titi 1

Dans le courant du mois de mai 2016, nous avions évoqué, l'utilisation illégale constatée par la CNIL des caméras GOPRO, par la police municipale de notre ville.La responsabilité de cette utilisation illégale de ce matériel incombe bien entendu au maire de droite extrême et à son conseiller spécial.

Nous avons la preuve de cette illégalité de municipale, par un débat qui s'instaure actuellement entre la municipalité de droite extrême et le pôle tranquillité de notre ville, pour obtenir les autorisations nécessaires.

Dans ce débat est avancée l'article l 241-1 du code de sécurité intérieure qui autoriserait l'utilisation des Gopro, d'une manière expérimentale sur 2 ans pour les polices municipales. L'autorisation est subordonnée à une demande préalable et l'existence d'une convention de coordination avec la police nationale.

Selon nos informations une des conditions serait d'être dans une zone de sécurité prioritaire. ZSP. Nous avons consulté la liste des zones de sécurité prioritaires, il semble que notre commune n'ait pas été classée dans cette catégorie.

Nous attendons avec intérêt la suite......