C’est Samedi !

Samedi 07 avril 2012 n°23

Édito. « Ils ne se servent de la pensée que pour autoriser leurs injustices et n'emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées. Voltaire ». Il devait renverser la table, nous allions voir ce que nous allions voir et oh surprise nous avons eu un projet de secrétaire d'État, le changement de date pour la mise à disposition des retraités de leurs pensions et une très grande réforme du permis de conduire, tout le monde se demande où est le sérieux de ce candidat du Medef et de l'oligarchie financière. Le savez-vous un membre du club du Fouquet's, Lagardère, vient de passer sous le contrôle d'un émir du Qatar, comme le PSG ? Espérons que cet important personnage de la péninsule Arabique ne lise pas la lettre que S RKOZY s'apprête à envoyer aux français. Depuis quelques temps, notre candidat sortant se prêtant le garant de la protection des intérêts français et il n'est même pas capable d'empêcher que ses amis se fassent piquer leur pouvoir d'entreprise. D'ailleurs, tout le monde commence enfin à se rendre compte que S RKOZY est un guignol, un triste pantin. Merkel qui vient comme son copain Rajoy de prendre quelques déculottés dans des élections régionales est en train de comprendre que le président français est un boulet. Il est en train de perdre la main, y compris dans les conférences de presse que son staff organise, un journaliste de Médiapart arrive à poser des questions embarrassantes sur le financement de son appartement, il manque toujours 3 millions de francs dont ne connaissons pas la provenance. La droite conduit une drôle de campagne, elle n'assume pas son bilan alors qu'elle dirige notre pays depuis 10 ans, la droite et son candidat ne présentent pas de programme. Pourquoi ? La raison en est simple : difficile d'assumer 1 million de chômeurs supplémentaires, l'accroissement abyssal des déficits, la déstabilisation de l'école, de notre système protection sociale et de santé, comme il est tout aussi difficile d'annoncer la poursuite et l'amplification de cette néfaste politique, difficile de mettre dans son programme l'instauration de la TVA sociale, difficile d'annoncer la privatisation de la Sécurité Sociale, de l'école. Pas de bilan, pas de programme donc nous devons en déduire que la droite compte mettre en œuvre un très fort plan d'austérité, en ayant pour objectif essentiel la remise en cause total du contrat social de la République. Notre réponse doit être à la hauteur de l'attaque, les 22 avril et 6 mai 2012 le vote qui vire la droite et son candidat, le vote efficace est le vote pour François Hollande.

François Hollande

Réunion publique

Samedi 7 avril 2012 à 17h30

Au Gymnase Pierre Scohy

A Aulnay-sous- Bois

 

Folio du Blanc-Mesnil, le comité de soutien de François Hollande du Blanc-Mesnil, vous appellent à participer massivement à ce rendez-vous de l'avenir. Cette rencontre avec les citoyens de la Seine Saint Denis s'inscrit dans l'objectif prioritaire de François Hollande l'égalité, femme, homme, sociale, économique, éducative ,culturelle, environnementale.

Si vous avez une difficulté pour vous rendre à ce meeting, prenez contact : alain.ramos@voila.fr

 

Quelques nouvelles sur votre blog préféré Folio du Blanc-Mesnil.

D'abord vous vous rappelez que Folio du Blanc-Mesnil a passé la barre des 50 000 visiteurs depuis sa création le 9 janvier 2009. Nous en avons bien entendu quelques fiertés, nous savons aussi que dans le monde des réseaux sociaux nous sommes un petit lutin. Mais nous percevons bien que ce bulletin électronique porteur des espoirs des quelques 14% des électeurs qui se sont reconnus dans la liste Le Blanc-Mesnil C'est Vous, Le Blanc-Mesnil Pour Vous, qui représente 25% des voix de la gauche aux dernières élections municipales est lu avec de plus en plus d'attention et cela nous donne des responsabilités pour préparer les élections municipales de 2014, car notre ville a de plus en plus besoin d'une politique de gauche.

