Dechets-Usurbil-Visuel-zero-dechet-reduit1

Les conseillers municipaux viennent de recevoir le rapport d'activité 2013 du SYCTOM, l'agence métropolitaine des déchets ménagers. Le SYCTOM est l'organisme qui porte le projet d'installation d'une usine de méthanisation sur les communes d'Aulnay-sous-bois et du Blanc-Mesnil. Ce projet s'articulant avec l'usine de traitement des eaux Seine/Morée qui est fonctionnement depuis quelques mois.. Car, comme, vous le savez le traitement des eaux produit des boues qu'il faut bien éliminer en s'inscrivant dans une stratégie de développement durable.

Le SYCTOM est un syndicat regroupant les collectivités territoriales d’une grande partie de la région Île de France. Il est géré par un conseil d'administration composé de 68 élus locaux représentants les collectivités adhérentes. Après les élections municipales de 2014, la majorité du Conseil d'Administration est UDI,UMP et son nouveau Président est Hervé Marseille, UDI, sénateur maire de Meudon. Néanmoins, il faut savoir, que dans ces grandes structures intercommunales, la règle est un fonctionnement qui s'appuie sur le consensus. Le premier vice-président est d'ailleurs François Dagnaud, qui a été président jusqu'en mars 2014.

Afin, que les choses puissent être comprises par tous il paraît nécessaire de retranscrire ici la conclusion de président Hervé Marseille sénateur-maire UDI de Meudon de son texte accompagnant le rapport d'activité 2013: «...Ils nous appartient à toutes et tous , nouvellement élu(e)s, de nous investir à la hauteur de ces ambitions, pour ensemble, inscrire notre mission dans la continuité, en conformité avec les nouveaux enjeux de société.».

La lecture attentive,du document, met en valeur le travail de concertation qui a été entrepris par les SYCTOM et le SIAAP autour du projet d'installation d'une usine de méthanisation sur les communes du Blanc-Mesnil et d'Aulnay-sous-bois..

Maintenant remettons ce dossier en perspective. Le premier débat date de 2007, alors personne dans notre commune et au sein du conseil municipal, ne remet en cause ce projet y compris les élus UMP. Le débat s'engage à partir du projet de l'usine TMB de méthanisation de Romainville. Un collectif le CORIVUM se crée en 2012, jusqu'à cette date personne au Blanc-Mesnil se pose de question. La création du CORIVUM et la mobilisation qu'il produit conduit l'UMP à une vaste opération de récupération politicienne, pour réduire l'impact de la mobilisation citoyenne. Malgré cela le CORIVUM organise une grande campagne de pétition et réussi à obtenir qu'un débat soit organisé au Conseil Municipal. ( aujourd'hui cette possibilité pour les citoyens de faire une pétition afin qu'un débat de leur choix soit inscrit à l'ordre du jour du conseil municipal n'est plus possible. La nouvelle majorité de droite ayant supprimé ce droit ) La pétition obtient qu'une charte soit élaborée pour permettre d’accroître les droits de la ville et des citoyens face à ce projet.

Vous pourrez trouver ,sur ce blog à la date du 14 mars 2014, le texte officiel de la délibération n°127 votée à l'unanimité du conseil municipal le 23 mai 2013. Vous trouverez aussi la liste des présents et vous constaterez que Monsieur Meignen était présent. Contrairement a ce qu'il dit.

Ainsi, vous pourrez vous faire votre opinion. Voter cette proposition de délibération comportait de facto l'acceptation de la construction d'une usine de méthanisation. Le jeudi 23 mai 2013, monsieur Thierry Meignen a voté pour la délibération n°127, fort probablement qu'il l'a fait par opportunisme, car de nombreux animateurs du CORIVUM étaient dans la salle. Il en reste pas moins vrai qu'en faisant ce vote d'approbation, il acceptait la construction de l'usine de méthanisation sur le territoire de la commune.

Malgré ce vote, ce responsable de l'UMP affirme le contraire et couvre la ville d'affiches en contradiction avec son vote du 23 mai 2013.

Cette attitude en dit long sur la confiance que l'on peut faire à celui-ci. Cette attitude est comparable d'ailleurs, à sa promesse de gratuité de la restauration scolaire pour les 7000 enfants scolarisés en maternelle et élémentaire des écoles de notre ville. Car vous devez savoir, cette promesse de la gratuité de la restauration scolaire pour tous les élèves de notre ville, n'est plus à l'ordre du jour.

