Forum

Tout ce qui a trait à la création et se conjugue avec la liberté d'expression, vit dans un état de précarité permanente au Blanc-Mesnil. Nous avons abordé il y a quelques jours, le devenir du mur végétal du Forum création du paysagiste de renommée mondiale, Patrick Blanc, nous exerçons ici, un droit de réponse anticipée.

L’œuvre qui orne, encore, le Forum a permis de faire connaître notre ville au travers du vaste monde. Une œuvre paysagère est par nature temporaire, la gauche du Blanc-Mesnil a choisi pour elle un CDI, situation de plus en plus rare par les temps qui courts.

Chacun se doute que ce choix de pérenniser une œuvre entraînerait quelques bobos au bâtiment, d'autant que ce dernier va bientôt atteindre ses 25 ans. 25 ans c'est le temps pour cet équipement de repartir dans de bonnes conditions pour franchir les 25 années suivantes. Dans ce cadre, il serait fort possible de permettre au mur végétal de franchir, une nouvelle et agréable étape de sa vie, car entre nous c'est une œuvre de belle facture.

La question de la destruction du mur végétal du Forum a eu une ampleur importante, certes, moins développé que la censure du concert de Grand Corps Malade , mais équivalente au décrochage de la tapisserie de Picart Le Doux de la salle des mariages et des fresques de solidarité avec le peuple chilien de la ferme Notre-Dame. Comme nous le constatons leur action, depuis un an, est avant tout de détruire tout ce qui a été construit, pour la liberté, l'égalité, la fraternité au Blanc-Mesnil. Le courage politique n'étant pas dans les gènes des ripoublicains locaux, nous devons, nous attendre à leurs jérémiades habituelles pour masquer la réalité de leurs actes.

Il a fort à parier qu'ils développeront les arguments bidons du type ce n'est pas de notre faute «Mossieu», c'est la faute des autres. Cette réponse commence à être frelatée, en effet, comment cela peut-il être la faute des autres, puisque depuis un an le leitmotiv des ripoublicains est de tenter d'accréditer le concept fumeux, qu'avant avril 2014 rien n'existait sur notre commune.

Bref, ils mentent, ils manipulent, ils trichent, ils enfument, ils amusent la galerie, MAIS SURTOUT ILS N'ASSUMENT PAS LEURS CHOIX, NI LEURS RESPONSABILITES.