Castors nucléairesNous venons d'apprendre la création d'un collectif de riverains de la gare de triage Drancy/Le Bourget.

Nous nous félicitons de cette nouvelle initiative citoyenne. Nous soutenons son combat. Nous participerons à ses actions.

Vous trouverez ci-dessous son appel à une rénion public.

 

 

 

COLLECTIF DES RIVERAINS DE LA GARE DE TRIAGE

 

CORIGAT

 

Le 22 avril 2013, le préfet de Seine Saint Denis a communiqué aux maires du Blanc-Mesnil, de Drancy et du Bourget, sa décision d'interdire toute construction nouvelle dans un périmètre de 620 mètres autour de la gare de triage de Drancy/le Bourget.

 

Le préfet justifie sa décision pour des raisons de sécurité. En effet, il circule sur cette gare près de 20800 wagons transportant des matières toxiques, chlore et autres produits chimiques, sans oublier le passage plusieurs fois par an de wagons de déchets nucléaires allant à la Hague ou en revenant. Au Blanc-Mesnil , les citoyens concernés sont ceux qui habitent de l'avenue d'Aulnay à l'avenue de la République et de l'avenue Paul Vaillant Couturier aux rives des voies de chemin de fer.

 

UNE DECISION SCANDALEUSE QUI NE PROTEGE PAS LES HABITANTS, UNE DECISION QUI N'ASSURE PAS LA SECURITE PUBLIQUE.

 

D'abord parce qu'elle ne résout en rien le caractère dangereux des 20800 wagons de matières toxiques qui circulent et stationnent sur la gare de triage. Une décision qui ne protège pas les habitants des trois communes concernées par d'éventuels accidents industriels que peut produire leur présence récurrente. Une décision qui avant tout protège les intérêts financiers que produisent ce type de transport dans une zone urbaine dense.

 

UNE DECISION QUI REDUIT A NEANT LA VALEUR DU PATRIMOINE DES HABITANTS .

 

Dans nos communes, dans une très large majorité la « richesse » des populations est leur pavillon ou leur logement. Cette richesse est uniquement le résultat de 40 années de travail salarié. Avec cette décision la valeur patrimoniale de ce bien est réduite à zéro. En effet, qui peut croire qu'avec une telle décision, il sera possible de vendre son logement ou son pavillon. Qui voudra acheter dans un secteur qui est frappé par cette interdiction de construire.

 

NOUS SOMMES DES CITOYENS CONCERNES PAR CETTE DECISION SCANDALEUSE, NOUS VOUS APPELONS A RENFORCER LE COLLECTIF QUE NOUS VENONS DE CREER POUR ASSURER NOTRE SECURITE ET PROTEGER NOTRE PATRIMOINE.

 

ENSEMBLE EXIGEONS LA SEULE DECISION CAPABLE D'ASSURER L'AVENIR.

EXIGEONS UN ARRETE QUI INTERDIT LA CIRCULATION DE WAGONS TRANSPORTANT DES PRODUITS TOXIQUES ET DANGEREUX

REUNION LE 11 juin 2013

A 18H30

A LA MAISON POUR TOUS JEAN JAURES

AVENUE JEAN JAURES AU BLANC-MESNIL