La république une et indivisible

Nous devons essayer de comprendre les véritables raisons qui peuvent conduire dans l'administration d'une commune à la création d'un climat insupportable. Certes il peut y avoir ce qui fait la personnalité de ceux qui le mettent en œuvre, ils peuvent y trouver une satisfaction narcissique évidente. Nous devons dénoncer toutes les formes de harcèlements morales et sexistes , elles sont inacceptables et condamnables. Mais si nous en restions là, au delà du fait que cela peut fait jouir ceux qui la mettent en œuvre, nous ferions une erreur politique. Nous faisons confiance à la justice de la République pour dire le droit sur la question du harcèlement.

La stratégie du harcèlement pour perverse qu'elle soit, puisqu'il s'agit par ce moyen de force d'imposer un pouvoir absolu et sans partage. Le véritable objectif ,de ceux qui la mettent en œuvre, est de pouvoir faire ce qu'ils veulent, en essayant de s'affranchir des contraintes législatives et réglementaires qui garantissent l’intérêt général.

L'ultra libéralisme porté par l'UMP dans notre ville n'a pas pour objectif de servir l’intérêt général, son corpus idéologique est aux antipodes de cette conception républicaine de la gestion communale. L'ultra libéralisme est de favoriser une minorité de nantis au détriment de la plus grande majorité. Cela confirme le népotisme ambiant.

C'est à l'aune de cette vision que nous devons nous interroger sur les départs du Directeur Général des Services Techniques ,de la Directrice Générale Adjointe chargée de la Coordination et de la Directrice des Relations Humaines. Ces trois responsables avaient été choisis et embauchés par l'UMP après avril 2014. Certes le harcèlement leur était insupportable, mais ne devons-nous pas chercher ailleurs les motivations réelles de leur démission.

Ne devrions-nous pas imaginer que leurs démissions aient d'autres raisons, comme par exemple, ne pas cautionner des actions contraires à leur éthique ou limite du point de vue de la législation?

Ne devrions-nous pas aussi nous poser des questions sur la restructuration complète du service des achats, dont la responsabilité a été confié à un membre de la famille d'un Directeur Général Adjoint, lui aussi embauché après avril 2014 parce que membre du comité de soutien de la liste de droite?

Nous commencerons probablement à avoir quelques réponses à partir de la manière dont sera restructurée la Direction Générale. La nomination de la Directrice ou du Directeur Général de l'Administration ne manquera pas d'indication.

Ce qui se passe ici, est de plus en plus conforme a ce qu'avait publié la CGT dans son livre noir sur la gestion de la commune de Corbeil Essonne.