Ceux qui luttent B

CORIGAT

COLLECTIF DES RIVERAINS DE LA GARE DE TRIAGE

 

COMMUNIQUE.

 

Une nouvelle fois, les habitants du Blanc-Mesnil, Drancy, le Bourget sont victimes de décisions qui vont remettre en cause leur environnement, leur sécurité, leur santé et leur patrimoine individuel et collectif.

En effet, nous venons d'apprendre le début d'une enquête publique concernant la mise en place d'une autoroute ferroviaire pour permettre à des convois de wagons, d'un kilomètre de long, de traverser nuitamment nos communes et de stationner sur le site de la gare de triage .

Nous protestons contre la manière dont les populations concernées sont informées de ce projet et de la tenue de cette enquête publique. En effet qui peut croire que ce projet n'est pas connu depuis de très longs mois par les autorités administratives de notre département. Comment se fait-il que lors du Comité d'Information et d’Échange du 14 février 2014 cette information n'ait pas été présentée à l'ensemble des participants. Cette situation en dit long sur le mépris que subissent les citoyens et leurs associations de la part des pouvoirs publics.

Nous condamnons ces méthodes d'un autre age, qui font la part belle aux financiers, à leurs lobbys, qui leur permettent d'agir à leur guise au détriment de l'environnement, de la sécurité, de la santé des populations précarisées et fragilisées.

Nous trouvons cette situation intolérable d'autant que nous n'avons toujours pas les résultats des enquêtes de dangerosité concernant le site de la gare de triage.

L'accroissement du trafic ne pourra qu'augmenter les dangers potentiels, alors que nous exigeons l’arrêt du transit et du stationnement des wagons transportant des matières dangereuses et toxiques.

Nous exigeons l'augmentation des délais d'ouverture de cette enquête publique. Nous exigeons que le cahier des charges de ce projet soit rendu public afin que chaque citoyen puisse donner son avis en toutes connaissances de cause.

Dès à présent nous appelons nos concitoyens a s'exprimer massivement sur cette enquête publique.

Nous avons écrit le 22 avril 2014 aux maires du Bourget, de Drancy et du Blanc-Mesnil, nous espérons que nous allons dans les tous prochains jours recevoir une réponse.

Par ailleurs, nous allons dès demain demander un rendez vous à monsieur le Préfet, pour demander l'augmentation des délais d'ouverture de l’enquête publique et obtenir la communication du cahier des charges ce projet, qui une nouvelle fois considère pour rien, les conditions de vie et l'environnement d'une population qui subit depuis longtemps les dégâts de progrès si l'on juge par le taux très élevé des cancers d'origine professionnelle.

 

Le Blanc-Mesnil, le 1° mai 2014.

 

Contact presse : Alain Ramos, 06/07/75/34/54, courriel : alain.ramos93@orange.fr