En ce qui concerne la méthanisation, il est maintenant beaucoup moins catégorique, il indique qu'il va essayer, il ne dit plus je vais m'opposer. Il y a plusieurs raisons à cela, ses amis politiques de l'UMP et de l'UDI assurent la direction du SYCTOM, ils seront lui faire valoir que les investissements engagés sont déjà important. Ils ne manqueront pas de lui dire aussi que ce projet est un projet financièrement rentable pour les grandes entreprises du secteur du traitement des déchets ménagers. Ils ne manqueront pas de lui rappeler les objectifs du Grenelle 2 concernant les producteurs de bio déchets qui sont dans l'obligation d'organiser leur tri à la source et leur valorisation, sous peine d'une amende de 75000€ et deux années d'emprisonnement.Il n'est aussi pas impossible que un refus soit très pénalisant pour nos finances locales. En effet, nous lisons page 4 du rapport technique et financier 2013: «en 2013, les dépenses d'équipement et les études s'élèvent à 18M€, soit un montant identique à celui de 2012. Cette année a été notamment consacrée à la poursuite des dialogues compétitifs pour la reconstruction d'Ivry/Paris XIII et le projet de centre au Blanc-Mesnil/Aulnay-sous-Bois.»Et nous savons avec l'affaire de la piscine que des choix inconsidérés peuvent se révéler coûteux pour nos impôts locaux.

Par ailleurs, comme vous le savez la politique n'est pas le pays des Bisounours, y compris lorsque l'on appartient à la même organisation partidaire et dans ce cadre vous pouvez être assuré que ses amis de l'UMP et de l'UDI ne manquerons pas de lui rappeler son vote de la délibération n°127, du 23 mai 2013.

De plus, comme ils connaissent bien le personnage et les raisons profondes de son engagement en politique parce que ce sont les leurs ils seront trouvés soyez en sur les arguments qui le convaincront de devenir raisonnable dans l’intérêt bien compris de l'ensemble des parties prenantes de ce dossier.

Dans cette perspective nous ne pouvons que nous féliciter du travail d'élaboration collective effectuée par les animateurs du CORIVUM qui permet assurer un maximum de garanties au Blanc-Mesnilois. Pour notre part nous les remercions pour leur engagement citoyen et pour la défense de l’intérêt général.

Pour conclure Folio du Blanc-Mesnil souhaite porter à votre réflexion la réponse de Hervé Marseille aux questions «Comment envisagez-vous l'action du SYCTOM dans les prochaines années? En réponses à quels grands enjeux? Quels sont les chantiers prioritaires?:

«Ces questions résument assez bien les deux aspects distincts de la stratégie que doit mener de front le SYCTOM au quotidien: d'une part, assumer sa place de plus grand syndicat d'Europe en matière de traitement des déchets, rassemblant 10% de la population française; d'autre part, être capable d'engager sur la mandature le renouvellement de certains grands outils de traitement, au plus proche des lieux de production des déchets. Sur ce point, j'ai peut-être l'avantage, en ma qualité de maire de Meudon et vice-président de la communauté d'agglomération de Grand Paris Seine Sud Ouest le voisin direct de l'usine d'incinération d'Issy les Moulineaux, projet pour lequel j'ai apporté avec le SYELOM en son temps un soutien sans faille à André Santini. Si j'évoque ici l'usine Isséane, c'est qu'il s'agit du dernier grand équipement livré par le SYCTOM en 2008, équipement qui est aujourd'hui une formidable vitrine de ce que SYCTOM sait faire de mieux pour le service public de traitement des déchets. Je suis convaincu que si nous sommes déjà parvenus à intégrer et faire accepter un équipement structurant de cette dimension au cœur d'un bassin économique et de vie de premier plan, alors, le modèle est exportable et peut demain, rassurer d'autres équipes municipales, et plus largement les habitants ainsi que les acteurs économiques. Mais il est tout autant d'actualité, dans ce contexte de profondes mutations territoriales, d’imaginer l'avenir et développer l'idée d'une mutualisation, avec l'ensemble des syndicats présents sur le territoire régional, dans les respect des capacités inscrites au PREDMA*».

*PREDMA: plan régional d'élimination des déchets ménagers et assimilés.

SYCTOM : www.syctom-paris.fr