'on sait que le plus proche patron du candidat FILLON soutenu par MEIGNEN était encore en août dernier le président du groupe d'assurances AXA .

Bref, FILLON soutenu par MEIGNEN est en train d'organiser le plus grand hold-up depuis 1945 donner les 350 milliards d'euros de nos cotisations sociales pour engraisser le casino de la spéculation financière.