Cantine gratuite

Comme nous le pressentions, depuis la tenue des derniers conseils d'école du mois de juin 2014, LA PROMESSE DE LA GRATUITE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE NE SERA PAS TENUE.

Ce reniement de la promesse de campagne, vous pourrez le trouver dans le journal municipal de propagande n°1 paru le 12 septembre 2014. Sans surprise, la droite renvoie ses responsabilités, la non tenue de cette promesse de campagne, sur le gouvernement. C'est minable. Deux raisons sont mises en avant : la première les nouveaux rythmes scolaires grévent le budget communal, la seconde proviendrait d'une interdiction du gouvernement d'élargir la communauté d'agglomération, dans le cadre de la mise en place de la Métropole du Grand Paris.

Tout cela est cousu de fil blanc, Thierry Meignen, pour gagner les élections a fait une promesse, la gratuité de la restauration scolaire, alors qu'il savait pertinemment que notre ville n'avait pas les capacités financières nécessaires pour la mettre en œuvre.

Il habille aujourd'hui son reniement et son mensonge électoral, d'arguments qui n'ont aucune valeur. Sur cette question de la gratuité de la restauration scolaire, depuis son élection, la majorité municipale diffusait des informations contradictoires, ici, il ne s'agissait plus de la gratuité pour tous, mais uniquement pour les élèves dont les deux parents travaillaient, ailleurs, la gratuité ne concernait pas les écoles maternelles. Bref, les Blanc-Mesniloises et les Blanc-Mesnilois ont été manipulés, trahis, bernés.

Thierry Meignen manque de courage, il n'assume pas ses responsabilités, à aucun moment pendant la campagne électorale, il n'a évoqué la question de l'intercommunalité, il évoque aujourd'hui la question de la Métropole du Grand Paris, alors qu'un des plus fervents soutiens de celle-ci est Philippe Dallier sénateur UMP du 93, qui est venu le soutenir. Sur les rythmes scolaires, lui qui se prétend compétent avait-il oublié qu'il allait devoir gérer ce dossier qui était dans les cartons depuis début 2013 ? Il est vrai que depuis cette date, il n'a jamais participé aux travaux du comité de pilotage auquel il était invité. Il parle d'un budget grévé, sûrement par l'augmentation de 48,93% du compte des indemnités d'élus augmentation qui coûtera sur six ans 950000€ supplémentaires à nos impôts locaux.

Pour se dérober, il charge le gouvernement qui le pauvre n'a besoin de cela. Petite et méprisable opération politicienne, nous ne sommes pas dupes, car nous n'avons aucun souvenir que cette promesse de la gratuité de la restauration scolaire lui ait été imposée par le gouvernement.

PENDANT LA CAMPAGNE ELECTORALE LA DROITE A TRICHE, LA DROITE A MENTI !! LES ELECTRICES ET LES ELECTEURS ONT ETE MANIPULES, TRAHIS!!

Il n'aura pas fallu attendre six mois, pour que les masques tombent, que les vrais visages de Thierry Meignen et de la droite, apparaissent. Thierry Meignen ne devait pas augmenter les indemnités des élus, elles augmentent de 48,93%, la restauration scolaire devait être gratuite elle le sera pas.

On comprend mieux maintenant pourquoi, pendant ce week-end, le conseiller spécial prosélyte de Bygmalion et le maire UMP ont orchestré une grosse diversion politicienne à la fête de l'Humanité. Il s'agissait pour eux de nous entraîner sur des chemins de traverses, leur petite manipulation méprisante, haineuse qui salit notre ville et que nous condamnons, ne nous fera pas perdre de vue l'essentiel la gratuité de la restauration scolaire n'était qu'une manœuvre électorale, un mensonge.