justice

Nous avons participé, à la manifestation organisée par la CGT, FO, FSU, CFDT, le mercredi 17 décembre 2014, pour le maintien de la bourse du travail au Blanc-Mesnil. Belle et grande manifestation qui nous a permis de rencontrer et de discuter avec les fonctionnaires territoriaux de notre commune. Il apparaît que neuf mois après l'arrivée de la nouvelle municipalité la souffrance au travail est une dure réalité. Le climat est toujours aussi délétère, changements de postes arbitraires, discrimination, management autoritaire.

Il ne devait pas y avoir de chasse au sorcière, le nouveau maire lors d'une réunion de l'ensemble du personnel, peu de jours après son élection avait prononcé un discours fait de miel et de fleurs. Aujourd'hui si certains vivent un rêve, pour la grande majorité du personnel ce rêve est un véritable cauchemar. La démocratie c'est le droit pour chaque citoyen, pour chaque fonctionnaire d'avoir la possibilité d'avoir des idées syndicales ou politiques de son choix, les différences n’empêchent pas les agents communaux de mettre toutes leurs compétences au service de l’intérêt général, pour servir loyalement l'ensemble de la population Blanc-Mesniloise.

La libre administration des collectivités territoriales s'est sensiblement accrue depuis 1982, du fait des lois de décentralisation, elle doit s'exercer dans le cadre de la protection des droits fondamentaux des habitants. Ce cadre protecteur résulte du statut de la Fonction public, qui reconnaît, la citoyenneté des fonctionnaires et garantit qu'ils se consacrent au service de la population à l'abri des pressions des intérêts privés, économiques et politiques. Se priver de la compétences des fonctionnaires territoriaux, c'est se priver de la mémoire des connaissances de la ville, c'est perdre toute notion du service public.

Dans ce cadre et aujourd'hui nous posons publiquement les questions suivantes :

1°la directrice générale adjointe faisant fonction de directrice générale des services qui a été nommée par la nouvelle majorité serait-elle démissionnaire?

2°la responsable du service des relations humaines, nommée par la nouvelle majorité serait-elle démissionnaire?

3°l'ensemble des personnels du service achats serait-il en arrêt maladie?

La population du Blanc-Mesnil et l'ensemble des élus du conseil municipal doivent avoir le plus rapidement possible des réponses claires à ces trois questions.

Si les réponses devaient s'avérer positives, elles seraient de nature à confirmer la gravité de la situation et seraient lourdes de conséquence pour la pérennité de la qualité du service public.

Pour leur part Folio du Blanc-Mesnil et Alain Ramos conseiller municipal expriment leur total soutien et solidarité à l'ensemble du personnel communal, réaffirment leur total engagement pour faire respecter les droits de l'ensemble des agents communaux fonctionnaires et contractuels afin qu'ils puissent exercer leur travail au service des Blanc-Mesniloises et des Blanc-Mesnilois.