L'expression favorite du maire de droite extrême de notre commune faire des économies d'échelle et pour faire des économies il brade le patrimoine communal ou il transfère la gestion d'équipements communaux à des associations amies ou a des entreprises amies.

Lors du dernier conseil municipal, il a empêché un débat sur le transfert de la gestion des MPT, pour deux raisons, la première, il ne souhaite pas que les élus de sa majorité puissent avoir des informations qui pourraient leur permettre de l'interroger et de contrôler sa gestion. La deuxième, identique à la précédente il ne veut surtout pas que les citoyens puissent connaître et contrôler sa gestion. En clair, le maire de droite extrême à une vision très restrictive du fonctionnement de la démocratie locale.

Regardons, par exemple, et comparons les coûts du transfert de la gestion des 3 MPT, jusqu'en 2015, leur fonctionnement est évalué à moins d'un million d'euros. La proposition de l'IFAC coûtera 1 840 277€, l'économie d'échelle que nous propose la municipalité de droite extrême est une augmentation de 840 277€. Cette augmentation est d'autant plus insupportable que l'IFAC officine de droite fait payer à la ville des loyers, alors que ces équipements sont la propriétés de la commune et que celle-ci les a mis gracieusement à la disposition de l'IFAC, par une convention signée le 29/11/15.

Comme vous le voyez les économies d'échelle à la mode du maire de droite extrême se traduisent par des augmentations pour le moins substantielles des dépenses communales.

Autre exemple, dont les économies d'échelle se font depuis avril 2014. Réduire le nombre d'emploi dans le service public territorial, notre maire est un ami de SARKOZY, donc il fait une politique qui correspond aux orientations politiques de SARKOZY. Lors du débat sur les orientations budgétaires, la lecture du document remis par la municipalité nous a constaté, à la page 19, les chiffres suivants, chômeurs 83 (il s'agit de 83 personnes qui n'ont pas eu le contrat de travail renouvelé par la municipalité) pour cela la ville a dépensé, via les Assedic en décembre 2015, 466 678€. Dans la même période, décembre 2015, la ville à payé 279 285€ d'heures supplémentaires.

Paradoxal, de dépenser 466 678€ pour payer des indemnités de chômage et de payer 279 285€ pour des heures supplémentaires. Dans ce cadre et pour faire des économies d'échelle, la logique voudrait que l'on supprime les heures supplémentaires pour réduire les licenciements. Mais on ne peut pas être ami de SARKOZY et mettre en place une politique favorable à l'emploi.

Sur ce dossier de l'emploi, le maire droite extrême ne fait pas d'économie d'échelle et il participe à l'aggravation du nombre de chômeurs.

Dernier exemple, des économies d'échelle à la mode de l'ami de SARKOZY : la braderie du patrimoine communal. Il a déjà vendu la colonie de Saint Martin la Méanne. L'ami de SARKOZY a annoncé le 4 février 2015 la vente, du centre d'entreprise Albert Einstein, pour 10 millions d'euros, bien sûr il indique que cette somme ira à la diminution de l'encours de la dette de notre ville.Il utilise l'épouvantail de l'endettement. L'endettement est dramatique lorsqu'il s'agit d'emprunt pour rembourser l'emprunt. Au Blanc-Mesnil les emprunts qui ont été contractés servent à l'investissement, oui notre commune empruntent pour construire des écoles, et un centre d'entreprises. Un centre d'entreprises, comme Albert Einstein, avait, jusqu'à maintenant, pour objectif de permettre à des TPE et des PME développer leurs activités dans les locaux avec des baux et des prix de location comptatibles avec leur trésorerie. Il n'est pas, certain, que la vente de ce centre d'entreprise, à un affairiste suédois, sera de nature à maintenir ces TPE et ces PME sur le territoire communale.

Revenons aux économies d'échelle du maire ami de SARKOZY, il met en avant les 10 millions du prix de vente. Mais, il oublie de rappeler que le centre d'entreprise Albert Einstein a été créée par la gauche en 1987 c'est à dire il y a près de 30 ans. Pendant ces trente années, les loyers ont permis d'amortir et de rembourser l'emprunt, qui avait été contracté, sans que cela pèse sur les finances et nos impôts locaux et depuis au moins une décennie les loyers que l'on peut évaluer entre 650 000 à 700 000€ ont participé aux investissements de notre commune. Pour des raisons purement politiciennes et idéologiques le maire droite extrême vend ce patrimoine ce qu'il présente comme un bon coup est tout simplement une incapacité d'avoir une vision sur le long terme et d'anticiper l'avenir. Certes 10 000 000€ en 2016, mais moins 600000€, en 2017, 2018, 2019, 2020 etc etc.

Bref, la politique d'économies d'échelle du maire de droite extrême est une politique de gribouille. Mais, surtout elle va permettre à cette entreprise suédoise qui achète le centre d'entreprises Albert Einstein d'empocher des loyers, dont la rentrée pérenne dans les finances locales auraient été utile à l'intérêt général.

Ainsi chacun l'aura compris MEIGNEN a choisi de permettre au le Centre d'Entreprises Albert EINSTEIN de prroduire des dividendes pour alimenter la spéculation financière au détriment de l'intérêt général.

 

mairie du blanc-mesnil