L'intérêt grandissant vis à vis de Folio du Blanc-Mesnil se retrouve aussi dans le classement d'Ebuzzing, aujourd'hui nous occupons la 3176 position du classement général, nous avons progressé en un mois de 1129 places, nous occupons la 760 position dans le classement multithématiques, en un mois nous avons fait un bond de 507 places. Nous sommes tout simplement heureux, nous savons que cela est de la légèreté de l'air, mais cela nous fait bien. Par ailleurs, si nous regardons le mois écoulé, nous remarquons que le journal le Parisien édition 93 a repris dans ses colonnes trois dossiers que nous traitons ici depuis très longtemps : l'usine méthanisation, l'immeuble République et son cout pharaonique, les difficultés des commerçants de la galerie Plein Air.

Nous vous remercions pour votre amical soutien. Nous appelons à vous abonner à la newsletter de Folio du Blanc-Mesnil, c'est gratuit et vous pouvez conserver votre anonymat.

 

Urgences: construisons au Blanc-Mesnil une permanence médicale 7 jours sur 7 de 20 h à 2 du matin.

Notre département à la cadence actuelle aura perdu dans 10 ans près de 300 médecins généralistes, 30% des effectifs. En octobre 2010, les urgences de l'hôpital R. Ballanger accueillaient plus de 180 patients par jour, une moyenne de 7 par heure, elles étaient déjà à cette époque en sous effectif, il y a fort à parier que la politique régressive mise en œuvre par la réforme hospitalière n'a fait qu'aggraver la situation qui est dramatique pour les urgences notamment celles concernant les enfants et les nourrissons face au manque de pédiatres dans le 93. En un mot, l'accès aux soins et le droit à la santé sont mis à mal. Tout cela est tout à fait intolérable. Il faut bien sur agir pour combattre les choix de l'agence régionale de santé, qui organise la pénurie dans le service public de santé, pour bien entendu servir les intérêts de l'hospitalisation privée. Les victoires sont possibles nous l'avons vu pour la maternité des Lilas. Les villes doivent être des lieux d'organisation de la résistance face au fléau de l'argent roi.

Nous nous inscrivons totalement dans cette stratégie, c'est pourquoi nous voulons organiser dans un des centres médicaux sociaux de la ville des permanences médicales ouvertes 7 jours sur 7 et de 20 h à 2 h du matin. Il s'agit pour nous de développer le service public de la santé pour mettre à la disposition de tous les Blanc-Mesnilois un service médical de proximité, qui répondrait aux besoins.

Depuis le départ du docteur Moreau du centre Rouquès, le nombre d'heures de vacations en médecine générale a baissé dans notre ville, il faut donc rétablir au plus vite le nombre d'heures de vacations. Il ne faut pas parler de résistance mais la faire concrètement.

La population du Blanc-Mesnil est l'une des plus pauvres dans un département qui est le plus pauvre de la région Ile de France, cela donne des responsabilités à notre ville.

Il y a donc urgence et nécessité de créer une permanence médicale 7 jour sur 7 de 20 heures à 2 heures du matin, pour assurer l'accès aux soins pour tous nos concitoyens, une ville « à gauche » a un devoir d'égalité sur cette question. C'est le sens de la proposition faite par les élus du groupe Le Blanc-Mesnil C'est Vous, Le Blanc-Mesnil Pour Vous lors du conseil municipal du 22 mars 2012. Pour notre part, nous ne pouvons nous contenter d'un réponse du secteur privé sur cette question.

 

Les enquêtes publiques.

Bien souvent, les habitants concernés les négligent ou parce que bien souvent celles ci sont organisées de manière à être enveloppées de ténèbres, pour permettre aux décideurs élus et technocrates d'agir sans contrôle populaire. Les avis d'enquêtes publiques sont affichés sur les panneaux administratifs au milieu d'une foule d'informations plus au moins importantes. Au Blanc-Mesnil, comme dans beaucoup de villes, la participation citoyenne est beaucoup trop faible.

Notre ville va être concernée par plusieurs enquêtes publiques, la première sur la révision de du Plan Local d'Urbanisme. Cette enquête est extrêmement importante dans le cadre du projet du Grand Paris. La seconde concerne le projet d'installation d'une usine de méthanisation. Nous ne manquerons de vous en tenir informés.