judo

Le journal des mensonges municipaux n°48, confirme l'analyse que nous faisions sur l'arrivée des judokas de Levallois-Perret. L'ESBM n'est plus libre, l'ESBM n'est plus autonome, peut-être même que l'ESBM à changer de signification et soit devenue Equipe Sarkozy, Balkany, Meignen.

En tout cas une chose est certaine, l'ESBM est devenue la chose de MEIGNEN. Nous en avons la démonstration éclatante à la page 5 du journal des mensonges municipaux. Nous pouvons voir une photo et lire un article qui confirment bien que le véritable président de l'ESBM est bel et bien MEIGNEN. En effet, l'article se conclu à propos des championnats de France qui se dérouleront le 12 et 13 novembre par: «Meignen s'est voulu confiant». «Nous avons largement de quoi viser plusieurs médailles.». Voilà qui est explicite, d'autant qu'a aucun moment l'article ne fait fait référence au président du club et à son directeur technique.

Donc l'ESBM et les subventions qui vont lui être attribuées n'ont pour unique objectif valorisé l'Image et la communication de titi Gnangnan, tout cela commence vraiment à être très onéreux pour les finances locales. Mais la mégalomanie du maire de droite extrême ne s'arrête pas là. En effet, le maire de droite extrême souhaite que les entreprises qui travaillent avec la ville puissent contribuer à rassembler quelques 600 000€ de sponsoring pour ce club. Dans ce cadre les Blanc-Mesnilois ne doivent se faire aucune illusion, car ils seront en définitive ceux qui paieront la facture. En effet qui peut croire, que les entreprises subventionneront gratuitement l'ESBM, l'argent qu'elles distribueront à ce club sera sur facturé à la ville et donc sur nos impôts locaux ou sur notre facture d'eau si la Nantaise des Eaux participe au sponsoring. D'ailleurs l'augmentation annoncée de ,0,36€ le mètre cube dans le cadre de l'opération de décarbonatation de l'eau est peut être une anticipation (voir le n°46). Bref, la communication mégalomaniaque de MEIGNEN et son soutien à la gestion erratique de la ville de Levallois-Perret par Balkany va finir par devenir insupportable aux contribuables Blanc-Mesnilois.

Oui, l'ESBM n'est plus libre, oui l'ESBM n'est plus autonome, le journal des mensonges municipaux lui consacre pas moins de trois articles dans le n°48, page 5, 12, 26. a la page 12 pour nous dire que l'ESBM participe à des activités périscolaires, participation des clubs de judo de ville qui existe depuis des lustres.

A vouloir trop démontrer, le journal des mensonges municipaux confirme politisation de l'ESBM et sa domination pour servir les intérêts politiciens et autres du maire de droite extrême. Nous ne pensons pas que les parents qui ont inscrit leurs enfants dans ce club soient d'accord pour que leur argent serve les actions politiques des amis de SARKOZY.