Ce gaz n'est pas toxique

La santé, la sécurité sanitaire, la sécurité publique, la protection de nos conditions de vie et de notre environnement sont des préoccupations majeures des habitants de la Seine Saint Denis. Ici, au Blanc-Mesnil les citoyens sont mobilisés à propos de l'éventuelle installation d'une usine de méthanisation, comme celles et ceux des villes de Bobigny, Romainville.

Ces mobilisations citoyennes sont le plus sur moyen d’être respecté, entendu et écouté. Nos voisins d'Aulnay continuent d'agir sur ce qui est en train de devenir un scandale de long cours , l'usine CMMP pourrie d'amiante au cœur du quartier du Soleil levant et au bord de l'école maternelle du Bourg qui accueille 250 enfants.

En 2008, grâce à l'action énergique d'Alain Amédro, un programme de dépollution avait été mis en œuvre, il avait obtenu que celle-ci se fasse sous bulle et la région Île de France, à son instigation, avait débloqué pour cela une subvention de 2 millions d'euros.

Nous vous rappelons que cette usine avait contaminé gravement plus d'une centaine de riverains et de salariés dont nous avions donné le détail dans un article précédent.

Pourquoi nous pouvons évoquer un scandale au long cours, ce site a peine avait-il été dépollué que des milliers de mètres cubes de terre ont été déversés sur ce terrain. Une véritable opération de commando de pollueurs industriels, accomplissant leur forfait à potron minet.

Cette intrusion délictueuse et ses effets sont très visibles depuis la voirie, pourtant il aura fallu quelques six semaines pour que la municipalité d'Aulnay réagisse, deux conseils municipaux tenus sans que l'assemblée soit informé.

Dans ce cadre, nous partageons l'indignation des militants et des élus écologistes d'Aulnay qui s'interrogent sur ce long trop long silence de la municipalité et qui demandent que celle-ci fasse toute la transparence et qu'elle explique pourquoi les élus, les parents d'élèves, l'inspectrice de l’Éducation Nationale, les enseignants et les riverains n'ont pas été informés de ce faits datant d'un mois et demi. De plus les écologistes aulnaysiens condamnent fermement les tentatives d'intimidation pour discréditer les parents d'élèves qui ont permis d'informer la communauté scolaire, tenue à l'écart par la mairie.

Ce dossier mérite que chacun garde la dignité nécessaire face à un grave problème de sécurité sanitaire exposant les enfants et les riverains.

Comme vous le constatez, il ne faut jamais baisser la garde et rester mobiliser. Les mobilisations citoyennes sont indispensables, car comme nous le percevons les vieilles logiques politiques sont obsolètes et paralysées par leurs contradictions et ne sont plus en phase avec une société en pleine mutation.

Nous sommes à la fin d'un cycle politique et si nous voulons inventer une autre vie pour nos villes et leurs habitants, les citoyens doivent maîtriser leur destin.

Ici, un mouvement se dessine, il porte ses premiers fruits, mais nous avons devant nous des questions qui exigent que les mobilisations citoyennes se développent. La question de la création d'une zone interdite par la préfecture de Seine Saint Denis autour de la gare de triage de Drancy/Le Bourget qui ne règle en rien les problèmes de dangerosité de celle-ci doit conduire au rassemblement citoyen le plus large. Pour notre part nous mettrons tout en œuvre pour y contribuer.